logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 513ISRAËL : actualité essentielle novembre 2011
    Faits importants de l’actualité concernant Israël.
    logo ARTICLE 783Paradoxes divins juillet 2012
    Grégoire de Nazianze, père de l’Eglise, exprime avec des mots simples des faits singuliers et apparemment contradictoires, qui heurtent ainsi le sens commun et interpellent le lecteur.

    Dans la même rubrique

    Le bonheur et/ou le plaisir

     | Écclésiaste 6 : 1-12
     

    Le bonheur et le plaisir sont des sujets qui nous concernent tous, croyants ou incroyants. Nous cherchons tous le bonheur et nous y aspirons tous.

    Le savant chrétien Blaise Pascal a dit ceci : "Tous les hommes recherchent d’être heureux, cela sans exception, quels que différents moyens qu’ils y emploient. Ils tendent tous vers ce but. La volonté ne fait jamais la moindre démarche que vers cet objet. C’est le motif de toutes les actions de tous les hommes." Nous n’entendons jamais personne dire : « Le bonheur, cela ne m’intéresse pas. »

    La Bible parle abondamment du bonheur. Beaucoup de personnes pensent que la Bible ne parle que de choses désagréables et ennuyeuses : le péché, le mal, la repentance, la prière, le renoncement, le jeûne, l’enfer, le jugement dernier... Eh bien, non, la Bible parle aussi du plaisir et du bonheur. Mais pourquoi cherchons-nous le bonheur ?

    La Bible donne une réponse "Parce que nous avons été faits pour !"

    La Bible dit : « Dieu a fait toute chose pour que nous en jouissions. » (1 Timothée 6:17). Lorsque Dieu a créé l’univers, la Bible nous dit que : « Tout était bon, très bon. » (Genèse 1:21). Mais un jour, l’homme a choisi de se rebeller contre Dieu et ce jour-là, « le péché est entré dans le monde. » (Romains 5:12) ; et avec le péché, le malheur, la souffrance, la maladie et la mort.

    Beaucoup cherchent le bonheur sans jamais le trouver. Dustin HOFFMAN, grand acteur américain, disait : "Je ne sais pas ce qu’est le bonheur ; je me souviens que lorsque j’essayais de joindre les deux bouts à New-York, un psychiatre m’a demandé ce que je voulais de la vie. Je lui ai répondu : je voudrais avoir un emploi, des enfants et vivre dans un appartement à Manhattan. Aujourd’hui, j’ai tout cela, et je dois toujours voir mon psychiatre."

    Souvent, nos échecs viennent de ce que nous confondons plaisir et bonheur. En effet, ce qui suffit à notre plaisir, ne suffit pas à notre bonheur. On prend plaisir à déguster un délicieux morceau de tarte, à déguster des pralines, mais cela ne peut suffire à notre bonheur.

    On peut prendre plaisir à regarder un match de football, à se faire bronzer sur les plages, mais toutes ces choses ne suffisent pas à notre bonheur.

    Plaisir ne veut donc pas dire nécessairement « bonheur » et certains plaisirs laissent le cœur vide et des regrets amers pour toujours.

    D’autres encore ont vécu ce paradoxe, et en recherchant le plaisir, ils ont trouvé le malheur et parfois même la mort. Le livre des Psaumes pose aussi cette question : « Qui nous fera voir le bonheur ? »

    Souvent, nous confondons plaisir et bonheur.

    Beaucoup d’hommes se sont levés pour dire : « Moi ». Ils avaient pour noms : Mao Tsé Toung, Karl Marx, Hitler, Staline, et nous savons ce qu’il en a été !

    En réalité, très souvent, les gens cherchent le plaisir plutôt que le bonheur. Le plaisir est plus facile d’accès, plus rapide, plus éphémère, instantané. Le bonheur lui est difficile d’accès, plus complexe et certainement pas instantané.

