logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 716Léopold 1er de Saxe-Cobourg et Gotha, Roi des Belges (1790-1865) janvier 2012
    Prince, fils du duc souverain François de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1750-1806). Il est élu premier Roi des Belges le 4 juin 1831 et prête serment sur la Constitution belge le 21 juillet 1831.
    logo ARTICLE 469Quatre "trucs" pour être belle juillet 2008
    Ces quatre "suggestions" pour être belle, écrites par Audrey Hepburn, ex modèle de mode, sont comme un instantané, une photo de sa manière de vivre. Ces lignes furent lues lors de ses funérailles.

    Dans la même rubrique

     PENTECÔTE

    Le Saint-Esprit, un Esprit d’adoption

     | Romains 8 : 1-17
     
    « L’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. Personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. Et Dieu lui-même nous révèle ces choses par l’Esprit. » (1 Corinthiens 2:10-11).

    « Dieu a mis dans nos cœurs les prémices de l’Esprit. » (Romains 8:23 - Galates 5:22).

    « Efforcez-vous de garder l’unité de l’Esprit. » (Ephésiens 6:17)

    L’épée de l’Esprit est la Parole de Dieu.

    « Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. »

    « N’éteignez pas l’Esprit. » dit 1 Thessaloniciens 5:19, (1 Timothée 4:1-2 - 2 Corinthiens 4:13).

    Job a déclaré (33:4) « L’Esprit de Dieu m’a crée et le souffle du Tout-Puissant m’anime. »

    Nous avons reçu la vie de nos parents, mais c’est l’Esprit de Dieu qui nous a crée, qui nous a donné la vie. Nous pourrions ajouter beaucoup de textes encore, décrivant l’œuvre du Saint-Esprit dans la vie du chrétien. Par exemple, Galates 6:8 : « Celui qui sème pour l’Esprit, moissonnera de l’Esprit la vie éternelle. ». Le texte lu dans Romains 8 est un des sommets des épîtres de Paul. De ce sommet, nous découvrons des paroles merveilleuses comme celle-ci : « Il n’y a aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ. » (v.1).

    Tous, nous connaissons des épreuves. Personne n’est épargné. Mais gardons en mémoire les paroles de Paul : « Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ? Lui, qui n’a pas épargné son propre fils, mais qui l’a livré pour nous tous, comment ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui ? » (v. 31 et 32). Et encore : « Dans toutes ces choses, nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimé, car j’ai l’assurance que ... rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » (v. 37-39)

    Dans ce même Romains 8, Paul évoque « la loi de l’Esprit de vie en Jésus » (v.2) et invite le lecteur à marcher selon l’Esprit (v.4), à vivre selon l’Esprit (v.5), à aimer les choses de l’Esprit (v.6). Il affirme que si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous (v.11). Paul déclare que « ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu (v.14) et que c’est l’Esprit qui atteste à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (v.16). « L’Esprit nous aide dans notre faiblesse, car nous ne savons pas ce qu’il convient de demander dans nos prières et Il intercède en notre faveur. » (v.26). Quel programme !

    Que jamais personne ne dise que nous n’aimons pas le Saint-Esprit et que nous n’en parlons pas dans notre église !

    Soulignons une vérité essentielle : « Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. » (v.9). Ce qui signifie que tous ceux qui ont été rachetés par Jésus-Christ, qui sont nés de nouveau, convertis, ont reçu l’Esprit de Dieu. Il n’y a pas deux sortes de chrétiens : ceux qui ont reçu l’Esprit de Dieu et ceux qui ne l’ont pas reçu. La Bible ne fait jamais cette différence, parce qu’il n’est pas possible de vivre une seconde de vie chrétienne sans l’Esprit de Dieu ! Il est impossible de se repentir, de lutter contre le péché, de résister à la tentation, de témoigner, d’aimer Dieu, d’obéir à Dieu, d’aimer la Parole de Dieu, d’aimer son prochain, de pardonner, de renoncer au mensonge, à l’immoralité, ... sans le Saint-Esprit. L’ennemi de l’Esprit, c’est tout ce qui n’est pas saint et qui tire l’homme vers le bas. C’est le péché ! Quand une personne se convertit, le Saint-Esprit vient habiter en elle et toute son œuvre vise à délivrer l’homme de la dictature du péché (v.2). Nous avons tous eu l’occasion de découvrir les horreurs d’une dictature dans l’un ou l’autre pays de notre monde. Regardons aussi autour de nous et découvrons les horreurs de la dictature du péché quand celui-ci commande dans une vie et la dirige. Le Christ nous a délivré de la dictature du péché, de sorte que nous ne sommes plus esclaves du mal. Nous vivons sous un autre régime ! Jésus nous a donné son Esprit pour vivre sous le règne de l’Esprit de vie et non plus sous le règne du péché qui conduit à la mort. Si nous sommes chrétiens, c’est la réalité de l’Esprit qui nous unit que nous avons en commun et qui fait que nous aimons nous réunir, afin de lutter ensemble contre le mal.

