logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 271L’amour vrai attend... septembre 1997
    Au sein d’une génération dite « sexuellement libérée » ou libre, des jeunes ont pris ou prennent la résolution de ne pas céder aux sirènes de la séduction sexuelle et de rester vierges jusqu’au moment du mariage.
    logo ARTICLE 419Mourir pour la Parole de Vie décembre 2007
    Le personnel des Sociétés Bibliques a été très choqué d’apprendre l’assassinat de Rami Ayyad, le responsable de la librairie de la Société Biblique à Gaza. Il avait été enlevé le samedi après avoir fermé la librairie.

    Dans la même rubrique

    Sir John Herschel (1792-1871)

     

    Post-scriptum

    Sir John Frederick William Herschel (7 mars 1792 - 11 mai 1871) était, comme son père, Sir William Herschel, un scientifique et un astronome britannique.

    John Herschel est né à Slough. En 1809 il entra à l’université de Cambridge et en 1812 il proposa son premier article de mathématiques à la Royal Society. Il n’eut jamais de poste académique mais consacra sa vie à la recherche privée.

    En astronomie, il découvrit des milliers d’étoiles doubles, d’amas stellaires et de nébuleuses. Il inventa également des instruments astronomiques. En même temps que James South, il gagna la médaille d’or de la Royal Astronomical Society en 1826 pour leur catalogue d’étoiles doubles édité en 1824. Entre 1834 et 1838, à partir de l’observatoire du cap de Bonne-Espérance, il cartographia le ciel austral.

    C’est à lui que l’on doit l’utilisation du système des jours juliens en astronomie.

    Herschel était aussi un chimiste accompli et il s’intéressa beaucoup à la photographie, alors naissante : il donna des conférences sur le sujet et exhibait ses propres photographies. En 1819, il découvrit l’action du thiosulfate de sodium sur les sels d’halogénures d’argent autrement insolubles et son utilité en tant que fixateur des images photographiques, ce qui permit d’améliorer le procédé du cyanotype. En 1839, indépendamment de William Talbot, il inventa un procédé photographique utilisant du papier sensibilisé. C’est également lui qui est à l’origine des termes de photographie, négatif et positif.

    Source : Wikipedia


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web