logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 398Toi, suis-moi novembre 2007
    Si le monde te hait, te maltraite ou t’enchaîne, Sauras-tu malgré tout maintenir haut ta foi ?
    logo ARTICLE 270Ted Kennedy : face à la maladie mars 2010
    Victime d’un malaise, Ted Kennedy est hospitalisé le 17 mai 2008 à Boston. Les examens révèlent une tumeur maligne au cerveau. Malgré la maladie, il se rendra le 25 août à la Convention démocrate à Denver.

    Dans la même rubrique

     LE FUTUR COMMENCE MAINTENANT 5/7

    Un gouvernement mondial, utopie ou réalité ?

     | Apocalypse 13 : 11-18 - 2 Thessaloniciens 2 : 1-17
     
    Ne serait-ce pas du domaine de l’utopie, du rêve ou du fanatisme dangereux que de parler d’un homme qui contrôle et domine le monde entier sur les plans économique, politique, militaire, religieux ?

    En 1945, si nous avions dit que le peuple d’Israël redeviendrait une nation sur la terre d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, avec un gouvernement et une armée lui permettant de devenir une des forces les plus puissantes du 21e siècle, avec l’arme atomique et le meilleur service d’espionnage au monde, avec la capacité de contenir plus de 400 millions d’arabes ; si nous avions affirmé cela à la sortie de la Seconde Guerre mondiale, on nous aurait ri au nez.

    A cette époque les nazis venaient d’exterminer 6 millions de Juifs. De toute leur histoire, les Juifs n’avaient alors jamais été si pauvres, si faibles, si vulnérables. Et pourtant les choses se sont ensuite passées selon les écrits des prophètes.

    Si en 1943, au milieu de cette Seconde Guerre mondiale, quelqu’un avait déclaré que les Allemands et les Français deviendraient le moteur principal de l’union entre toutes les nations européennes, il aurait été la risée de tous. Dire, durant ce conflit mondial, que tous ces pays européens auraient un jour la même monnaie était de la folie. Et pourtant maintenant nous y sommes. L’actualité contient de nombreux exemples qui démontrent la véracité de la Parole de Dieu. Ces démonstrations nous confirment que nous ne pouvons pas douter des affirmations de la Parole de Dieu même quand cela paraît relever de l’utopie la plus folle.

    Nous avons déjà évoqué (dans un exposé précédent) quelques traits de l’anti-Christ en relevant trois activités principales de son zèle maléfique : les secteurs politique, économique et religieux. Nous allons porter notre regard sur l’actualité pour faire coller, en quelque sorte, les événements sur ce que les prophètes ont annoncé.

    Le but de l’anti-Christ consistera à diriger toutes les nations, à contrôler l’économie mondiale et à se faire adorer par l’humanité entière. Pour beaucoup, cela reste encore aujourd’hui du domaine de l’utopie, de la folie, de l’inimaginable. Pourtant le décor se prépare actuellement sous nos yeux avec la mondialisation.

    Il est donc essentiel en examinant les prophéties de retenir cette grande leçon : nous devons faire confiance à ce que Dieu dit dans sa Parole.

    La mondialisation de l’économie était en novembre 2001 le sujet retenu à Doha (Katar) lors de l’une des premières réunions de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) : 142 nations y discutaient de l’avenir économique de notre planète. Il s’agissait en fait de régler le contrôle mondial des ventes et des achats.

    La revue « Science et Vie » de décembre 1999 rapporte un interview consacrée à la communication globale. Philippe Quéau, spécialiste des nouvelles technologies réfléchit à l’avenir et au développement de l’Internet à l’Unesco. Pour lui « le réseau n’en est qu’à ses balbutiements et ses développements, s’ils sont universels, pourraient être à l’origine d’une démocratie mondiale ». Le même auteur poursuit : « cette technologie de réseau doit se mettre au service de quelque chose de non technologique comme l’émergence d’une pensée, d’une démocratie, d’une gouvernance mondiale » .... « Reste à enclencher la réforme qui est la réforme de la gouvernance mondiale. Il faut désormais se doter d’une volonté politique intégrant cette idée ». ... « Cette nouvelle culture débouche donc sur une démocratie mondiale. Avec Internet, l’ensemble de la planète s’est accordé sur des normes communes, avec un concept commun. Nous avons enfin compris l’utilité, la puissance d’une norme mondiale ». .... « Mais chacun jouera le rôle d’une nanoscience à l’échelle planétaire, avec l’idée qu’on ne peut pas se sauver seul ». Ces affirmations scientifiques datant de 1999 sont en fait écrites dans la Parole depuis des siècles. La Bible parle en effet d’un phénomène mondial dans lequel toute l’humanité sera engagée. Nous sommes aujourd’hui engagés dans cette étape d’accomplissement des événements annoncés par les prophètes depuis des milliers d’années. La Bible parle d’un commerce mondial (Apocalypse 13:16-17) qui ne pourra se faire qu’au moyen d’un chiffre ou d’une marque apposée sur la main droite ou sur le front.

    L’hebdomadaire « Le Vif - L’Express » de novembre 1999, dans une édition spéciale consacrée à des projections futuristes des années 2000, contient un article intitulé : « L’argent dans la peau ». On peut lire : « En 2024, 3 Belges sur 4 disposent dans la main d’une puce électronique qui leur permet de réaliser une multitude d’opérations quotidiennes et en particulier leurs paiements ». La Bible parle depuis des milliers d’années d’un commerce mondial réglé à partir de données qui seront sur notre peau. Ce n’est donc ni de l’utopie, ni du rêve, ni du fanatisme religieux, mais bien de l’Histoire et de l’actualité.

