logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 432Réflexion sur la prière février 2008
    Le chemin de la prière...
    logo ARTICLE 193Un grand journaliste vous parle décembre 2001
    Déclaration faite par le journaliste John Swinton (1830-1901), ex-rédacteur en chef du New York Times, lors d’un banquet donné en son honneur.

    Dans la même rubrique

     TURQUIE

    Des chrétiens, la gorge tranchée ...

     
    Pour « protéger » leur pays, cinq jeunes Musulmans égorgent trois missionnaires chrétiens en Turquie.

    « Nous l’avons fait pour la patrie : notre pays et notre religion sont menacés. » ont déclaré à la police les suspects, armés de couteaux, qui semblaient avoir entre 17 et 19 ans. Le massacre a eu lieu à Malatya, une ville à 600 km à l’est d’Ankara, dans la maison chrétienne d’éditions Zirve qui imprime des Bibles en langue turque. La police a trouvé les cadavres de trois employés, baignant dans leur sang, bâillonnés, pieds et mains liés, la gorge tranchée. Deux des employés sont des Turcs, le troisième est un Allemand qui travaillait là bénévolement.

    Le fait que les meurtriers sont très jeunes permet de supposer qu’il y a des commanditaires plus âgés derrière eux. Ces jeunes ne seraient passibles que de peines légères... Un cas de figure attesté notamment lors de l’assassinat d’un prêtre italien en février 2006 à Trabzon, dans le nord-est de la Turquie. L’agence de presse gouvernementale « Anatolie » a précisé que ces jeunes de Malatya, « habitaient la même résidence d’étudiants, préparaient le concours d’entrée à l’université et portaient chacun la copie d’une lettre indiquant : nous sommes cinq frères, nous faisons face à la mort, nous ne reviendrons peut-être pas. Priez pour nous. »

    C’est ainsi que s’exprime la presse turque après la tuerie de Malatya au cours de laquelle trois chrétiens (deux Turcs et un Allemand) ont été massacrés. Les trois victimes ont été torturées pendant plusieurs heures avant d’être égorgées.

    Pour les médias de Turquie, le fait qu’il s’agisse d’un crime politico-religieux est établi ; ces actes de barbaries s’inscrivent dans la lignée du meurtre de l’an dernier à Trabzon du prêtre catholique italien Andréa Santoro et récemment en janvier, du journaliste d’origine arménienne Hrant Dink à Istanbul. « Le cauchemar se poursuit » titrait la presse ...

    La télévision turque a montré les images d’un petit groupe de manifestants qui scandaient, déjà en 2005, devant la Maison d’Editions Evangéliques, des slogans hostiles aux cris de « Allah akbar (Allah est grand) ». Les chefs de la communauté protestante de Turquie ont dénoncé « Une chasse aux missionnaires » rappelant « La chasse aux sorcières » du Moyen-Âge. Les Musulmans convertis sont considérés comme des traîtres aux yeux de la population et certains hommes d’Etat attisent même cette hostilité ... Même si le prosélytisme n’est pas interdit par la loi, il est quand même fort mal vu.

    Le Premier Ministre turque Recep Tayyip Erdogan, (il pourrait briguer la présidence de la République) a vivement condamné cet acte de « Sauvagerie dont les responsables doivent être démasqués. » Le Ministre des Affaires Etrangères Abdullah Gül a promis davantage de protections pour les chrétiens : cette tuerie détériore l’image de la Turquie qui compte plusieurs petites communautés chrétiennes et qui aspire a devenir membre de l’Union Européenne (U.E.). A Istanbul quelques centaines de manifestants ont défilés en scandant : « Nous sommes tous des chrétiens ».

    L’organisation internationale « Portes Ouvertes » signale qu’en janvier dernier, à Samsun dans le nord du pays, une église protestante a été vandalisée. Depuis plus de deux ans, cette congrégation a subi une dizaine d’attaques de ce genre. « Quant aux menaces, j’en reçois toutes les semaines » a déclaré le pasteur.

    (Site : www.portesouvertes.fr).

    Pas trop difficile, le dimanche matin, de lire dans la Bible les paroles de Jésus : « Bénissez ceux qui vous maudissent. » Matthieu 5:44 ou les exhortations de Paul : « Bénissez ceux qui vous persécutent. » Romains 12:14 ou son témoignage : « Injuriés, nous bénissons. » 1 Corinthiens 4:12. Pas trop difficile de chanter des cantiques pour la paix ! Mais tout change lorsque les malédictions, les persécutions et les injures parviennent jusqu’à nous. Le nouveau Président de la Fédération Protestante de France a mentionné officiellement qu’il s’attachera, entre autre, à défendre les libertés des Eglises dans notre pays.

    Charles Guillot
    (Sources : DNA et Portes Ouvertes) - Idéa Mai 2007

    Post-scriptum

    In bulletin ’Résurrection’ de juillet 2007.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web