logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 711Touche pas à ma foi ! (4) janvier 2011
    PRÉDICATION | en 8 volets | • Nous considérons quelques critiques dirigées contre l’Evangile et la foi des chrétiens.
    logo ARTICLE 753Jérôme Savonarole (1452-1498) septembre 2011
    Frère dominicain, prédicateur et réformateur italien, mort sur le bûcher à Florence.

    Dans la même rubrique

     PAGE SPÉCIALE ISRAËL - PROCHE ORIENT

    ISRAËL : actualité essentielle

     

    « La parole de l’Éternel me fut adressée une seconde fois, en ces mots : Que vois-tu ? Je répondis : je vois une chaudière bouillante, du côté du septentrion. Et l’Éternel me dit : C’est du septentrion que la calamité se répandra sur tous les habitants du pays ... Ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas ; car Je suis avec toi pour te délivrer, dit l’Éternel. »  (Jérémie 1:13-14, 19)



    [JUIN 2011]

    Josy Dubié à Gaza : Israël réagit

    L’ex-journaliste et ex-sénateur belge Josy Dubié embarquera dans les prochains jours à bord de l’un des bateaux d’une « flottille de solidarité » pour Gaza. « Je m’y rends dans un esprit pacifiste, évidemment », a-t-il souligné dans un entretien publié par Le Soir ce lundi 20 juin. Des propos qui ont suscité la réaction de l’ambassadeur d’Israël à Bruxelles, qui nous a adressé le courriel suivant :

    "La participation de M. Dubié, interviewé par votre rédacteur Baudouin Loos, à la flottille pour Gaza, avant même le départ de ladite flottille, n’a rien de pacifiste. Cette interview illustre clairement la volonté de l’intéressé de manipuler l’opinion publique à travers les médias.

    L’ambassade d’Israël rappelle qu’Israël et le Hamas sont en état de guerre et que par conséquent, le blocus maritime, qui a pour seul objectif d’empêcher l’acheminement par voie de mer d’armes au Hamas, est tout à fait légal et conforme aux règles internationales sur les conflits armés.

    Toute aide humanitaire peut entrer dans la bande de Gaza par voie terrestre, en coordination avec Israël, les Nations unies et les organisations internationales opérant sur place.

    La flottille en question n’est rien d’autre qu’une pure provocation dans le seul but de jeter le discrédit sur Israël. On est très éloigné de "l’esprit pacifiste", voire d’une "assistance humanitaire". Selon la Croix-Rouge opérant à Gaza, il n’y a pas de crise humanitaire dans ce territoire."

    Tamar Shamash, ambassadrice d’Israël en Belgique


    [MARS 2011]

    Flottille pour Gaza :
    aucune faute de la part d’Israël !

    Le rapport suivant correspond totalement à la réalité, même si de nombreux pays ne le considèreront probablement pas comme étant "objectif". Deux experts étrangers ont fait partie de la commission d’enquête israélienne et ont attesté l’authenticité de son rapport final.

    Résultats de l’enquête sur la "Flottille pour Gaza"
    La commission d’enquête dirigée par l’ex-juge Turkel a enfin présenté son rapport final : les actions entreprises par l’armée israélienne en mai 2010 dans le but de stopper la "Flottille pour Gaza" étaient pleinement en accord avec les directives du droit international en vigueur.

    Cette commission d’enquête était dirigée par Yakob Turkel, ex-juge de la Haute cour de justice de l’Etat d’Israël. Les deux observateurs étrangers étaient David Trimble, lauréat nord-irlandais du prix Nobel de la paix, et Ken Watkin, ex-juge militaire canadien.

    Les membres de la commission affirment à l’unanimité que le blocus maritime décrété par Israël contre la bande de Gaza est juridiquement correct. A leur avis, ce blocus n’enfreint pas les droits humanitaires de la population de la bande de Gaza. Elle est juridiquement légale pour assurer la sécurité de l’Etat d’Israël.

    Nouvelles d’Israël - Mars 2011


    [MARS 2010]

    Jérusalem, notre capitale

    La municipalité israélienne de Jérusalem a donné son feu vert mardi à la construction de 20 logements à l’emplacement d’un hôtel palestinien à Jérusalem Est.

    Cette annonce a été faite au moment où le Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu rencontrait le Président Obama à la Maison-Blanche. Netanyahu est resté inflexible sur la question de Jérusalem. « Jérusalem n’est pas une colonie, c’est notre capitale. Le peuple juif a construit Jérusalem il y a 3.000 ans et il construit Jérusalem aujourd’hui. » a-t-il déclaré, quelques heures avant la rencontre (AFP)

    Le Soir - 24/3/2010


    [JANVIER 2009]

    « Si les Arabes du monde déposaient les armes aujourd’hui, il n’y aurait plus de violence !
    Si les Juifs déposaient leurs armes aujourd’hui,
    il n’y aurait plus d’Israël ! »
    Maurice Wankenne - Le Vif l’Express 16/01/09

    Au Proche-Orient, une paix fantôme

    Des enfants de 8-10 ans brandissent des panneaux "Génocide" et "Holocauste". C’était à Bruxelles, dimanche dernier. [NDLR : voir ci-dessous] Dans le monde arabe, aujourd’hui en Europe, nous lisons et nous entendons ces amalgames tragiques, qui comparent les guerres menées par Israël à la Shoah voulue par Hitler.

