logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 716Léopold 1er de Saxe-Cobourg et Gotha, Roi des Belges (1790-1865) janvier 2012
    Prince, fils du duc souverain François de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1750-1806). Il est élu premier Roi des Belges le 4 juin 1831 et prête serment sur la Constitution belge le 21 juillet 1831.
    logo ARTICLE 469Quatre "trucs" pour être belle juillet 2008
    Ces quatre "suggestions" pour être belle, écrites par Audrey Hepburn, ex modèle de mode, sont comme un instantané, une photo de sa manière de vivre. Ces lignes furent lues lors de ses funérailles.

    Dans la même rubrique

     Pâques 2013

    Paroles du Christ ressuscité ...

     | Luc 24.36-53 - Jean 20.19-31 - Actes 2.22-36, 41
     

    Nous voici de nouveau à Pâques ! Une grande fête dans l’Église pour célébrer la résurrection de Jésus. « Le Seigneur est réellement ressuscité. » (Luc 24.34).

    Dans les milieux évangéliques, on met l’accent sur la CROIX et la mort de Jésus. C’est juste et biblique ! L’apôtre Paul ne fait pas autrement : (Romains 5.6) : « Christ, au temps marqué, est mort pour des impies. » (1 Corinthiens 15.3) : « Christ est mort pour nos péchés. » (Galates 2.20) : « J’ai été crucifié avec Christ. » (Galates 3.1) : « Vous, aux yeux de qui Jésus a été peint comme crucifié. » (Galates 6.14) (Ephésiens 2.16) (Colossiens 1.20).

    Mais, en même temps, le Nouveau Testament proclame le message de Jésus-Christ RESSUSCITE. Le livre des Actes et la prédication des apôtres, proclament la RÉSURRECTION et utilisent les termes « Nous avons vu et entendu. » (Actes 4.20) et « Nous sommes témoins. » (Actes 2.32). Lisons aussi : (Actes 2.22-24) « Dieu l’a ressuscité (Jésus-Christ) en le délivrant des liens de la mort. » (Actes 2.32) : « C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité... » (Actes 3.15) : « Le Prince de la vie que Dieu a ressuscité des morts. » (Actes 5.30) : « Le Dieu de nos pères a ressuscité Jésus... » (Actes 10.40) : « Dieu l’a ressuscité le troisième jour. » (Actes 13.37) : « Celui que Dieu a ressuscité n’a pas connu la corruption. » (Actes 13.30) : « Mais Dieu l’a ressuscité des morts. » (Actes 17.31).

    On pourrait continuer à bombarder le lecteur de textes bibliques : ceux-ci abondent aussi dans les épîtres. Dans Apocalypse 1.18, Jésus dit : « J’étais mort ; et voici je suis VIVANT aux siècles des siècles. » Il est important de remarquer que sans la résurrection de Jésus, il n’y a pas de Bonne Nouvelle, pas d’Évangile, pas de Ciel, pas de paradis, pas de vie éternelle, pas de salut... Il faut veiller à ne pas séparer la mort de Christ de la résurrection.

    Sur la croix, Jésus a prononcé sept paroles :

    1. Père pardonne-leur, car ils ne savent ce qu’ils font (Luc : 23.34)
    2. En vérité, je te le dis, tu seras avec moi dans le paradis (Luc 23.43)
    3. Femme (Marie), voilà ton fils. Puis il dit au disciple (Jean) : voilà ta mère (Jean 19.26)
    4. Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? (Matthieu 27.46)
    5. J’ai soif (Jean 19.28)
    6. Tout est accompli (Jean 19.30)
    7. Père, je remets mon esprit entre tes mains (Luc 23.46).

    Beaucoup de chrétiens connaissent les Sept paroles de la croix : Jean-Sébastien Bach et Haendel les ont mises en musique. Par contre, on connaît peu les paroles du Christ ressuscité.

    S’adressant aux femmes, aux disciples, il dit : « Ne craignez pas... La paix soit avec vous. » (Matthieu 28.10, Luc 24.36). Nous avons tous PEUR de la maladie, peur pour les enfants, peur de l’avenir, peur de la crise, peur pour l’Église, peur de ne pas nous marier, peur de ne pas avoir d’enfants, de boulot, etc. Moi j’ai peur pour la relève dans l’Église, peur pour ma santé... J’ai peur aussi du monde dangereux et triste dans lequel nous vivons. Les infos à la radio et à la TV, les enquêtes sur le suicide des ados, me font craindre pour les jeunes en Belgique. Cependant, le message du Christ ressuscité est rassurant : « Ne craignez pas... Voici, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28.10,20). Faisons un sondage. Qui croit vraiment au Christ ressuscité ? Tous y croient-ils ? Qui a peur pour l’avenir de ses enfants, peur de la maladie ?... Tous ont peur !