    Dieu donne rendez-vous à l’Histoire et nous sommes en quelque sorte spectateurs du grand film de l’Histoire dont l’Eternel a donné copie du scénario à ses serviteurs les prophètes.

    En 1998, l’O.N.U. approuvait la création d’un Tribunal pénal international (TPI) à implanter à La Haye. Cette institution reconnue officiellement a des compétences de dimensions mondiales, et c’est la première fois qu’un tel tribunal existe et exerce ses fonctions.

    Plusieurs faits historiques se déroulent actuellement sous nos yeux, pour la première fois dans toute l’histoire de l’humanité, conformément à ce qui est annoncé dans la Parole de Dieu.

    Le journal « Le Figaro » du 13 août 1990 relate les propos du ministre Alain Peyrefitte : « Peut-être que le Conseil de Sécurité de l’O.N.U. va-t-il enfin devenir ce pour quoi il a été créé : un embryon de gouvernement mondial ».

    L’ancien Président italien de la Commission Européenne Giulio Andreotti disait : « Une Europe forte pourrait renforcer de manière déterminante le rôle que doit jouer l’O.N.U. en tant que garante du droit international. Ainsi l’établissement d’une légalité internationale pourrait servir de préliminaire à l’instauration d’un nouvel ordre mondial ».

    Le 11 septembre 1990 George Bush Sr., Président des USA, a déclaré devant le Congrès américain : « A l’issue de ces temps troublés (la crise du Koweït), notre objectif, un nouvel ordre mondial peut émerger. Aujourd’hui ce nouvel ordre mondial lutte pour naître, un monde tout différent de celui que nous avons connu ». L’apôtre Jean a parlé de ce nouvel ordre depuis des siècles dans l’Ecriture. Dieu lui a en effet révélé ces choses qui ne sont pas de l’utopie ou du rêve. Ce nouvel ordre mondial qui lutte pour naître est le décor dans lequel se déploieront les activités de l’anti-Christ.

    Plus près de nous, en France, Jacques Attali, ancien conseiller personnel de François Mitterrand affirmait que « sa » banque, la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et de Développement), serait la première institution du nouvel ordre mondial.

    Le monde entier est aujourd’hui à la portée d’un homme. Les choses se mettent en place conformément à ce que le Seigneur a dit dans sa Parole. Sans être spécialistes en politique ou en économie, nous constatons le rôle de plus en plus important joué par l’O.N.U. mentionnée chaque jour dans la presse. Son rôle ne pouvait toutefois pas encore être soupçonné voici quelques années. Le général Charles de Gaulle n’avait pas saisi toute l’importance que pouvait prendre l’Organisation des Nations Unies. Il en parlait avec mépris en la qualifiant de « grand machin ». Ainsi donc, même de grands chefs d’Etat n’envisageaient pas, voici une cinquantaine d’années, ce qui est en train de se produire maintenant : la mondialisation. Ils n’ont pas perçu ce que les prophètes ont annoncé et ce qui se déroule maintenant sous nos yeux.

    Voici une quinzaine d’années, un journaliste de Paris-Match, dans un interview de Valéry Giscard d’Estaing disait : « En même temps qu’un nouvel ordre du monde se dessine un nouveau gouvernement mondial est en train de naître ». Et le Président français de répondre : « Si le gouvernement mondial ne réussit pas à résoudre le problème autrement que par la force, le changement n’est pas considérable, on reste dans ce système ancien. Si au contraire, on parvient à imposer une solution sans recourir à la force, on crée des conditions nouvelles. Hors nous sommes dans une situation qui à mon avis le permet ». Ceci n’est donc pas de l’utopie ou de la folie, mais bien de l’Histoire.

    Mais le phénomène de mondialisation ne se produit pas seulement dans les domaines militaire, économique, politique ou financier. Il s’implante aussi dans le domaine religieux. L’anti-Christ ne sera pas un athée. La religion prendra une place importante dans son système. Elle visera à unir et rassembler. L’Apocalypse nous annonce depuis 2000 ans la mise en place d’une religion de dimension mondiale. Le décor se plante effectivement sous nos yeux. En novembre 2001, nous lisions dans la presse une invitation papale aux différentes religions du monde pour se rendre à Assise dans le centre de l’Italie le 24 janvier 2002. En 1986, le pape Jean-Paul II avait déjà organisé dans cette même ville un premier sommet mondial des religions. La religion pratiquée par l’anti-Christ aura les apparences de l’unité. En 1991 Hans Kung, grand théologien catholique disait : « un ordre mondial œcuménique est une nécessité ; pas de survie sans une éthique morale mondiale ».

    Ainsi donc on parle d’une politique mondiale, d’une économie mondiale, d’une écologie mondiale, d’une religion mondiale, d’une morale mondiale pour nous conduire insensiblement vers ce qu’on appelle la « pensée unique ». Le gouvernement mondial suppose une religion mondiale qui unifiera les hommes. Et même si ce n’est qu’en apparence, elle jouera un rôle au niveau de la planète entière. En 1990, le sujet de l’émission télévisée de Bernard Pivot « Apostrophe » avait pour thème : « Les hommes, jouets de l’Histoire ou des dieux ? ». Les invités étaient unanimes autour de cette parole : « Le monde attend un homme qui résoudra les grands problèmes de l’humanité ». Cet homme viendra ; il s’appelle l’anti-Christ.

    Post-scriptum

    Message du 2/12/2001 de Philippe Hubinon, résumé par Jean-Pierre Baudouin.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web