logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 578Alice Cooper, une foi d’enfer... janvier 2008
    Fils de pasteur, Alice Cooper a formé son propre groupe au début des années 1960. Le chanteur a été l’une des figures les plus excentriques du hard rock américain des années 70. Sur scène, il effectuait des numéros inspirés de films d’horreur.
    logo ARTICLE 481Le massacre de la Saint-Barthélemy juillet 1999
    ARTICLE DE FOND • Massacre de protestants qui eut lieu à Paris dans la nuit du 23 au 24 août 1572 et en province les jours suivants.

    Dans la même rubrique

     FAITS DE SOCIÉTÉ

    Jeux vidéo violents = bombes pour l’esprit !

     
    Voir aussi cet article.

    Des mines pour l’âme !

    Des psychothérapeutes allemands ont comparé certains jeux vidéo violents à des « mines » pour l’esprit des adolescents et réclamé leur interdiction à la vente avant Noël. « Les jeux vidéo violents dits "killer" sont des mines pour l’âme ! », a affirmé Elke Ostbomk-Fischer de la Société pour la psychothérapie scientifique (GwG), la plus importante fédération professionnelle de psychothérapeutes en Europe. « La vente de ces jeux devrait être interdite ! », a-t-elle ajouté.

    Tourbillon de violence ?

    Ces jeux étaient à l’origine utilisés comme "simulateurs" par l’armée américaine pour former ses soldats au combat et ils avaient pour objectif de faire perdre au soldat son empathie pour ses adversaires.

    Ces jeux valorisent la torture et le meurtre et s’avèrent une « catastrophe » pour le développement psychologique des adolescents, a poursuivi la Fédération dans un communiqué publié à Cologne (ouest). Par conséquent, les responsables politiques doivent agir « avant qu’une génération entière d’enfants et de jeunes ne soit prise dans le tourbillon de la violence », a ajouté Mme Ostbomk-Fischer, citée dans le communiqué.

    Les psychologues ont également rappelé que les jeunes qui passent des heures et même des journées à jouer à ces jeux vidéos brutaux « perdent leur compassion naturelle » et deviennent de plus en plus agressifs.

    Les jeux vidéos violents sont régulièrement montrés du doigt en Allemagne, notamment à chaque fois qu’un adolescent est impliqué dans un acte de violence.

    Ni les politiciens, ni les sociétés de jeux violents n’ont encore réagi à cette demande de retrait de la vente des jeux vidéos les plus violents.

    Nouvelle Gazette, février 2008

    Post-scriptum

    In bulletin ’Résurrection’ de juillet-août 2008.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web