    Al Manar, une radio libanaise maintenant interdite en Europe et aux Etats-Unis, avait ce leitmotiv : « Préparez-vous à mourir en martyrs pour l’extermination des juifs d’Israël. » Des générations de Palestiniens, de Libanais, de Syriens ont grandi à l’écoute de cette propagande, de ces conditionnements. Al Manar est la radio du Hezbollah. Elle pourrait être la radio du Hamas ou des ayatollahs iraniens voulant la disparition d’Israël. Dans ce contexte de fanatisme, comment espérer la paix au Proche-Orient ? Comment sortir du dialogue sourds entre ceux qui souffrent sous les roquettes lancées depuis Gaza et ceux qui souffrent sous les attaques de l’armée israélienne ?

    L’ONU serait appelée à la rescousse. L’Europe aussi. Barack Obama aussi.

    La solution politique au conflit, qui perdure depuis soixante ans, est admise par (presque) tous : il faut un État palestinien et un État israélien vivant une paix réciproque. Mais chaque concession d’Israël est interprétée comme une victoire sur l’État juif. Des boutefeux, armés de l’étranger font croire aux pauvres gens de la région que tous leur malheurs viennent de l’existence d’Israël. Ceux qui prônent l’attente et la paix sont accusés d’être des impies ou des agents sionistes.

    Quel malheur !

    Guy DARRENOUGUE - TELEPRO 19 du 24/01/09

    Nazification d’Israël et déferlement antisémite dans les rues de Bruxelles

    Le comité de Coordination des Organisations Juives de Belgique (CCOJB) dénonce la participation de représentants des partis politiques démocratiques francophones à la manifestation anti-israélienne du 11 janvier 2009 à Bruxelles.

    Les slogans antisémites, les drapeaux israéliens brûlés et ceux fièrement exhibés du Hamas et du Djihad islamique, tous deux inscrits sur la liste des organisations terroristes de l’Union européenne, les étendards du Hezbollah, les calicots associant Israël au nazisme, ceux comparant Auschwitz ou Dachau à Gaza, les poupées empalées d’enfants ensanglantés, les posters de Hassan Nasrallah et de l’Ayatollah Khomeiny, les mannequins à la taille ceinte d’explosifs ou l’instrumentalisation indécente d’enfants n’ont pas décidé Philippe Moureaux, André Flahaut, Emir Kir et Françoise Dupuis (parti socialiste), Isabelle Durant et Josy Dubié (Ecolo), Jean-Paul Procureur (CdH) ainsi que Richard Miller et Mustapha El Karouni(MR) à abandonner le cortège.

    Le CCOJB est indigné par la caution que ces élus ont apportée à un rassemblement anti-israélien fortement veiné d’antisémitisme et de négationnisme. Le CCOJB se réserve la possibilité de déposer plainte pour ces faits contre chacun des appelants à manifester. Il est également outré par le soutien qu’ils ont accordé aux terroristes du Hamas, du Hezbollah et du Djihad islamique, installant de la sorte dans notre pays les antagonismes d’un conflit lointain avec ses conséquences déjà avérées sur une partie de la communauté nationale.

    Le CCOJB condamne les violences qui ont ponctué cette "manifestation pacifique", les voitures renversées et incendiées, les vitrines brisées, le mobilier urbain vandalisé, les véhicules de presse endommagés, la blessure infligée au député Richard Miller et l’agression des forces de police par des manifestants. Il regrette vivement que les partis politiques et les organisateurs ayant appelé à la manifestation aient à ce point sous-estimé les risques qu’un tel rassemblement fait peser sur l’ordre public, le respect et la cohésion de notre société plurielle, et n’aient pas pris toutes les dispositions utiles à cette fin pendant son déroulement.

    Joël Rubinfeld, Président - 13.1.09


    [FÉVRIER 2007]

    Tir d’essai réussi d’un missile Scud-D syrien

    La Syrie a testé avec succès cette semaine un missile balistique d’un rayon d’action de plus de 700 km qui menace tout le territoire de l’Etat juif, ont affirmé vendredi les médias israéliens, citant des sources sécuritaires israéliennes.

    Le tir d’essai réussi d’un missile Scud-D syrien a été constaté en début de semaine par le système radar "Pin vert" de l’armée israélienne. Ce missile de 11 mètres de long, propulsé par un carburant liquide et d’une très grande précision, est un Scud russe amélioré grâce à une technologie nord-coréenne, ont précisé les médias.

    (AFP) La Libre Belgique 3/2/07


    [JANVIER 2007]

    L’heure de la décision approche à grands pas

    « L’Iran n’est qu’à mille jours de la bombe nucléaire ... ce n’est pas beaucoup », c’est ce qu’a dit récemment le chef de l’opposition en Israël Benjamin Nétanyahou au cours d’une réunion de diplomates étrangers à Tel Aviv. (...) L’ancien Ministre de l’Intérieur Israélien Uzi Landau a comparé le Président Ahmadinejad à Hitler en 1938, « En 1938, le monde était confronté à une tempête en préparation, avec un ennemi fanatique déclarant publiquement qu’il allait vous détruire, et le monde n’a rien fait. » (News Max, 28 déc.) (...) C’est un retour à 1938, a-t-il déclaré, « Le rapport Baker qui aurait dû sonner la sonnette d’alarme rappelle la politique d’apaisement de Chamberlain. Le rapport Baker reflète la croyance que si vous jetez une brebis après l’autre dans la gueule du loup, il deviendra végétarien ». (...)

    Israël va-t-il négocier avec la Syrie ?

    ... La Syrie soutient le Hezbollah, déstabilise le Liban, protège les responsables du Hamas et du Djihad Islamique, et garde des liens étroits avec l’Iran. En d’autres termes, le Président syrien Assad est enfoncé « jusqu’au cou » dans des activités terroristes. (Ynet News, 27 déc.) La Syrie devra produire d’autres signes de repentance avant qu’Israël soit prêt à prendre place à la table des négociations.


    Post-scriptum

    Articles parus dans divers bulletins “Résurrection”.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web