    Il nous arrivera encore de transgresser les commandements de Dieu, de pécher contre Dieu, d’attrister le Saint-Esprit, car cela fait toujours partie de notre vie. Jean a écrit dans sa première épître : « Si quelqu’un a péché, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus-Christ le Juste. » (2:1) et « Si nous confessons nos péchés, Il est fidèle et juste pour nous les pardonner. » (1:9). Mais ce qui n’existe plus dans notre vie, c’est le règne du péché et du mal. C’est ce qui fait toute la différence avec les non-chrétiens qui, eux ne veulent pas du règne du Saint-Esprit dans leur vie, tout polis, aimables, serviables, ... qu’ils puissent être ! « Là où est l’Esprit de Dieu, là est la liberté. » Pas la liberté pour faire n’importe quoi, mais la liberté par rapport au péché et à sa loi. L’Esprit donne la vie, la vie de Dieu, la vie de Christ.

    Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance.

    Jésus a dit avant l’Ascension dans Actes 1:8 : « Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous ... » C’est la puissance de Dieu. Nos efforts et notre bonne volonté ne suffisent pas. Selon Romains 8:13, nous pouvons par l’Esprit faire mourir les actions du corps, c’est-à-dire le péché.

    Dans Romains 8, Paul parle de l’Esprit d’adoption (v.15) que nous avons reçu et par lequel nous pouvons appeler Dieu Abba ! Père ! Avant Jésus-Christ, personne n’aurait osé appeler Dieu « Père » ou « mon Père », « notre Père ». C’est Jésus qui, le premier, a osé appeler Dieu « Mon Père ». Cela a choqué les Pharisiens qui, pour cette raison, cherchaient encore plus à le faire mourir (Jean 5:17-18). Car, en appelant Dieu son propre père, Jésus se faisait lui-même égal à Dieu.

    Jésus accordera aux disciples le droit d’appeler Dieu « Père ». (Matthieu 6:8-9). A Marie de Magdala, le Seigneur dira : « Va trouver mes frères et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père. » (Jean 20:17). Remarquons que Jésus appelle les disciples « mes frères » et qu’Il dit de Dieu « mon Père » et « votre Père ». Ici Jésus fait la distinction entre le lien qui l’unit au Père et celui qui unit les croyants au Père.

    En effet, Jésus est Fils de Dieu par nature et les chrétiens sont fils de Dieu par adoption.

    Certains parmi nous ont adopté un enfant ou ont été des enfants adoptés. Le processus d’adoption requiert le passage devant le notaire pour légaliser, officialiser l’adoption. Cela peut être une adoption plénière ou une adoption partielle. Dans le cas d’une adoption plénière, l’enfant adopté a les mêmes droits que les autres enfants. La Bible nous enseigne que nous sommes des enfants adoptifs et que nous pouvons dire à Dieu « mon Père », parce qu’il s’agit d’une adoption plénière, afin que tous les chrétiens aient les mêmes droits.

    Nous sommes ainsi « héritiers de Dieu et cohéritiers de Jésus » (v.17), puisque nous sommes devenus les frères de Jésus. Nous aurons tous droit au même héritage. Paul dit, dans Galates 3:26-29 : « Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ ... car tous vous êtes un en Jésus-Christ. Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d’Abraham, héritiers selon la promesse. ». Galates 4:6-7 ajoute : « Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie Abba ! Père ! Ainsi tu n’es plus esclave, mais fils, et si tu es fils, tu es aussi héritier par la grâce de Dieu. ».

    Une des tâches importantes de l’Esprit est de rendre témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu Voilà pourquoi les chrétiens forment une grande famille dans le monde.

    Formons donc une famille unie, ici même, entre nous, et avec beaucoup d’autres qui sont sans doute différents et loin de nous, mais qui partagent la même foi. Dans l’église locale, efforçons-nous de marcher côte à côte, avec douceur et patience, cultivant l’unité de l’Esprit.

    Post-scriptum

    Ce message a été enregistré le 6/6/04 en audio. - Résumé par Odette Galante et Marie-Rose Gérard.
    Paru dans le bulletin ’Résurrection’ de mai 2007.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web