logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 463Prière pour la lecture de la Bible juin 2008
     
    logo ARTICLE 138Je n’ai rien à me reprocher mars 2006
    "Nous sommes d’honnêtes gens !" Cette parole ne date pas d’hier. Elle a été prononcée voilà plus de 35 siècles par les frères de Joseph.

    Dans la même rubrique

    Vincent Van Gogh (1853-1890)

     

    Vincent Van Gogh évangéliste

    EXTRAIT DE CORRESPONDANCE

    Cette semaine, j’ai commencé un texte des Actes, XVI, 9 : « Et Paul eut de nuit la vision d’un Macédonien qui se présenta devant lui, et le pria, disant : Passe en Macédoine et nous aide. ». On m’a écouté avec attention quand je me suis efforcé de décrire ce Macédonien, qui avait faim et soif des consolations de l’Evangile et de la connaissance du vrai Dieu. Je leur ai dit que nous devons nous le représenter comme un ouvrier dont le visage trahit la douleur, la souffrance et la fatigue ; comme un ouvrier parmi d’autres, aussi simple que les autres, qui possédait une âme immortelle, et c’était son âme qui réclamait une nourriture impérissable, savoir la parole divine. Je leur ai encore dit que Jésus-Christ est un maître capable de réconforter, de consoler et de soulager l’ouvrier qui mène une dure existence, parce qu’il est l’homme de toutes les douleurs, celui qui connaît tous nos maux, qui été appelé le fils du charpentier, bien qu’il fût le Fils de Dieu, celui qui travailla trente années dans l’humble atelier de son père pour se conformer à la volonté de Dieu.

    Dieu ne demande rien d’autre à l’homme que de vivre, à l’imitation du Christ, humblement, sans convoiter rien de sublime et sans rechigner à la modestie de son existence, apprenant à être toujours, par les vertus de l’Evangile, doux et humble de cœur.

    Vincent Van Gogh est le fils d’un pasteur calviniste, il naît le 30 mars 1853 à Groot-Zundert, un petit village néerlandais dans l’ouest du Brabant-Septentrional. Sa mère, Anna-Cornélia Carbentus, est la fille d’un relieur de la cour.

    En juillet 1869, à l’âge de quinze ans, il obtient un poste auprès du marchand d’art Goupil et Cie à La Haye grâce à son oncle Vincent ("cent") qui avait fait de bonnes affaires pour cette galerie d’art. Après sa formation, en juin 1873, Adolphe Goupil l’envoie dans l’une des succursales à Londres où il est logé dans le quartier de Brixton. C’était une période heureuse pour van Gogh : il réussissait dans son travail et, à l’âge de 20 ans, il gagnait déjà plus que son père.

    Il tombe amoureux de la fille de son bailleur, Eugénie Loyer mais, lorsqu’il lui révèle finalement ses sentiments, elle le rejette en lui expliquant qu’elle s’est déjà secrètement engagée avec le locataire précédent. Van Gogh devient de plus en plus isolé et, dans le même temps, il développe un fervent intérêt pour la religion.

    Il se sent alors appelé par une vocation spirituelle et religieuse. Il revient en Angleterre où, pendant quelque temps, il travaille bénévolement, d’abord comme professeur suppléant dans un petit internat donnant sur le port de Ramsgate. Comme l’école doit par la suite déménager à Isleworth dans le Middlesex, Van Gogh décide de s’y rendre. Mais le déménagement n’a finalement pas lieu, et van Gogh décide de rester sur place où il devient un fervent animateur du mouvement méthodiste et veut "prêcher l’Évangile partout".

    À Noël de cette même année 1876, il retourne chez ses parents et travaille alors dans une librairie de Dordrecht pendant six mois où il passe la majeure partie de son temps dans l’arrière boutique du magasin à dessiner ou traduire des passages de la Bible en anglais, français et allemand.

    Le soutenant dans son désir de devenir pasteur, sa famille l’envoie en mai 1877 à Amsterdam où il séjourne chez son oncle Jan Van Gogh, amiral de la marine. Van Gogh se prépare pour l’université et étudie la théologie avec son oncle Johannes Stricker, un théologien respecté qui a publié la première "vie de Jésus" disponible aux Pays Bas. Toutefois, Van Gogh échoue à ses examens et il quitte alors le domicile de son oncle Jan en juillet 1878. Il suit ensuite des cours pendant trois mois dans l’école protestante de Laeken, près de Bruxelles, mais il échoue à nouveau et abandonne alors ses études pour devenir prédicateur laïc.

    Fin 1878, Van Gogh obtient une mission d’évangéliste en Belgique, auprès des mineurs de charbon du Borinage, dans la région de Mons. Il y devient un prédicateur solidaire des luttes contre le patronat.

    Sa traversée du Borinage commence dans la commune de Pâturages, en 1878. Il y est accueilli par un pasteur qui l’installe chez un colporteur au n° 39 de la rue de l’Église. Il part ensuite pour Wasmes, dans une maison que très vite, il juge trop luxueuse et qu’il ne tarde pas à quitter pour s’installer dans une simple cabane. Poussant le christianisme à sa conclusion logique, Van Gogh choisit de vivre comme ceux auprès desquels il prêche, partageant leurs difficultés jusqu’à dormir sur la paille dans sa petite hutte au fond de la maison du boulanger chez lequel il réside. Il consacre tout aux mineurs et à leur famille. Il va même jusqu’à descendre à 700 mètres au fond de la mine. Lors d’un coup de grisou, il sauve un mineur. Mais ses activités ne tardent pas à être désapprouvées, on n’accepte pas sa fonction de « prêtre ouvrier » et cela le choque. Accusé d’être un meneur, Vincent Van Gogh est contraint d’abandonner la mission qu’il s’était donnée. Il en gardera l’image de la misère humaine qui apparaîtra dans une partie de son œuvre.

    ...

    Son œuvre, presque inconnue à sa mort, annonce le fauvisme et l’expressionnisme.

    (source bibliographique : Wikipedia)

    Post-scriptum

    Extrait de correspondance publié au bulletin “Résurrection” de septembre 1990.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web