logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 755Ecoutez, et votre âme vivra septembre 2011
    PRÉDICATION EN MP3 • Israël subit depuis toujours la haine de beaucoup. Mais Israël reste au cœur du plan de Dieu : il y a encore un destin pour Israël.
    logo ARTICLE 92Soyons comme Dieu le veut ! décembre 2004
    PRÉDICATION • Ce qui compte aux yeux de Dieu ce n’est pas ce que nous avons mais ce que nous sommes. Ce que nous avons, Dieu nous l’a donné. Rien ne nous appartient. Nous sommes nés sans rien et nous quitterons cette terre sans rien.

    Dans la même rubrique

    La boîte dorée

     
    Il y a de cela plusieurs années, un père a puni sa fillette de quatre ans pour avoir inutilement dépensé un rouleau de papier doré. L’argent se faisait rare et il n’a pas pu supporter que la fillette utilise le papier pour décorer une boite-cadeau qu’elle voulait mettre sous l’arbre de Noël.

    Le lendemain matin, la petite fille a apporté le cadeau à son père en lui disant : "C’est pour toi papa !"

    Embarrassé, le père a regretté sa réaction trop vive. Toutefois, cette dernière s’est ravivé et n’a fait qu’empirer quand il a découvert que la boîte était vide.

    Il a alors crié à sa fille : "Ne sais-tu pas que, quand on offre un cadeau, il doit toujours y avoir quelque chose dans la boîte ?"

    La fillette, les yeux pleins d’eau, a alors regardé son père et lui a dit : "Mais papa, la boîte n’est pas vide, je l’ai remplie de baisers, juste pour toi !"

    En entendant cela, le père est devenu tout à l’envers. Il a enlacé sa fille, la priant de lui pardonner sa réaction.

    Peu de temps après, un accident a fauché la fillette. Le père a longtemps gardé la boîte, tout près de son lit. Chaque fois que le découragement l’assaillait, il prenait la boîte, en tirait un baiser imaginaire et se rappelait l’amour que la fillette y avait mis.

    Au fond, cette histoire nous rappelle que, en tant qu’être humain, chacun de nous dispose d’une telle boîte dorée remplie de l’amour inconditionnel et des baisers de nos enfants, de nos amis, de notre famille ou de Dieu.

    Existe-t-il plus grand avoir ?


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web