logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 379Laïcité / Symboles religieux — Débaptisation mai 2011
    La Laïcité organisée reçoit plus de subsides publics que les autres “religions” pour ses officiants, ses activités et ses bâtiments. Elle a aussi des exigences : le retrait des crucifix, la débaptisation...
    logo ARTICLE 58Que reste-t-il à découvrir ? mars 1996
    Le magazine ‘Le Vif - L’Express’ a eu la bonne idée de poser cette question à dix scientifiques renommés dans leur discipline. Ce dossier est paru dans le numéro du 6 octobre 1995.

    Dans la même rubrique

    La télévision : conseils utiles

     

    Conseils utiles pour une bonne télé ... vision

    Vous arrive-t-il d’être irrité par la télévision, de la considérer parfois comme une ennemie ? Parce que vos enfants y consacrent tout leur temps de loisirs par exemple ? Ou parce qu’ils trépignent lorsque vous coupez l’émission ?

    Au contraire est-elle votre alliée ? Parce qu’elle vous assure la paix en occupant !es enfants durant les jours de congés pluvieux ? Ou parce qu’elle contribue à éveiller l’esprit des enfants :
    — en leur apprenant une foule de choses ?
    — en stimulant leur curiosité ?

    Alliée ou ennemie, la télévision est sans doute les deux à la fois. Tantôt vous l’enverriez au diable, tantôt vous vous félicitez de l’avoir chez vous. Mais vous pouvez faire en sorte que la télévision soit toujours votre alliée et jamais une ennemie. Ceci exige toutefois une certaine discipline que vous et vos enfants devrez observer rigoureusement. Ce comportement ne s’acquiert évidemment pas sans effort mais si l’on s’y exerce, il peut devenir graduellement une seconde nature. L’enjeu en vaut la chandelle. Car si l’on n’y prend garde, la plupart des enfants deviennent vite esclaves de la télévision. Ils jouent beaucoup moins, ne se dépensent plus assez, fatiguent leur vue, etc.

    Or les enfants ont précisément besoin de bouger et de courir. Leur esprit aussi a besoin d’exercices, leur créativité doit être stimulée, leur fantaisie doit pouvoir s’exprimer. Sans ces activités multiples et diverses, l’enfant s’étiole corporellement et intellectuellement. Il faut bien reconnaître que beaucoup d’émissions sont peu compréhensibles voire même angoissantes pour l’enfant, les images se bousculent dans sa tête, certaines éprouvent ses nerfs et troublent son sommeil.

    On ne peut laisser un enfant choisir n’importe quel programme, il faut lui apprendre à maîtriser la télévision, non à la subir. Cela est possible si l’on observe les recommandations suivantes :
    — Ne laissez pas l’enfant tourner le bouton à sa guise, regardez d’abord le programme avec lui, apprenez à l’enfant comment vous consultez un programme et comment vous effectuez un choix.
    — La présence des parents est indispensable, regarder avec l’enfant ou parler avec lui de ce qu’il a vu, critiquer utilement ou expliquer si nécessaire, sont des éléments pédagogiques positifs.
    — Ne regardez jamais la télévision lorsque vous êtes à table.
    — Tenez compte de la durée du programme afin de prévenir toute surprise : un enfant regarde volontiers la totalité d’un film même si celui-ci dépasse l’heure normale du coucher. Vérifiez donc bien jusqu’à quelle heure dure le programme avant d’allumer le poste devant l’enfant.
    — Tenez-vous en au programme choisi (sauf s’il déçoit votre attente).

    Enfin :
    — la télévision n’est pas une gardienne d’enfants ;
    — elle doit s’insérer dans le temps de loisirs de la famille ;
    — si elle ne peut sûrement pas servir de récompense, il est tout aussi mauvais de l’utiliser comme punition : “Si tu n’es pas gentil, tu ne verras pas la télévision ce soir.” ;
    — regarder le soir, avec les enfants, un programme de télévision judicieusement choisi, c’est bien : lire, raconter une histoire, c’est mieux.


    LU DANS LA PRESSE

    Les mômes préfèrent la télé à ... tout !

    Ahurissant mais apparemment vrai

    Les jeunes enfants semblent tellement esclaves de la télévision qu’ils préfèrent fixer un écran ... éteint qu’un visage humain souriant, selon une étude dont "Mail on Sunday" fait état dans son édition de dimanche. Les chercheurs de l’université de Glasgow ont commencé par asseoir 59 enfants de 5 et 6 ans face à des images de jouets - un train de marchandises, un bateau, une maison de poupée -, une horloge, et un visage humain. Et ô bonheur, l’attention des bambins se portaient spontanément vers le visage humain souriant. Quoi de plus normal ?

    Là où les chercheurs commencent à ne plus trouver ça normal du tout c’est quand ils ont présenté aux petites têtes blondes un visage humain et une télé éteinte. Les enfants comme hypnotisés, ont focalisé leur attention sur la lucarne déserte, n’accordant pas l’ombre d’un regard à l’humain souriant. Conclusion : face à la télévision, le sourire de l’homme ne fait pas le poids.

    PRÉOCCUPANT. Pour le chef de l’équipe de chercheurs, Dr Markus Bindemann, « Ce n’est peut-être pas une surprise complète qu’un écran de télévision attire davantage l’attention des enfants qu’un être humain, mais c’est tout de même préoccupant. Nous apprenons, en effet, l’interaction sociale - la manière dont nous devons nous comporter avec les autres - essentiellement en observant les expressions du visage de l’autre. Si un enfant préfère regarder un appareil, cette connaissance avec interaction disparaît et cela peut avoir à terme des conséquences sérieuses pour les contacts humains. Car, l’interaction n’est pas seulement une nécessité pour réussir sa vie, aussi bien dans le domaine professionnel, mais le manque d’interaction peut même entraîner des troubles psychiques. »

    Le Dr Martin Doherty, un psychologue impliqué dans la recherche, souligne de plus que, jusqu’à présent, dans les recherches précédentes, les enfants montraient clairement leur préférence pour le visage humain. Donc, si actuellement ils préfèrent regarder un écran de télévision éteint qu’un visage, ils sont moins intéressés par ce qui devrait justement être plus important.

    La Nouvelle Gazette
    Février 2007

    Post-scriptum

    Paru dans le bulletin ’Résurrection’ de :
    Conseils utiles : mai 1994,
    Les mômes préfèrent la télé : mars 2007.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web