    Mais alors, ... Dieu serait-il contre le plaisir ? Pas du tout ! La Bible fait également l’éloge du plaisir, la Bible n’est pas contre le plaisir des sens qui nous ont été donnés par Dieu. Il n’y a aucun mal à trouver du plaisir entre époux, à trouver du plaisir en partageant un bon repas, en buvant un bon vin. L’apôtre Paul disait à Timothée : « Bois un peu de vin. » (1 Timothée 5:23) Jésus a été invité aux noces de Cana. (Jean 2:1) L’apôtre Paul écrira en parlant des époux « Ne vous privez pas l’un de l’autre. » (1 Corinthiens 7:5). L’apôtre Paul écrivait encore, conduit par le Saint-Esprit : « Dieu a donné toutes choses pour que nous en jouissions. » (1 Timothée 6:17). Déjà dans l’Ancien Testament, on peut lire « Jouis de la vie avec la femme de ta jeunesse. » (Ecclésiaste 7:14), ou encore « Au jour du bonheur, jouis du bonheur. » (Ecclésiaste 3:13).

    Mais avançons un peu plus loin pour parler du bonheur. Jésus a commencé sa première grande prédication avec le mot : "HEUREUX", huit fois répété ! Ce sont les "Béatitudes". Jésus nous a dit beaucoup de choses sur le bonheur et entre autres, qu’il est dans la foi. Jésus a dit : « Heureux ceux qui ont cru et qui n’ont pas vu. » (Jean 20:29). Le chemin du bonheur passe par la foi en Jésus-Christ. C’est une des grandes vérités de l’Évangile : la foi en Christ rend heureux, même s’il y a des jours difficiles dans la vie chrétienne.

    Combien de personnes disent : "J’aimerais avoir votre foi, on est si heureux quand on croit." En effet, la foi donne un sens à la vie, le bonheur de vivre, le bonheur de savoir pourquoi l’on vit, pour qui l’on vit ! Sans la foi, la vie devient absurde, plus rien n’a de sens.

    Je n’ai jamais rencontré un athée qui ait dit : "Je suis dans le bonheur de savoir que ma vie n’a pas de sens, que tout se terminera dans le cimetière, dans le cercueil." ; ou encore "Je frémis d’allégresse de savoir que toute ma vie, femme, enfant, travail, efforts seront anéantis par la mort." Par contre, j’ai rencontré tant de chrétiens nés de nouveau, remplis de bonheur de croire en Dieu et en Jésus-Christ. Et tous regrettent souvent de ne pas avoir donné plus tôt leur cœur à Jésus-Christ. La Bible dit en effet que : « Le bonheur est pour ceux qui aiment (craignent) Dieu. » (Ecclésiaste 8:12). J’ai accompagné des chrétiens dans les derniers jours de leur vie, qui resplendissaient de la paix intérieure de Dieu, qui rayonnaient d’une joie profonde parce qu’ils allaient rencontrer leur Sauveur, parce qu’ils avaient mis leur foi en Jésus-Christ.

    Le bonheur n’est jamais dans la désobéissance aux commandements de Dieu.

    La Bible nous enseigne aussi : le bonheur passe par l’obéissance aux commandements de Dieu. Il est écrit : « Heureux celui qui observe la loi. » (Psaumes 106:3). Ou encore : « Heureux ceux qui gardent tes commandements. » (Psaumes 119:2). Dieu nous a donné des lois pour notre bonheur. Or certains pensent que pour être heureux, il faut vivre sans loi. Quand Dieu nous dit : "Ne fais pas cela !", c’est aussi en vue de notre bonheur. Quand Dieu nous dit : "Fais cela !", c’est aussi en vue de notre bonheur. Dieu nous aime comme un père aime ses enfants et s’il nous interdit certaines choses dans sa loi, rappelons-nous que c’est pour notre bonheur. Le bonheur n’est jamais dans la désobéissance aux commandements de Dieu.

    Mais ajoutons : le bonheur passe par le pardon des péchés. La Bible dit en effet : « Heureux celui à qui le péché est pardonné. » (Psaumes 32 — Romains 4:7).

    Le péché est le plus grand problème auquel l’homme doit faire face, croyant ou incroyant. Nous sommes tous confrontés au mal dans ce monde. La terre est malade, la race humaine est malade, de la maladie du péché. C’est l’ennemi numéro un du bonheur. Le péché nous rend malheureux. Mais la bonne nouvelle que l’Écriture nous enseigne, c’est que le Christ a payé le prix de nos péchés sur la croix, afin que nous puissions goûter le bonheur d’être pardonnés. Le bonheur passe par la croix du calvaire, par la croix de Golgotha.

    La Bible nous dit :

    Post-scriptum

    Message enregistré le 3/10/04 — Résumé par Odette Galante et Marie-Rose Gérard.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web