logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 271L’amour vrai attend... septembre 1997
    Au sein d’une génération dite « sexuellement libérée » ou libre, des jeunes ont pris ou prennent la résolution de ne pas céder aux sirènes de la séduction sexuelle et de rester vierges jusqu’au moment du mariage.
    logo ARTICLE 419Mourir pour la Parole de Vie décembre 2007
    Le personnel des Sociétés Bibliques a été très choqué d’apprendre l’assassinat de Rami Ayyad, le responsable de la librairie de la Société Biblique à Gaza. Il avait été enlevé le samedi après avoir fermé la librairie.

    Dans la même rubrique

    Blaise Pascal (1623-1662)

     

    Dieu

    Jésus-Christ

    La Bible

    Les prophéties bibliques

    Les miracles

    L’homme

    La raison

    Marie

    Post-scriptum

    Blaise Pascal (19 juin 1623, Clermont-Ferrand - 19 août 1662, Paris) est un mathématicien et physicien, philosophe et théologien français.

    Enfant précoce, il est éduqué par son père. Les tous premiers travaux de Pascal concernent les sciences naturelles et appliquées. Il contribue de manière importante à la construction d’une calculatrice mécanique (la « Pascaline ») et à l’étude des fluides. Il a clarifié les concepts de pression et de vide, en étendant le travail de Torricelli. Pascal a écrit des textes importants sur la méthode scientifique.

    Mathématicien de premier ordre, il crée deux nouveaux champs de recherche majeurs : tout d’abord il publie un traité de géométrie projective à seize ans ; ensuite il correspond, à partir de 1654, avec Pierre de Fermat à propos de la théorie des probabilités, qui influencera fortement les théories économiques modernes et les sciences sociales.

    Après une expérience mystique à la fin de 1654, il délaisse les mathématiques et la physique et se consacre à la réflexion philosophique et religieuse. Il écrit pendant cette période les Provinciales et les Pensées, ces dernières n’étant publiées qu’après sa mort qui survient deux mois après son 39e anniversaire, alors qu’il a été malade toute sa vie (sujet à des migraines violentes en particulier).

    Source : Wikipédia


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web