logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 716Léopold 1er de Saxe-Cobourg et Gotha, Roi des Belges (1790-1865) janvier 2012
    Prince, fils du duc souverain François de Saxe-Cobourg-Saalfeld (1750-1806). Il est élu premier Roi des Belges le 4 juin 1831 et prête serment sur la Constitution belge le 21 juillet 1831.
    logo ARTICLE 469Quatre "trucs" pour être belle juillet 2008
    Ces quatre "suggestions" pour être belle, écrites par Audrey Hepburn, ex modèle de mode, sont comme un instantané, une photo de sa manière de vivre. Ces lignes furent lues lors de ses funérailles.

    Dans la même rubrique

    Comment fêter la Pentecôte ?

     | Actes 2 : 1-21 Actes 2 : 22-47 Jean 15 : 26-2 Jean 16 : 7-15
     

    Je commence avec une anecdote que j’ai vécue au poste de Jumet de l’Armée du Salut, lors d’une réunion de prières de la semaine universelle. J’avais pris la parole sur le retour de Jésus-Christ, et surtout ce passage qui dit « Les chrétiens seront transformés en un clin d’œil. » quand le Seigneur reviendra. A la fin de la réunion, une dame chrétienne vient vers moi heureuse de me rencontrer et me dit : “Je suis contente de vous avoir entendu, car on m’avait dit que vous n’aviez pas le Saint-Esprit.” Pas gentil et même insultant de la part de ceux qui disent de pareilles choses. Mais, merci à cette sœur de m’avoir donné l’info.

    Cela vient du malentendu concernant ce que la Bible dit sur le Saint-Esprit. Par contre, si on prend le temps d’examiner les textes point par point, verset par verset, les choses se mettront en place et en ordre : « Si quelqu’un est en Christ, il a l’Esprit du Christ. » La doctrine de l’Esprit est une bénédiction pour les chrétiens ; sans l’Esprit-Saint, pas d’Église, pas de conversion, pas de sanctification... Le Saint-Esprit nous donne la lumière pour nous en tenir à la saine doctrine des Écritures.

    Il est nécessaire de redire pour nous qui sommes chrétiens : “Je crois à l’Esprit Saint et à son œuvre, et je veux m’affectionner aux choses de l’Esprit en recherchant la plénitude du Saint-Esprit.”

    Il y a plusieurs années lors du remaniement de la profession de foi des Églises Protestantes Évangéliques, j’ai demandé, en toute modestie, d’ajouter :

    Moi-même, je recherche une vie sanctifiée, qui porte les fruits du Saint-Esprit, je prie pour être conduit par l’Esprit, je crois aux dons du Saint-Esprit et je prie pour que mes prédications soient animées par le Saint-Esprit, dans le respect de la Parole de Dieu.

    Comment fêter la Pentecôte ?

    En honorant le Christ. Jésus a dit : « Quand le consolateur sera venu, Il me glorifiera, il prendra de ce qui est à moi et il l’annoncera. » (Jean 16.14). Avec cette parole, le Fils de Dieu décrit l’objectif global et particulier du Saint-Esprit ... Glorifier le Christ. Le Saint-Esprit ne vient pas pour se mettre en avant, mais pour porter l’attention sur le Christ. La volonté de l’Esprit n’est pas qu’on parle sans cesse de Lui, mais que tout se fasse pour mettre le Christ à l’honneur (prier, chanter, louer, adorer, prêcher ...). Quand nous agissons de cette manière, nous sommes certains que c’est l’Esprit qui nous anime.

    Le grand prédicateur Charles Spurgeon a dit : “Fixez les yeux sur la colombe et elle s’envole.” La colombe est l’image du Saint-Esprit, mais son rôle n’est pas d’attirer l’attention sur elle ; son rôle est de porter l’Église vers le Christ. Le chrétien rempli du Saint-Esprit n’est pas celui qui parle sans cesse du Saint-Esprit mais bien du Christ.

    On peut vérifier cela dans les Écritures, dans les Actes des apôtres, les épîtres, l’apocalypse. Ils parlent sans cesse du Messie, de son œuvre, de ses miracles, de sa mort, de sa résurrection, de son ascension, de son retour. L’œuvre du Saint-Esprit, c’est le plein Évangile. C’est l’Esprit qui nous conduit vers le Seigneur Jésus. Voilà comment nous fêtons la Pentecôte, en glorifiant le Christ. Nous sommes alors certains que le Saint-Esprit anime lui-même la fête.

