logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 654Søren Kierkegaard (1813-1855) juillet 2013
    Ecrivain, théologien protestant, et philosophe danois.
    logo ARTICLE 273Ouvrir une école, c’est fermer une prison ! octobre 2009
    Notre société a besoin de réponses à ses problèmes existentiels. Les valeurs chrétiennes sont une réponse : travaillons en amont des problèmes, prévenir plutôt que guérir !

    Dans la même rubrique

    Jean d’Ormesson (1925- )

     
    La Loi française du 11 mars 1957 sur la propriété littéraire et artistique stipule à l’article 41 que "l’auteur ne peut interdire [...] de courtes citations justifiées par le caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information de l’oeuvre à laquelle elles sont incorporées".

    Question à Jean d’Ormesson

    — Si vous rencontriez Dieu, vous auriez, comme tout le monde, deux mots à lui dire ?
    — J’espère qu’il aurait, Lui, un mot à me dire. J’espère qu’il me dirait : “Je te pardonne.”


    “C’est une chose étrange à la fin
    que le monde”
     
    EXTRAITS DU LIVRE


    Entretien avec Jean d’Ormesson

    Voir en ligne : Biographie officielle de l’Académie française

    Post-scriptum

    Jean Lefèvre, comte d’Ormesson

    Né à Paris le 16 juin 1925 d’un père ambassadeur du Front populaire et ami de Léon Blum, Jean d’Ormesson se voit dispenser une éducation privilégiée, dans le respect des valeurs traditionnelles. Evoluant dans un cadre libéral, il entame un parcours sans entrave. Elève brillant, il accumule très vite les diplômes : agrégé et diplômé d’études supérieures de philosophie, normalien... Cet érudit ne s’arrêtera pas là. Jean Lefèvre, comte d’Ormesson, embrasse une carrière de haut fonctionnaire devenant président du Conseil international de la philosophie et des sciences humaines à l’Unesco.

    Il s’essaie également à l’écriture : ’L’Amour est un plaisir’, ’Du côté de chez Jean’. Ses œuvres dénotent insouciance et joie de vivre. Mais c’est en 1971 que débute réellement sa carrière littéraire, avec la parution de ’La Gloire de l’Empire’, Grand prix du roman de l’Académie française. Académicien, il ne néglige pas pour autant son statut de directeur au journal Le Figaro.

    Aspirant à un monde ’traditionnellement moderne’, il insuffle à ses écrits un peu de lui et ce n’est pas pour déplaire ! Mais il ne fait pas que parler de lui-même et transmet à la nouvelle génération des réflexions philosophiques comme ’Le Rapport Gabriel’ ou encore ’Presque rien sur presque tout’. En 2003, ’C’était bien’ raconte la vie de l’auteur et anticipe même sa mort. Avec ’Une fête en larme’ en 2005, il tente l’originalité et, toujours en se mettant en scène, il se met à raconter son roman idéal à un journaliste. Enfin en 2006, il se laisse aller et publie ’La Création du monde’, roman d’un nouveau genre pour lui et très attendu par la critique littéraire. En 2007 paraît son nouveau roman ’Odeur du temps’ aux éditions Héloïse d’Ormesson, maison dirigée par sa fille. En 2009, il publie coup sur coup deux ouvrages, ’L’Enfant qui attendait un train’, un album jeunesse, et ’Saveur du temps’, le deuxième tome de ses chroniques au Figaro.

    Source : Site Web Evene.fr


    In bulletin “Résurrection” de :

      • Entretien avec J. d’O. : juillet 2007
      • “C’est une chose étrange...” : février 2011.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web