logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 791La prière en public mars 2013
    Quelques règles de bon sens à respecter.
    logo ARTICLE 512Amour des Êtres et des Choses mai 2017
    Page d’anthologie extraite de “Le tailleur de pierres de Saint-Point”, d’Alphonse de Lamartine (1790-1869)

    Dans la même rubrique

     SCIENCE ET FOI

    La vérité captive

     | Genèse 1 : 1 • Romains 1 : 16-25 • Actes 17 : 22-34
     
    J’ai choisi ce thème, car nous avons à mener ce combat les uns et les autres parce que l’Evangile de Christ est attaqué.


    C’est un combat car les premiers versets de la Bible sont remis en question, c’est un combat parce que beaucoup de personnes autour de nous sont influencées par ces choses, parfois même aussi dans les églises.

    Nos jeunes depuis leur première scolarité sont confrontés à cette hypothèse qui veut nier la création. On a pu lire dans la presse : « Union sacrée contre le créationnisme, plus de 350 professeurs se forment à Namur, pour mieux défendre la science contre la dérive du créationnisme », « Nos universités ne restent pas les bras croisés face aux dérives du créationnisme. »

    Le créationnisme, ce sont les premières pages de la Bible «  Au commencement, Dieu créa... », c’est notre Évangile, c’est la Parole de Dieu, c’est une centaine de textes bibliques qui proclament le Dieu Créateur, c’est notre Seigneur Jésus-Christ, sa naissance miraculeuse, sa mort pour nos péchés, sa résurrection, son retour, le jugement dernier. Et pour nos adversaires, tout cela n’est que foutaise !

    Il y a un combat à mener dans notre pays, car s’il n’y a pas de Dieu Créateur, l’Évangile n’a plus de sens, la mort de Christ et sa résurrection n’ont plus de sens, Moïse c’est de l’invention, les "Dix commandements" sont à rejeter, la vérité n’existe pas et la Bible n’est qu’un ramassis de légendes farfelues. J’ai lu dans la presse que c’est une atteinte aux « droits de l’homme » que d’enseigner à un enfant que Dieu est le Créateur !!! Nous devons défendre l’Évangile auquel nous croyons, défendre la vérité à laquelle notre cœur est attaché.

    Le 20e siècle a vu la naissance d’une nouvelle religion, le "scientisme" : c’est la foi en la science comme moyen de salut pour l’humanité. Beaucoup ont espéré que la science règlerait tous nos problèmes. Elle est devenue l’un des faux dieux de notre société. Jamais l’homme n’a été aussi puissant qu’aujourd’hui grâce aux découvertes et aux progrès de la technologie. La connaissance n’a jamais atteint de tels sommets et les hommes de science antérieurs ont tous rêvé de connaître ce que nous savons aujourd’hui. Déjà le prophète Daniel disait dans les prophéties « la connaissance augmentera ». Il n’y a aucune période de l’humanité où la connaissance a atteint un tel sommet. On a fait plus de progrès en un siècle qu’en 4000 ans d’histoire.

    La science a évidemment des effets remarquables et bénéfiques et il n’est pas question ici de la critiquer ou de la condamner car nous profitons tous du bien-être qu’elle a engendré.

    Mais malheureusement, la science et la technologie c’est aussi Hiroshima, Tchernobyl, Bhomal, Seveso et bien d’autres drames. C’est aussi la science qui produit les armes de guerre les plus sophistiquées et les plus meurtrières. La science peut donc être notre meilleure amie ou notre pire ennemie.

    Ce qui nous choque particulièrement, ce sont les prétentions de la science et son orgueil car elle prétend tout savoir, tout comprendre et tout expliquer et elle oublie que ce qu’elle découvre elle ne l’a pas créé. Jean d’Ormesson l’écrit bien dans son roman « La création du monde ». Ce que la science découvre est pétri d’intelligence. Le génie que fut Albert Einstein déclarait : « L’univers ruisselle d’intelligence. » et aussi « Plus on connaît moins on comprend. ». Tout cela ne peut venir du hasard ; le hasard n’a pas d’intelligence, ne sait pas penser, ni organiser, ni inventer, ni calculer, ni choisir. Le hasard ne peut faire les étoiles, ni les ailes du papillon, ni la double hélice de l’ADN. Jean Rostand, qui avait rejeté Dieu, disait toutefois avec honnêteté « Le hasard ne peut expliquer la structure de l’atome, même une fleur ne peut être expliquée par le hasard. La théorie de l’évolution est un conte de fées pour grandes personnes. », c’est "Blanche-Neige et les sept nains", la citrouille qui se transforme en carrosse. Il faut vraiment beaucoup de foi pour être athée !

    L’écrivain français Théophile Gautier écrivait « Le hasard, c’est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer ! » Ainsi la signature du Dieu créateur est partout dans l’univers quand on veut bien ouvrir les yeux.

