logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 513ISRAËL : actualité essentielle novembre 2011
    Faits importants de l’actualité concernant Israël.
    logo ARTICLE 783Paradoxes divins juillet 2012
    Grégoire de Nazianze, père de l’Eglise, exprime avec des mots simples des faits singuliers et apparemment contradictoires, qui heurtent ainsi le sens commun et interpellent le lecteur.

    Dans la même rubrique

    Un disciple modèle

     | Actes 8 : 26-40
     

    Nous sommes dans le livre des Actes, où l’on parle de la vie de l’Église.

    C’est l’histoire de l’Église qui avance ; les apôtres travaillent à répandre l’Évangile, les chrétiens aussi et toute l’Église également.

    Ce sont les premiers pas de l’Église, de la première Église, des premières Églises, des premiers chrétiens et il est intéressant de les suivre et de savoir comment ils ont agi.

    Il s’agit ici d’un diacre, Philippe, qui est responsable dans une église. Ils ont commencé l’évangélisation par Jérusalem comme Jésus l’avait dit et dans le but d’atteindre les extrémités du monde.

    Avec des hommes ordinaires, Dieu a fait des choses extraordinaires au travers de l’Église, pas seulement avec ceux qui étaient pasteurs ou évangélistes.

    La plupart de ces chrétiens sont pauvres et ils ont à cœur de porter l’Évangile.

    L’Empire romain va s’écrouler mais l’Église va vivre et il nous est dit pourquoi.

    Les Pharisiens veulent s’opposer aux progrès de l’Église, ils voient beaucoup de gens qui se convertissent. Les Pharisiens, les gardiens de la tradition juive, ont peur, s’inquiètent et veulent arrêter les disciples. Un certain Gamaliel les avertit : « Prenez garde ! Si cette entreprise vient des hommes, elle se détruira, mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez pas la détruire. Ne courez donc pas le risque d’avoir à combattre contre Dieu. » (Actes 5:38-39).

    Il nous est dit de Philippe qu’il est rempli de foi et du Saint-Esprit.

    Tout commence avec la foi, nous sommes sauvé par la foi et non pas par les œuvres. On entre dans le royaume de Dieu par la foi, on a la vie éternelle par la foi, nous recevons le pardon de nos péchés par la foi. La foi, c’est aussi un cheminement, une croissance.

    La Bible dit beaucoup de choses sur la foi. « Sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu. » (Hébreux 11:6). Même si vous faites beaucoup de bonnes œuvres, sans la foi, il est impossible de plaire à Dieu.

    L’Occident, l’Europe fait une terrible "crise de foi". On parle beaucoup, aujourd’hui, de la Constitution Européenne et des problèmes causés par celle-ci parce que l’on ne veut pas faire allusion à l’origine de la culture chrétienne de l’Europe.

    Toute l’Europe a été marquée par le Christianisme mais on ne veut pas l’inscrire dans la Constitution Européenne. C’est toute l’Europe qui est en crise car on ne veut mentionner ni le nom de Christ ni du Christianisme.

    Dernièrement, vous avez entendu qu’on voulait supprimer au palais de justice de Mons un tableau représentant le Christ sur la croix. Finalement, on ne l’a pas enlevé car c’est une œuvre d’art mais on le voile.

    On cache le Christ, on cache la croix, on cache le sang de Jésus-Christ, en Europe, chez nous en Belgique, là où nous vivons et où nous devons témoigner de notre foi.

    La Bible dit que Philippe était rempli de foi. Et nous, où en sommes-nous dans notre foi ?

    La prière des disciples en parlant à Jésus est : « Augmente nous la foi. » (Luc 17.5). Et notre prière à nous doit être pareille. Nous avons toujours besoin que notre foi grandisse.

    Avec des gens ordinaires, Dieu fait des choses extraordinaires.

    Le diacre Philippe était donc rempli de foi et nous croyons alors que, pour lui, il n’y a aucun problème, que tout va bien, mais la foi n’est pas une assurance tous risques.

    Souvenons-nous d’Etienne (Actes 6:5) aussi rempli de foi et qui va mourir martyr.

