logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 207Jean Jaurès (1859-1914) mars 2003
    Homme politique français, assassiné à Paris le 31 juillet 1914.
    logo ARTICLE 329Les grands esprits sont humbles mai 2007
    L’orgueil est l’ennemi de la vie.

    Dans la même rubrique

     >>> VICTORIA D’ANGLETERRE

    La prière de la Reine

     

    La reine Victoria d’Angleterre (19e siècle) était connue pour sa foi authentique. Un jour elle rendit visite à une dame âgée dont la jeune nièce était aussi présente.

    Très simplement, la reine se mit à tricoter tout en conversant aimablement avec la vieille dame.

    Après le thé, la reine proposa de lire ensemble quelques paroles du chapitre 14 de l’Evangile de Jean. S’adressant à la jeune fille, la souveraine lui demanda :

    La reine n’ajouta rien, mais elle proposa de prier ensemble. Elle pria en ces termes :

    Plus tard, cette jeune fille en racontant cet incident, ajouta : « J’avais souvent chanté : Que Dieu sauve la reine (l’hymne national anglais). Mais je ne m’attendais pas à entendre la reine demander à Dieu de me sauver, moi ».

    Sa prière fut exaucée et cette jeune fille donna sa vie à Dieu.

    Ch. Rick

    "Tu cherches l’Éternel ton Dieu et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme." (Deutéronome 4:29)

    Post-scriptum

    La reine Victoria
    Londres 1819 - Osborne, île de Wight, 1901

    Reine de Grande-Bretagne et d’Irlande (1837 - 1901) et impératrice des Indes (1876 - 1901). Petite-fille de George III, elle succède à son oncle Guillaume IV, mort sans héritier. Habilement conseillée par son Premier ministre lord Melbourne, par son oncle Léopold Ier de Belgique puis par son cousin Albert de Saxe-Cobourg-Gotha (qu’elle épouse en 1840 et qui lui donne neuf enfants), Victoria redonne rapidement dignité et prestige à la Couronne, alors fort déconsidérée. Bien que respectant scrupuleusement les règles du régime parlementaire, la reine se trouve plusieurs fois en conflit avec ses principaux ministres (Wellington, Palmerston, Disraeli puis Gladstone). Victoria a fortement marqué de son empreinte personnelle la vie politique de la Grande-Bretagne, qui connut, sous son long règne (l’ère victorienne), prospérité économique et grandes décisions politiques (apogée de sa puissance politique [impérialisme], financière et économique), mais aussi le triomphe des conventions et du puritanisme.


    Copyright (©) Larousse 2008
    Copyright (©) Dictionnaire Encyclopédique 2009 Micro Application

    Article paru dans le bulletin ’Résurrection’ de mars 2007.


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web