logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 198Ma grâce te suffit... mars 2003
    « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans ta faiblesse. » (2 Corinthiens 12:9)
    logo ARTICLE 714Le prophète Esaïe (1) mars 2011
    PRÉDICATION EN MP3 • Le livre du prophète Ésaïe est attachant à plus d’un titre. On l’a appelé “Le cinquième évangile” car il annonce le Messie souffrant et salvateur.

    Dans la même rubrique

     GEORGES CLEMENCEAU

    Je me suis trompé !

     
    Voir aussi les citations.

    Georges Clemenceau afficha toute sa vie un athéisme radical. Avant sa mort, en janvier 1929, il fit à son collaborateur Ernest Vaughan la déclaration suivante :

    "Mon cher ami, je vais vous quitter prochainement. Et, vous le savez, depuis la mort de celle que je viens de perdre, la vie m’est à charge.

    "Avant de vous quitter j’ai pourtant tenu à vous faire cette déclaration. Vous savez que, depuis mon enfance et pendant toute ma vie, j’ai ricané des religions, toute ma génération républicaine en ricanait comme moi. Eh bien, au moment où je vais disparaître, sans peur et autant que je l’ai pu, sans reproche, je déclare qu’avec tout le parti républicain je me suis trompé grossièrement et que nous avons fait un mal incroyable au pays.

    "Je suis sûr aujourd’hui, sûr de toute certitude, qu’il est impossible de baser une société civilisée sur le matérialisme et l’athéisme.

    "L’explication religieuse des mystères qui nous enveloppent n’est évidemment pas claire pour notre pauvre raison humaine ; mais l’explication matérielle et mécanique des libres penseurs comme des athées est encore moins claire et elle est certainement beaucoup moins consolante.

    "Je tiens à vous dire que je meurs en plein accord avec vous ; si j’avais découvert plus tôt ces vérités, je les propagerais comme vous, sans peur du qu’en dira-t-on, sans peur du ridicule, sans peur des sarcasmes.

    "J’ai autorisé à dire publiquement ce que je viens de vous dire pour l’édification des jeunes générations républicaines. J’ai libéré ma conscience."

    In "Le sentiment religieux et la religion", p. 17 et 18

    Post-scriptum

    Georges Clemenceau

    (Mouilleron-en-Pareds 1841 - Paris 1929)

    Homme politique français. Député à partir de 1876 dans les rangs de l’extrême gauche, chef de la gauche radicale, d’une éloquence passionnée, il combat la politique coloniale de Jules Ferry et contribue à la chute de plusieurs ministères (Gambetta, 1882 ; J. Ferry, 1885). Compromis un moment dans le scandale de Panamá, il revint sur la scène politique lors de l’Affaire Dreyfus, en publiant dans l’Aurore le « J’accuse » de Zola en faveur de Dreyfus (1898). Ministre de l’Intérieur puis président du Conseil (1906-1909), il crée le ministère du Travail mais se heurte à des mouvements sociaux et, par la répression violente des grèves, s’attira l’hostilité des socialistes. Appelé à la tête du gouvernement par Poincaré en 1917, il retrouve sa popularité en luttant contre le défaitisme (“Père la Victoire”) ; il se consacre à la poursuite de la guerre et se rend populaire (“le Tigre”). Il négocie le traité de Versailles (1919), mais est battu aux élections présidentielles de 1920. (Académie française.)

    Sources :
    Le Petit Larousse 2009 (©) Larousse 2008, DIXEL 2010 (©) Le Robert


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web