    La plénitude du Saint-Esprit ce n’est pas seulement la gloire et les éclats, c’est parfois beaucoup plus discret. Le diacre Philippe était aussi rempli de l’Esprit saint, les deux vont ensemble : la foi et le Saint-Esprit. C’est par la foi que nous pouvons goûter la plénitude du Saint-Esprit.

    C’est la foi qui nous permet de vivre avec Dieu cette plénitude. Lorsque nous nous convertissons, le Saint-Esprit nous est donné par Dieu. Il n’est pas possible d’être Chrétien sans le Saint-Esprit. L’apôtre Paul écrit : « Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Dieu, il n’appartient pas au Christ. » (Romains 8:9).

    Le chrétien ne peut pas vivre sans l’Esprit saint ; c’est le sang de la vie du chrétien. L’apôtre Paul dit : « Vous avez été scellés par le Saint-Esprit. » (Ephésiens 1:13). « Vous êtes le temple du Saint-Esprit. » (1 Corinthiens 6:19).

    L’Esprit saint est comme un feu qui ne nous laisse pas en paix, c’est lui qui commande mais cependant, il nous laisse libres : quand nous sommes remplis du Saint-Esprit, nous portons des fruits, comme les arbres que notre Dieu a créés. Quand le chrétien est rempli de la sève du Saint-Esprit, il va porter l’amour, la joie, la maîtrise de soi, la paix, la douceur, la patience. Ce sont toutes les choses que nous désirons et que beaucoup de gens cherchent.

    Lorsque nous nous convertissons, le Saint-Esprit nous est donné par Dieu.

    Le diacre Philippe a aussi l’amour des âmes. Il est en Samarie chez "les ennemis", c’est la haine entre les Juifs et les Samaritains. Et lui, il fait une campagne d’évangélisation là-bas en Samarie. Il prêche l’Évangile et beaucoup d’âmes se convertissent : il a l’amour des âmes.

    L’Évangile n’est pas seulement pour les Juifs, il est pour le monde entier. Nous devons avoir le souci des âmes et pourtant, si souvent, nous faisons des distinctions. Nous trions, nous allons vers ceux qui nous conviennent et nous laissons les autres de côté.

    Tous les prétextes sont bons : celui-là il est trop sale, celui-là il est trop vieux, celui-ci c’est un étranger, celle-ci elle a un sale caractère, etc.

    Que le Seigneur nous aide à voir dans chaque personne une âme à sauver et que Dieu aime !

    Le diacre Philippe a l’amour des âmes mais il a aussi une autre qualité : il est obéissant. Le Seigneur lui demande d’aller ailleurs dans un chemin désert, entre Jérusalem et Gaza. Il obéit mais il ne sait pas pourquoi Dieu l’envoie là-bas. Il a rendez-vous avec le ministre des finances éthiopien, un étranger qui a une grande influence dans son pays. Le commandement du Seigneur paraît étrange.

    Dans le livre de Samuel, Samuel dit à Saül de la part du Seigneur : « L’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et la désobéissance est aussi grave que l’occultisme. » (1 Samuel 15:22-23)

    Le diacre Philippe connaissait aussi très bien les Écritures. Le ministre éthiopien, qu’il rencontre, est un homme intelligent, pieux, croyant, qui lit aussi les Écritures, mais il n’est pas encore sauvé et il cherche. Il lit Esaïe 53, là-bas à Jérusalem et il ne comprend pas. Il a besoin qu’on lui explique le passage d’Esaïe 53. A partir de là, Philippe lui annonce l’Évangile, puisque ce passage parle du Messie. Cet homme va se convertir avec les explications de Philippe. Et tout de suite, il lui parle du baptême, parce que dans les textes du Nouveau Testament, dans le livre des Actes, le baptême suit la conversion ; les deux vont ensemble. Se faire baptiser est aussi le chemin de l’obéissance, quand on se convertit.

    Philippe conduit les âmes au salut.

    L’Éthiopien repart tout heureux et Philippe repart aussi tout joyeux et continue à évangéliser.

    Le diacre Philippe est un disciple modèle :

    A nous de l’imiter.

    Post-scriptum

    Message du 3/4/2005 de Philippe Hubinon - Résumé par Odette Galante et Marie-Rose Gérard.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web