logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 804Alfred Kuen (1921-) décembre 2013
    Auteur prolifique de livres d’étude chrétiens, il a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, ainsi que directeur des Editions Emmaüs. Avec d’autres, il est à l’origine de la traduction de la Bible dite "Bible du Semeur".
    logo ARTICLE 350Faire taire les critiques février 2011
    Nous pouvons résister aux moqueries si nous avons la conviction de faire la volonté de Dieu.

    Dans la même rubrique

    Le meilleur du meilleur

     | Philippiens 1 : 9-11 et 20 : 26
     
    Tout chrétien doit pouvoir faire la distinction entre le bien et le mal, ce qui devient très difficile dans notre société actuelle qui a inversé les pôles du bien et du mal.

    On appelle bien ce qui est mal et mal ce qui est bien, ce qui rend la tâche très difficile pour le chrétien car même les lois sont établies de cette manière aujourd’hui.

    Certains parents pensent bien agir en laissant une pleine liberté à leurs enfants et nous sommes même montrés du doigt si nous osons les réprimander devant autrui.

    De nos jours l’homosexualité est acceptée par la majorité des citoyens et celui qui condamne ce comportement peut même être sanctionné.

    On multiplie les expériences sexuelles bien avant le mariage et cela de plus en plus jeune. Le mariage n’est plus à la mode et ceux qui se marient deviennent des marginaux.

    On appelle donc maintenant le mal bien et le bien mal. Esaïe disait déjà dans le chapitre 5:20 : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière et la lumière en ténèbres. »

    Aussi le chrétien doit-il pouvoir discerner le bien du mal. Et la Bible place encore la barre plus haut en marquant la distinction entre le bien et le « meilleur » (Philippiens 1:9-11). Le chrétien doit savoir choisir le « meilleur » et la Parole de Dieu nous y invite (1 Corinthiens 11:17).

    Le fondateur de l’empire automobile, DAIMLER-BENZ avait pour devise : "Le meilleur ou rien !". Quelle belle devise pour le chrétien.

    Lors de nos rencontres l’Esprit veut nous conduire dans des voies meilleures.

    Chaque prédication devrait nous faire avancer d’un pas dans la foi ; c’est là le désir du pasteur qui apporte le message. Mais surtout la volonté de Christ qui nous a sauvés.

    Dans l’Église de Corinthe il y avait un gros problème. L’apôtre Paul leur écrit : "Ce que je ne loue pas, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires !" (1 Corinthiens 11:17). L’apôtre conduit par le Saint-Esprit nous révèle ici l’une des raisons pour laquelle les chrétiens se réunissent : pour devenir meilleur !

    Est-ce que nous devenons meilleurs chaque jour ? Depuis notre conversion, avons-nous progressé, sommes nous devenus meilleurs ? Cela se remarque-t-il dans notre famille, au travail, dans l’église ? Notre épouse, notre mari a t’il reconnu que nous devenons meilleurs depuis que nous venons aux réunions ? Nos enfants l’ont-ils remarqué ? Notre patron l’a t’il remarqué ? Nos voisins ont-ils vu le changement ?

    Dieu nous invite à la SANCTIFICATION. Nous devons donner le meilleur de nous-mêmes, mais nous gardons bien souvent le meilleur pour nous et nous offrons les restes à Dieu.

    Dans l’Ancien Testament, 1 Samuel 15, nous parle du roi Saül qui désobéit de plus en plus à Dieu au fur et à mesure qu’il avance dans la vie. Il commet des fautes et ne se repent pas.

    Dans le combat qu’Israël mène contre Amalek, l’ordre de Dieu est de ne rien prendre à l’ennemi. Saül et le peuple désobéissent et ils gardent pour eux le meilleur (brebis, bœufs, agneaux, etc.) Le texte dit avec beaucoup de force : "Tout ce qu’il y avait de bon, ils ne voulurent pas le dévouer par interdit." ! C’est à dire le meilleur ils l’ont gardé pour eux !

    Saül est rejeté par Dieu et Samuel lui annonce que Dieu donne la royauté à « un autre qui est meilleur que toi » (v. 28).

    Nous faisons pareil bien souvent, nous gardons le meilleur de toute chose pour nous-mêmes : le meilleur de notre temps, de nos forces, de notre jeunesse, de nos biens, de nos capacités, de notre intelligence, de nos loisirs etc. etc. et en gardant tout pour nous, nous perdons le meilleur !

    Le chanteur américain Johnny CASH, converti à Jésus-Christ après avoir brûlé une partie de sa vie dans tous les péchés du monde, rendait témoignage dans une campagne de Billy Graham en disant : Nous donnons notre chair au diable et nos os à Dieu., c’est-à-dire ... les restes.

    Cela doit nous faire réfléchir. Une vie passe vite et certains veulent brûler le meilleur de leur vie et penser à Dieu à la fin de celle-ci s’ils en ont le temps !

    Pourquoi donner le meilleur à Dieu ? Parce que Lui nous a donné le meilleur en la personne de son Fils. Il n’a pas donné un ange de troisième catégorie, ni un archange de seconde main, mais son Fils bien-aimé, le plus beau, le meilleur ! Quel sacrifice pour Dieu !

    Un vieux pasteur disait dans un de ses sermons : "Dieu a vidé son ciel en donnant son Fils. Il a donné le meilleur !".

    Quand Jésus se fait baptiser, son Père du haut des cieux dira : "Celui-ci est mon fils bien aimé." (Matthieu 4). C’est comme si Christ disait : "Voici, je vous donne le meilleur !". Maintenant regardons ensemble ce que la Bible appelle "le meilleur"

    L’apôtre Paul a vécu comme nous des moments de grandes joies et émotions, mais aussi des moments de larmes. Mais il dira que le meilleur de la vie et de la mort c’est d’être avec Christ (Philippiens 1:23-24). C’est cela "le paradis" : être avec le Seigneur. C’est cela le meilleur ! Souvenez vous du brigand sur la croix, quand Jésus lui dit : "Tu seras avec moi dans le paradis."

    Dans le paradis, nous serons avec Christ (Luc 23:23-13), non pas seulement notre âme, ni notre esprit, mais notre personne même ; nous fermerons nos yeux ici-bas pour les ouvrir dans le paradis.

    Après beaucoup de larmes, d’échecs, le meilleur est à venir : Christ nous l’a promis. Mais avant ce jour, avant l’Eternité, il faut vivre ici-bas pour Christ et Lui donner le meilleur du meilleur.

    Les dons, la foi, l’espérance c’est bien, mais le meilleur du meilleur c’est l’amour décrit dans 1 Corinthiens 13. Le Saint-Esprit dirige l’apôtre qui écrit : "Aspirez aux dons les meilleurs ET je vais vous montrer une voie par excellence - le meilleur du meilleur - l’amour !"

    Que Dieu nous donne de rechercher la charité chrétienne ! Nous en avons tous besoin, tous les ministères en ont besoin, toute la vie de l’église en a besoin pour la gloire de Dieu.

    Post-scriptum

    Ce message a été enregistré le 14/8/05 en audio et en vidéo
    Résumé par Odette Galante

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web