logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 634Pour être premier juin 2010
    PRÉDICATION • L’Eglise n’est pas régie par des rapports dominants-dominés, mais par les principes de soumission et de service réciproque.
    logo ARTICLE 722Il est si petit ... mai 2011
    La conversion du petit Robert ne comptait pas aux yeux des responsables de son église. Et pourtant ...

    Dans la même rubrique

    ISRAËL : actualité sanglante

     

    Je me souviens, lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Israël à Bruxelles, d’une requête sortant directement de sa bouche. Elle disait ceci : « Vous les Chrétiens Evangéliques, vous êtes pour la vérité ... pouvez-vous donc la rétablir pour nous, car nous n’avons vraiment pas beaucoup d’amis en Belgique et nous sommes attristés de voir comment la presse nous dénigre chaque jour ... »
    M. BAR

    [mise à jour du 13-11-2011]

    Jusqu’à quelle ignominie
    l’humanité peut-elle encore s’abaisser ?

    A l’annonce que deux soldats kidnappés, Eldad Regev et Ehoud Golwasser, seraient rendus après deux ans de captivité, la nouvelle fut reçue avec joie, non seulement par leurs familles, mais par tout le pays.

    Malheureusement, les deux hommes n’ont pas traversé la frontière séparant Israël du Liban à pied, mais à l’intérieur de deux cercueils, victimes des terroristes du Hezbollah.

    Tandis qu’Israël pleurait la perte de deux jeunes hommes à l’avenir prometteur, les terroristes dansaient dans les rues du Liban. Cet événement est l’illustration la plus explicite de ce que la nation israélienne a vécu, non seulement durant les soixante dernières années, mais par tous les pionniers qui revinrent s’établir dans le pays dans les décennies précédant la création de l’Etat.

    Lorsque ces cercueils furent ouverts, on découvrit que les dépouilles des deux soldats israéliens avaient été brisées et mutilées. Israël n’oubliera pas cette tragédie. Les restes mortels des deux soldats étaient mutilés et mélangés dans deux cercueils. Il fallut les ensevelir ensemble.

    "Au cœur d’Israël", août 2008

    Post-scriptum

    In bulletin “Résurrection” de décembre 2008.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web