    Dans Actes 2, le jour de la Pentecôte, Pierre rempli du Saint-Esprit prêche le Christ, Sa mort, Sa résurrection, qu’Il est le Seigneur, que chacun doit se repentir et se convertir. Il honore et glorifie le Christ poussé par le Saint-Esprit. Le Seigneur Jésus-Christ est couvert d’honneur. Il est honoré, glorifié, Il attire les âmes, pour qu’elles grandissent dans sa connaissance, le Christ est placé au centre et choisit le symbole de la Croix comme identité et non pas la colombe. Et Jésus dit : « Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité ne parlera pas de lui, ... il me glorifiera, prendra de ce qui est à moi et l’annoncera. » C’est la mission première du Saint-Esprit de glorifier le Christ.

    On peut aussi fêter la Pentecôte en fêtant les Écritures, en honorant la Parole de Dieu ; l’apôtre Paul écrira que « L’épée du Saint- Esprit, c’est la Parole de Dieu. » (Éphésiens 5). C’est l’arme dont le Saint-Esprit se sert pour convaincre, étonnant ! Dieu n’est-il pas pacifique ? Cette arme n’est pas faite pour tuer ou mutiler mais bien pour agir dans le monde et dans l’Église, car il y a un combat à livrer, mais c’est un combat spirituel. C’est la puissance du mal contre Dieu, contre l’Église, contre le Christ, contre Israël, contre le bien et contre les chrétiens. Dieu combat le mal par l’épée du Saint-Esprit qui est la Parole de Dieu.

    C’est aussi un combat dans les cœurs puisque l’Esprit Saint veut convaincre l’homme de son péché. Mais l’homme résiste, se défend, dresse des murailles, des barricades. Ce sont évidemment des excuses pour ne pas se rendre, pour ne pas capituler, pour ne pas plier les genoux devant le Christ. Parfois le combat dure des années avant la repentance, avant la conversion. L’homme résiste à Dieu, au Saint-Esprit. « Aujourd’hui, si vous entendez sa voix, n’endurcissez pas votre cœur. » (Hébreux 3.7-15). Le Saint-Esprit nous parle par la Parole de la Bible.

    L’erreur fondamentale, c’est de vouloir placer le Saint-Esprit au-dessus des Écritures. Or, s’il n’y a plus le contrôle par la Parole de Dieu, qui est la vérité, on glisse vite dans l’hérésie ou même le blasphème. Lorsque l’on place l’expérience au-dessus de la Parole de Dieu, tout le monde peut dire n’importe quoi sur le Saint-Esprit. Ce n’est pas pour rien que Jésus a dit : « Ta parole est la vérité. » Dès qu’un chrétien, un pasteur ou un théologien quitte le terrain de la Parole de Dieu, il est en danger et il risque de s’enfoncer dans les marécages de la confusion.

    Nous ne devons pas oublier que pour le Saint-Esprit, il y a une doctrine, un enseignement biblique, comme il y a une doctrine sur Jésus, sur le baptême, la sainte Cène, sur le salut, ... Il y a ainsi une doctrine sur le Saint-Esprit, le parler en langues, le baptême dans le Saint-Esprit, la plénitude du Saint-Esprit, le péché contre le Saint-Esprit, les fruits du Saint-Esprit, les dons du Saint-Esprit, afin que l’enseignement sur l’Esprit reste dans un cadre de vérité.

    Alors, comment fêter la Pentecôte ?

    1. En honorant le Christ.
    2. En honorant la Parole de Dieu et en l’offrant, en la prêchant, avec la conviction profonde que c’est bien l’Esprit qui nous conduit pour répandre cette Parole ; car la Bible est l’épée du Saint-Esprit qu’il a inspiré lui-même.
    3. En servant l’Église, car l’Église a pris naissance à la Pentecôte par la venue du Saint-Esprit. Avant il n’y avait pas d’Église, ni de chrétien, ni de conviction de péché, pas de repentance, pas de conversion, pas de baptême ni de sanctification. Prenons soin de l’Église locale, notre Église, votre Église, en priant pour elle, en étant actif, en la soutenant, en se mettant à son service, en étant fidèle, en l’aimant. Respectons-nous les uns les autres, car nos frères et sœurs sont le temple du Saint-Esprit. Recherchons la sanctification, en étant fidèles, propres, justes, généreux, humbles, vrais, sincères. Témoignons de notre foi autour de nous, en parlant de Dieu sans honte. Portons les fruits du Saint-Esprit (l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maîtrise de soi - Galates 5.22).

    Quand fêter la Pentecôte et le Saint-Esprit ? Chaque jour de notre vie et pas seulement aux fêtes ! ●

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 27 mai 2012 par Philippe HUBINON et résumée par Odette GALANTE et Marie-Rose GERARD - Parue au bulletin “Résurrection” de mai-juin 2014.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web