logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 238La Réforme (ou Réformation) au 16e siècle novembre 2002
    ARTICLE DE FOND • La Réforme : "mouvement religieux qui, au 16e siècle, a soustrait une partie de l’Europe à l’obédience de Rome et donne naissance aux Églises protestantes" (Larousse).
    logo ARTICLE 795C. S. Lewis (1898-1963) mai 2013
    Écrivain irlandais. Auteur de livres pour enfants (le Monde de Narnia ou Chroniques de Narnia, 1950-1956) et d’œuvres de science-fiction (Silence de la Terre, 1938 ; Voyage à Vénus, 1943 ; Cette hideuse puissance, 1945).

    Dans la même rubrique

     LE FUTUR COMMENCE MAINTENANT 6/7

    Derniers signes

     | Matthieu 24 : 1-14 - 1 Timothée 4 : 1-4 - 2 Timothée 3 : 1-5 2
     
    La leçon principale à retenir des considérations prophétiques est que la parole de Dieu est fiable et digne de confiance.

    Les commentaires et les explications sur ces textes prophétiques doivent être considérés avec modestie, prudence et humilité, en veillant de faire la différence entre ce que le texte dit et ce que nous en comprenons. Evitons de condamner un frère ayant une autre grille de lecture.

    Il faut aussi éviter d’aller trop loin en affirmant que ces différences d’interprétations signifient que l’on n’est sûr de rien. La Parole de Dieu nous donne en effet des certitudes. J’illustre : les textes prophétiques sont comme une chaîne de montagnes, des sommets dépassant les vallées. Le trajet entre deux sommets est parfois trompeur et bien différent de ce que l’on avait imaginé. Donc, modestie et humilité !

    C’est ainsi que nous allons considérer quelques caractéristiques de la fin des temps reprises dans les lectures bibliques choisies ci-avant.

    1. La séduction. Ce sera la couleur dominante des événements de la fin des temps. Quand les disciples sont venus près de Jésus pour lui poser la question sur la fin du monde, il répond. « Prenez garde que personne ne vous séduise. » (Matthieu 24:4). Nous allons connaître des temps de séduction durant lesquels le mal ne nous heurtera pas de manière frontale. Ce sera beaucoup plus sournois, indirect et progressif.

    Jésus affirme que les temps de la fin seront des temps de séduction.

    Jésus affirme que les temps de la fin seront des temps de séduction. Les chrétiens, et les pasteurs en particulier, doivent donc être vigilants comme des sentinelles et discerner la séduction sournoise. Le diable utilise la « finesse » et la « dentelle » pour séduire. Et le Christ nous met en garde trois fois dans son discours. Les prédicateurs de l’Evangile doivent donc veiller à discerner les traits de la séduction. Nous avons bien des exemples aujourd’hui dans notre société : certains films ou feuilletons télévisés, certains romans ou chansons à succès introduisent subtilement et insensiblement dans notre esprit des concepts et des principes condamnés par la Parole de Dieu. Ainsi donc l’amour, l’homosexualité, la fidélité, l’adultère, l’avortement et bien d’autres choses nous sont aujourd’hui présentés de façon toute différente de celle affirmée par le Christ et ses apôtres.

    2. La recrudescence de l’occultisme. L’apôtre Paul utilise une expression peu fréquente : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi, pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons. ». (1 Timothée 4:1) A la fin des temps la Bible dit que le diable sera plus actif que jamais, sachant qu’il lui reste peu de temps (Apocalypse 12:12). Ainsi donc astrologie, cartomancie, signes du zodiaque, médium, devins, spiritisme, magie blanche, magie noire, constituent le monde du diable et des ténèbres. La ruse de l’adversaire est de nous séduire en tentant de nous convaincre que tout cela n’est pas dangereux. Des exemples à première vue anodins comme la fête Halloween ou le film Harry Potter font éloges de l’occultisme qui devient familier à nos enfants en leur inculquant un vocabulaire spécifique (sorcière, magie blanche, magie noire, mauvais sort, malédiction, maléfice, démon, devin, etc...).

    Sous cette apparence bon enfant, ce venin sournois de l’occultisme est inoculé à nos enfants et à nos jeunes. Le diable est à la mode et les démons ont du succès. Et bien entendu les affaires et le lucre sont très favorables à certains ! Notre génération est prête à livrer son âme au diable pour seulement quelques euros !. Malgré ces avertissements, certains dans les églises jouent encore avec le feu, avec le diable et l’occultisme. Mais le diable est menteur et meurtrier. La Bible nous dit bien que chacun portera la conséquence de ses actes : nous moissonnerons ce que nous avons semé. Quiconque passera outre de ces mises en garde bibliques en portera inévitablement les conséquences.

