logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 513ISRAËL : actualité essentielle novembre 2011
    Faits importants de l’actualité concernant Israël.
    logo ARTICLE 783Paradoxes divins juillet 2012
    Grégoire de Nazianze, père de l’Eglise, exprime avec des mots simples des faits singuliers et apparemment contradictoires, qui heurtent ainsi le sens commun et interpellent le lecteur.

    Dans la même rubrique

    Samson, une vie gâchée

     | Juges 14.1-9, 16.1-3, 15-17 - Galates 5.16-25
     

    Samson est l’un des juges les mieux connus de l’Ecriture, et sa vie est l’une des plus “spectaculaires”. L’histoire de Samson et Dalila a inspiré de nombreux poètes, peintres, musiciens et cinéastes. Ce récit est pour beaucoup une histoire d’amour, histoire d’un amour trahi.

    Mais une lecture attentive du texte nous montre qu’il s’agit davantage d’une trahison de Samson vis à vis de son Dieu, plutôt qu’une trahison de Dalila vis à vis de Samson. C’est en effet Samson qui brise l’alliance établie entre lui et son Dieu. C’est lui qui trahit sa vocation. Cette histoire est celle d’un homme qui descend de plus en plus bas et qui, négligeant la voix de Dieu, refuse de se consacrer à Dieu et de s’y soumettre. Samson est un rebelle. Cette histoire est celle d’une vie gâchée. Samson va vivre dans la désobéissance chaque instant de son existence. Il est rempli de talent, choisi par Dieu et promu à un destin extraordinaire, mais son insoumission à Dieu va tout ruiner. En face de Dieu il veut mener son propre chemin.

    Ce rebelle va se laisser conduire par son cœur, ses sentiments, ses émotions et les désirs de la chair. Samson est l’image du chrétien charnel, qui ne se laisse pas diriger par l’Esprit de Dieu mais par ses instincts, ses passions, sa chair, hélas, pour son propre malheur. Dans notre vie nous rencontrons des épreuves, des malheurs, des échecs, des maladies et des accidents qu’il nous sera impossible d’éviter. Mais souvent, nous sommes les artisans de nos propres misères et nous avons construit nous-mêmes la plupart de nos chagrins, de nos échecs. Et ceci, toujours de la même manière : en voulant en faire, uniquement, à notre tête ! Comme Samson, nous savons ce que Dieu a dit, mais nous choisissons notre propre voie, sans vouloir écouter Dieu ni lui obéir, sans prendre la Parole de Dieu au sérieux. N’aurions-nous pas évité certains épisodes malheureux de notre vie si nous avions pris garde à ce que Dieu disait ?

    La Bible dit : « J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives. » (Deutéronome 30.19).

    Samson va choisir la malédiction et la désobéissance. Examinons le récit biblique.

    La Bible nous présente d’abord les parents de Samson. Les parents jouent toujours un rôle important. Samson “a de la chance” : il a de bons parents qui aiment et respectent Dieu. Ils honorent et craignent Dieu. « La crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse. » (Psaumes 111.10). Samson a des parents sages.

    Aujourd’hui encore, certains enfants “ont de la chance”. Ces enfants dont les parents aiment Dieu, le connaissent et vont au culte pour l’adorer, ont ainsi la grâce d’entendre l’Evangile dès leur jeune âge. Ils peuvent disposer d’une Bible. Autour de nous, dans notre pays dit christianisé, vivent des milliers, des millions de foyers sans Bible, où les enfants n’apprennent ni à aimer Dieu, ni à prier, ni à lire l’Ecriture.

    De quelle grâce et de quelle bénédiction bénéficient les enfants qui sont nés dans une famille chrétienne ?

    Samson reçoit cette grâce puisque ses parents aiment, craignent et servent Dieu. Au départ Samson a beaucoup d’atouts dans son jeu. Dès son enfance il est consacré à Dieu.

    Les parents et grands-parents ont dans la vie de leurs enfants et petits-enfants un rôle capital à remplir. Prions-nous pour nos enfants ? Prions-nous avec nos enfants ? Avons-nous déjà demandé à Dieu qu’il consacre nos enfants afin qu’ils aiment Dieu toute leur vie ? Tel était le désir des parents de Samson. Ils souhaitaient un fils consacré au Seigneur.

    L’Écriture dit : « L’Esprit de l’Eternel commença à agiter Samson. » (Juges 13.25). Dieu agit dans le cœur parce que là réside toujours le nœud du problème et avant de dire : “Ah, la société est mauvaise !”, il faut apprendre à dire : “Mon cœur est mauvais.” Avant de crier : “Oh, il y a du mal dans l’église.”, il faut savoir dire : “il y a du mal dans mon cœur.”

    Du cœur de Samson vont venir tous les malheurs ; de sa vie intérieure vont venir toutes ses épreuves. Physiquement, il est remarquablement fort, mais spirituellement il est si fragile.