    Il est aussi important de nous rappeler qu’il n’y a pas de véritable contradiction entre la science et la foi, et c’est pourtant ce que l’on voudrait nous faire croire aujourd’hui. Au contraire, la science peut être un moyen de nous amener à la foi, surtout quand on lit les déclarations de certains scientifiques qui disent comment, par la science, ils sont venus à la foi. Michaël Faraday grand physicien britannique disait : « Si vous pensez avec assez de force, vous serez contraints par la science de croire en Dieu. » Alfred Kastler écrivait « La science ne récuse en rien l’idée de Dieu. »

    Science et foi peuvent donc faire bon ménage. Dieu dit la même chose dans la nature que dans les Écritures. Dans son livre « Le savant et la foi », Jean Delumeau explique qu’il a écrit cet ouvrage « Parce qu’il règne dans l’opinion publique la conviction qu’un scientifique ne peut être qu’athée ou agnostique. » Ce qui veut dire que pour la plupart des gens, il n’y a que les idiots et les imbéciles qui croient encore en un Dieu Créateur.

    J’aime rappeler cette anecdote qui se passe sur le plateau de TV. Sont invités plusieurs hommes de science, dont le professeur Pierre-Paul Grassé. Il parle de science, et de sa foi en Dieu. Une journaliste un peu piquante s’exclame « Vous l’avez sans doute vous aussi rencontré dans une église ? » Et le professeur de répondre : « Madame, je l’ai rencontré à des sommets de l’intelligence où je suis certain de ne jamais vous rencontrer. » Foi et science vont ensemble et Pierre-Paul Grassé disait encore : « Si je suis revenu à la foi, c’est par une démarche scientifique. Je pense que la science impose la pensée de Dieu. » La nature et les Saintes Écritures tiennent un même langage.

    Galilée était aussi un homme d’une foi sincère et profonde. Il disait : « La science n’est pas un affaiblissement de la foi. » A condition que l’on s’en tienne aux faits, aux découvertes et non à leur interprétation. C’est là que très souvent le dérapage se produit. On passe sans y prendre garde des faits à leur interprétation. A ce stade, ce n’est plus de la science mais de la philosophie. Regardez le livre de Jacques Monod « Le hasard et la nécessité », c’est un livre de philosophie et non de science malgré qu’il ait reçu le prix Nobel de médecine. Le sous-titre « Essais sur la philosophie naturelle de la biologie moderne » le dit clairement. D’autres scientifiques lui ont d’ailleurs reproché de ne pas avoir écrit un livre de science. Le nœud du conflit réside dans le moment où la science passe outre des faits.

    Depuis 150 ans, on recherche les preuves de l’hypothèse de l’évolution depuis la sortie du livre de Darwin « L’origine des espèces ». Et on les attend toujours, ces preuves. Charles Darwin avait promis que la découverte de nombreux fossiles viendrait confirmer sa théorie. Cette recherche infructueuse a poussé certains scientifiques à fabriquer de fausses preuves. Il y a environ 30 ans, le paléontologue Yves Coppens clamait avoir trouvé les ossements de la plus vieille femme du monde : Lucy. Et en 2002, il avouait dans le journal "Le Soir", que la fameuse Lucy « ne peut être considérée comme un pré humain » ; en vérité les ossements étaient ceux d’une guenon. A force de vouloir à n’importe quel prix prouver qu’il n’y a pas de créateur, voilà où l’on peut en arriver. Louis Pasteur, grand savant et grand homme de foi avait réconcilié la science et la foi en disant « Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène. »

    Si on réfléchit bien, l’hypothèse de l’évolution n’est pas une tentative d’explication des origines de l’univers, mais une volonté d’éliminer la notion d’un Dieu Créateur.

    L’hypothèse de l’évolution n’est pas une recherche de la vérité. Pourtant, le premier but de la science, c’est de chercher la vérité. On se rend compte que leur motivation est d’éliminer Dieu. Voilà le mobile de cette opposition à Dieu, elle est d’ordre moral et non scientifique. Jésus a dit : « Les hommes ont préféré les ténèbres parce que leurs œuvres étaient mauvaises, et quiconque fait le mal ne vient pas à la lumière. »

    Aujourd’hui, ce sont des scientifiques qui font la promotion de l’immoralité. A l’instar du bien triste Richard Dawkins, initiateur de cette campagne publicitaire sur le bus de Londres : « Dieu n’existe probablement pas. Ne vous faites pas de soucis. Profitez de la vie. » (On comprend ce qu’il veut dire.) On rejoint le texte de la Bible : « Ils ont changé la vérité de Dieu en mensonge, ils retiennent injustement la vérité captive, leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres, se vantant d’être sages, ils sont devenus fous. Ils ont servi et adoré la créature au lieu du Créateur qui est béni éternellement. Ce que l’on peut connaître de Dieu est manifeste, Dieu le leur ayant fait connaître. » (Romains 1)

    Le peuple de Dieu a le devoir de ne pas se taire et de libérer la vérité que certains veulent garder captive. Dieu est le créateur de toute chose.

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 1/2/09 par Philippe HUBINON et résumée par Odette GALANTE et Marie-Rose GERARD. • Publiée dans le bulletin ’Résurrection’ de novembre-décembre 2009.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web