logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 304Golda Meir (1898-1978) juillet 2009
    Femme politique qui a participé à la création de l’État d’Israël, a été ministre des affaires étrangères, ainsi que le quatrième premier ministre d’Israël du 17 mars 1969 au 11 avril 1974.
    logo ARTICLE 182La Bible, épée du Saint-Esprit mars 2003
    PRÉDICATION • La Bible est l’épée du Saint-Esprit. A priori, les termes "épée" et "Esprit" peuvent paraître contradictoires. Ceci ne peut toutefois nous heurter si nous avons bien compris que la vie chrétienne est un réel combat.

    Dans la même rubrique

    Non pas le hasard, mais un Dieu créateur !

     

    Il s’est fait tout seul !

    L’astronome Kirchner était, paraît-il, un croyant convaincu. On raconte qu’un jour, un de ses collègues, qu’il savait être incroyant, lui rendit visite. Il remarqua, dans la chambre du savant, un globe terrestre exécuté avec un soin et une précision si remarquables qu’il attira son attention.

    -  « Qui a fait ce globe ? demanda-t-il.
    -  Personne, répliqua l’astronome.
    -  Voyons, ne plaisante pas.
    -  Il s’est fait tout seul, affirma très sérieusement son ami.
    -  Allons, tu me fais marcher. Donne-moi une réponse raisonnable.
    -  Tu ne peux pas croire que ce globe s’est fabriqué lui-même, tu as bien sûr raison. Et tu penses que le grand globe terrestre qu’il représente s’est créé tout seul ? » Le collègue eut la bouche fermée.

    L’acte de la création dépasse la portée de l’intelligence humaine. "L’homme ne peut comprendre, depuis le commencement jusqu’à la fin, l’oeuvre que Dieu a faite. » (Ecclésiaste 3.11). La créature doit garder sa place vis-à-vis de son créateur.

    Oui, la création est un témoignage de la puissance et de la sagesse de Dieu de telle sorte que ceux qui ne les discernent pas sont inexcusables (Romains 1.20). Acceptons le témoignage du Créateur lui-même, dans la Bible qui est la Parole de Dieu. (La Bonne Semence)

    Recherche de nos origines

    D’une rubrique scientifique, nous extrayons ces mots : « Ce qu’il y a d’étonnant dans la recherche de nos origines, c’est qu’une réponse à une question provoque aussitôt une autre question : si l’homme est un produit du big bang comme le disent les cosmologistes et les astrophysiciens, quelle est la cause du big bang ? »

    Jacques Monod, inaugurant sa chaire de biologie moléculaire au Collège de France, déclara que l’homme avait émergé "par hasard" de l’univers matériel. Mais un autre physicien aussi célèbre, le professeur Alfred Kastler, répond : « L’idée que l’univers s’est créé tout seul me paraît absurde. Je ne conçois le monde qu’avec un créateur, donc un Dieu. Un seul atome est si compliqué, agencé avec tant d’intelligence, que l’univers matérialiste n’a pas de sens ».

    C’est alors que nous aimons écouter le Créateur lui-même nous parler de son oeuvre. « Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. » (Genèse 1.1). « Par lui ont été créées toutes choses, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre, les visibles et les invisibles. » (Colossiens 1.16).

    Mais écoutons encore ce que Dieu annonce dans sa Parole. Un jour, « les cieux passeront avec un bruit sifflant et les éléments embrasés seront dissous. » (2 Pierre 3.10). Entre les deux s’inscrit notre propre histoire. Elle a un sens pour la gloire de Dieu, si nous savons l’écouter et le croire. (La Bonne Semence)

    « Le Dieu créateur est de retour »

    L’hebdomadaire allemand Der Spiegel a titré : « Le Dieu créateur est de retour ». Pour beaucoup d’astronomes, l’origine de l’univers apparaît de plus en plus miraculeuse et on est de plus en plus disposé à penser à un grand dirigeant surnaturel. L’astronome Allan Sandage, âgé de septante ans, autrefois athée, déclare aujourd’hui : « La recherche dans l’univers à montré que l’existence de la matière est un miracle qui ne s’explique que de façon surnaturelle. »

    L’astronome suisse Gustav Tammann parle de dégel entre la science et la religion : « Nous, les scientifiques, nous sommes devenus beaucoup plus modestes. Nous avons comme hypothèse qu’un jour toutes les régles du jeu seront expliquées sans la présence de Dieu mais la plupart d’entre nous se rendent compte qu’il ne sera jamais possible de décrire ce qui se trouve en dehors de notre sphère actuellement connue. » D’après Der Spiegel, 40% des biologistes, physiciens et mathématiciens croient en un Dieu personnel, prient et espèrent une réponse.

    Idéa 3/99

    Post-scriptum

    Paru dans le bulletin ’Résurrection’ de juillet-août 1999.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web