    La FOI au Christ ressuscité doit chasser les craintes. Mais la foi est faible, fragile. On oublie que le Christ est VIVANT là-haut et ici maintenant et pour toujours. En ce dimanche de Pâques, écoutons le Christ ressuscité. Ne craignons pas ! Soyons en paix ! Le message de Pâques est un appel à CROIRE. Dans Jean 20.27, Jésus dit : « Ne sois pas incrédule, mais crois ! » Le Christ ressuscité s’adresse aux incrédules, aux athées, aux agnostiques, aux francs-maçons, aux catholiques pratiquants ou autres, aux protestants, aux rationalistes, aux libres penseurs... Ces derniers, ne sont ni libres, ni penseurs, mais esclaves de l’incrédulité. Ils croient penser par eux-mêmes, mais sont influencés par les théories de certaines personnalités. Lors d’un repas de noces, un docteur, athée, assis à mon côté me disait : “Moi je suis libre penseur, je suis allé à l’U.L.B.” Je lui ai demandé : “Avez-vous lu la Bible ?” Il me répondit : “Non, je n’ai jamais lu la Bible.” Il n’avait jamais lu le livre le plus lu, le plus vendu, et le plus traduit au monde ! Il n’avait jamais lu les paroles du personnage qui a impacté le monde depuis 2000 ans et dans tous les domaines : science, peinture, littérature, musique, philosophie, éducation, économie. Beaucoup, comme ce médecin, n’ont jamais lu la Bible, ni réfléchi à son message ! C’est pour eux que retentit l’appel : « Ne sois pas incrédule, mais crois. » ! Peut-être y a-t-il parmi nous quelqu’un qui, en ce dimanche de Pâques, est venu à l’église faire un petit “coucou” à Dieu ! N’entend-il pas l’appel du Christ ressuscité : crois, fais-moi confiance, abandonne-toi à moi, fie-toi à ce que je dis ! Après sa résurrection, le Christ a dit aux apôtres : « Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins... » (Actes 1.8).

    Le Christ ressuscité a parlé du SAINT-ESPRIT. Il en a déjà parlé plus tôt : avant la chambre haute, avant la Cène, avant la croix (Matthieu 10.20, Jean 3.5, 14.16, 26). Le Saint-Esprit a aussi sa place à la fête de Pâques, car c’est par la puissance du Saint-Esprit que le message de la résurrection sera porté dans le monde. La puissance de l’Esprit a animé l’Église. Aujourd’hui, l’Église a encore et toujours besoin de la puissance du Saint-Esprit. De tout mon cœur je suis pour le Saint-Esprit. Je serais le plus misérable des pasteurs si je n’avais pas compris cela. Pourtant cela ne veut pas dire que je dois prononcer le mot “Saint-Esprit” dans toutes mes phrases, que je dois dire “amen” et “alléluia” tous les cinq mots, que je dois parler des dons du Saint-Esprit 365 jours par an, et parler plus du Saint-Esprit que de Jésus-Christ, que je dois donner au Saint-Esprit la place qui revient à Jésus, que je dois menacer le chrétien qui ne parle pas en langues, etc.

    En même temps, je crois que le plus grand devoir de l’Église du 21e siècle est de se laisser “booster” par le Saint-Esprit pour :

    1. Rechercher une vie sainte et savoir dire non, renoncer à ce qui est impur, malsain, mondain.
    2. Annoncer et témoigner de la croix et du Christ vivant qui est le cœur du salut.

    Jésus a-t-il dit dans Actes 1.8 “Vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit, pour parler en langues, faire des miracles, transporter des montagnes ?” Non ! Mais pour être ses TÉMOINS jusqu’aux extrémités de la terre ! Jésus, le Christ ressuscité a associé le Saint-Esprit à l’ÉVANGELISATION. Jésus lance un message missionnaire : « Allez de par le monde pour annoncer la Bonne Nouvelle. » (Actes 1.8, Jean 20.17, Matthieu 28.19, Marc 16.15, Luc 24.47-49). Il n’a pas dit : “Vous resterez à genoux pour prier, chanter, adorer...” mais « Vous serez mes témoins. » A l’œuvre donc ! La véritable adoration est une adoration active et missionnaire, et non pas une adoration contemplative, mystique, passive, paresseuse. Le culte véritable, c’est le TÉMOIGNAGE et l’ÉVANGELISATION pour le salut du monde. En ce dimanche de Pâques, que nous dit le Christ ressuscité ? Au boulot ! Ne crains pas ! Ne sois pas incrédule ! Tu as reçu la puissance du Saint-Esprit. 

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 31-3-2013 par Philippe HUBINON et résumée par Odette GALANTE et Marie-Rose GERARD — Publiée au bulletin ’Résurrection’ de mars-avril 2014.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web