    3. L’explosion de l’immoralité. Notre civilisation plonge de plus en plus bas dans l’indécence. Nous nous rapprochons de l’animal qui n’a aucune pudeur. Pourtant cette pudeur devrait nous distinguer de la bête. Mais nous vivons aujourd’hui comme des bêtes. Cette différence entre l’animal et l’homme vole en éclats, en même temps que le couple, la famille et la société.

    Le diable est à la mode
    et les démons ont du succès !!!

    Tous les historiens rapportent que les grandes civilisations ont disparu au moment où elles ont sombré dans l’immoralité. Elles se sont effondrées quand la morale s’est effondrée, quand la famille et le couple ont sombré.

    Notre parlement débat du mariage des homosexuels. La loi est proche. Ensuite ces « couples » particuliers revendiqueront le droit d’adopter des enfants. Il est très probable que la loi évoluera dans ce sens. Et les chrétiens se demandent comment résister à cette vague de déchéance et d’immoralité. Que va devenir notre monde ? Que vont devenir ces petits enfants qui, dès l’âge de 7 ou 8 ans, ont accès à des images immondes ? Mais ces gens qui préparent ces images immorales, ces films honteux, ces scènes scandaleuses, n’ont-ils pas eux-mêmes des enfants et des petits-enfants ? Mais où sont les comités de censure dont les membres ont aussi des enfants ? Ces hommes et ces femmes laissent tout passer, sans aucune retenue ! Il y a comme une surenchère dans la pornographie. C’est à celui qui ira le plus loin ou plutôt qui descendra le plus bas ! Depuis 2000 ans la Parole de Dieu nous dit que les hommes avanceront toujours plus dans le mal (2 Timothée 2:16). Il n’y a plus de loi, ni de règle. Même plus le droit d’oser dire : attention, c’est mal. Il est intéressant de noter que le nom « impie » donné à l’anti-Christ signifie (dans l’original) « le sans loi ».

    4. Les enfants seront rebelles à leurs parents (2 Timothée 3:2). Toutes les générations ont évidemment connu le conflit des générations. Mais cette fois, avec notre génération, il s’agit bien plus que d’un conflit ou d’une différence de points de vue ; dans ce cas c’est une véritable rébellion ouverte. Aujourd’hui on est arrivé à un stade jamais atteint par les générations précédentes. Cette rébellion devient la norme. Et sans vouloir accuser les jeunes spécialement, cette dégradation s’explique aussi et peut-être surtout par l’attitude des parents eux-mêmes.

    5. Les hommes seront irréligieux, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force (2 Timothée 3:4-5). Nos pays occidentaux connaissent effectivement ce phénomène de déchristianisation. Les églises se vident et se vendent. Il y a crise de vocation. A part quelques exceptions, la tendance dominante est certainement la désaffection de la vie religieuse. Le déclin de la religion caractérise notre époque. La Belgique verra bientôt supprimer dans les écoles les cours de religion, comme c’est déjà le cas dans d’autres pays. Des sondages menés sur les campus universitaires démontrent que pour la plupart des Belges, la religion n’est qu’une façade. Les gens ont l’apparence de la piété mais ils renient ce qui en fait la force.

    6. L’indifférence (Matthieu 24:37-39). Le Christ ne parle pas ici d’opposition mais seulement d’indifférence. Les hommes mangent, boivent, se marient et marient leurs enfants. Il n’y a pas de mal en soi, mais pour finir la vie se résume à cela et conduit à une indifférence envers tout ce qui est religieux et spirituel.

    Comme au temps de Noé, les gens n’écoutent pas les avertissements divins mais restent étourdis par la vie, la musique, la drogue, le cinéma, les divertissements, la télévision, internet. L’historien français Henri Guillemin mentionne dans la préface de son livre intitulé « L’affaire Jésus » que la caractéristique dominante de notre occident sur les questions religieuses est l’indifférence.

    7. La Bonne Nouvelle du Royaume sera prêchée dans le monde entier. Alors viendra la fin. Même si l’occident connaît un déclin spirituel, il faut cependant noter que l’Evangile n’a jamais été proclamé comme il l’est aujourd’hui. De toute l’Histoire de l’humanité, il n’y a jamais eu autant de missionnaires, d’évangélistes, de livres chrétiens, de Bibles, de moyens techniques porteurs de l’Evangile, de traductions de textes bibliques. Aucune génération avant nous n’a connu ces choses.

    Nous attendons le retour du Seigneur.

    Voir en ligne :

    Post-scriptum

    Ce message a été enregistré le 16/12/2001 en audio et en vidéo
    Résumé par Jean-Pierre Baudouin

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web