    Dans la Bible, on trouve un personnage à l’antipode de Samson : l’apôtre Paul, si fragile physiquement, mais tellement fort spirituellement. Paul disait : « Je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ ; car, quand je suis faible, c’est alors que je suis fort. » (2 Corinthiens 12.10). Paul lui-même suit l’exemple de Christ qui, lui-aussi, a voulu être faible aux yeux des hommes pour être fort aux yeux de Dieu, car : « Il a été crucifié en raison de sa faiblesse, mais il vit en raison de la puissance de Dieu ; nous aussi, nous sommes faibles en lui, mais nous vivrons avec lui en raison de la puissance de Dieu. » (2 Corinthiens 13.4).

    A qui ressemblons-nous ? A Samson ou à l’apôtre Paul ?

    Samson est faible dans sa foi et pourtant il possède un don unique et exceptionnel. Malheureusement il est charnel et au lieu de sa laisser conduire par l’Esprit de Dieu, il se laisse conduire par sa chair, par ses instincts. Galates 5.17 nous enseigne : « La chair a des désirs contraire à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair. » Les combats intérieurs sont des luttes normales puisque l’Esprit et la chair ont des désirs contraires. Il y a opposition entre ce que je veux faire et ce que Dieu souhaite me voir faire. La Bible nous apprend qu’il y a deux sortes de chrétiens : les chrétiens spirituels et les chrétiens charnels. Les premiers vivent sous le contrôle de l’Esprit de Dieu, obéissent et aiment la Parole, prient, témoignent, marchent dans la pureté. Les seconds sont conduits par leurs passions, désobéissent à Jésus-Christ, négligent l’Ecriture, fréquentent les gens du monde, adoptent leur morale et finissent par leur ressembler.

    Samson est le type de chrétien charnel, il est un mauvais exemple.

    Etes-vous un bon exemple, au milieu de votre famille, de vos amis, de vos collègues de travail, de vos voisins ? En fait, Samson agit comme un chrétien qui refuse de se sanctifier. Il veut bien appartenir à Dieu mais tout en continuant à faire ce qui lui plait. Au lieu de glorifier Dieu, Samson aura une vie qui fait honte et qui déshonore Dieu.

    Quelles sont les caractéristiques de la vie de Samson, ou encore quelles sont les caractéristiques d’un chrétien charnel ?

    1. Il désobéit à la Parole de Dieu.

    Samson est descendu à Thimna pour aller chercher une femme parmi les filles des Philistins (Juges 14.1, 8). Le problème qui caractérise Samson est que sans cesse dans sa vie il descend. Sans arrêt il fait des incursions dans le monde et chaque fois il revient blessé.

    Si tu appartiens à Jésus-Christ, chaque fois que tu vas descendre dans le monde, tu vas en revenir blessé.

    Le cœur de Samson sera également meurtri, de même que son corps et sa chair. Samson est toujours là où il ne devrait pas. Il commence de mauvaises fiançailles. La Bible dit : « Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? » (2 Corinthiens 6.14). Samson va aller chercher quelqu’un qui ne partage pas la même foi que lui.

    Si tu appartiens à Jésus-Christ, choisis pour fiancée une chrétienne, ou pour fiancé un chrétien né de nouveau. Et nous parents ou grands-parents chrétiens, prions pour nos enfants afin qu’ils s’unissent dans leur mariage à un époux ou à une épouse appartenant à Jésus-Christ, pour créer un foyer chrétien.

    2. Il n’honore pas ses parents.

    Le père et la mère de Samson sont déçus du choix de leurs fils (Juges 14.3), et vont lui rappeler ce que dit l’Ecriture au sujet des mariages mixtes. C’est notre rôle de redire à nos enfants ce qu’est la volonté de Dieu et le bon chemin. L’apôtre Paul dit : « Elevez vos enfants en les corrigeant et en les instruisant selon le Seigneur. » (Ephésiens 6.4).

    3. Il se laisse conduire par ses sentiments et ses émotions.

    L’Ecriture dit : « Marchez selon l’Esprit. » (Galates 5.16). Samson marche selon ses passions. Les sentiments ne sont pas mauvais : ils nous ont été donnés de Dieu. Mais comme tout autre domaine de notre vie, nos émotions doivent être soumises au Seigneur.

    Si le Seigneur ne contrôle pas nos émotions et nos sentiments, il ne nous contrôle pas du tout ! En effet, ces éléments jouent un rôle considérable dans notre vie. Tant de nos décisions sont dominées par nos sentiments. Le Seigneur ne veut pas détruire nos émotions en nous et par exemple, dans le mariage, nous imposer quelqu’un que nous n’aimerions pas. Le Seigneur veut simplement conduire notre vie. Si nous nous laissons emporter par nos sentiments, nous risquons très fort de finir un jour comme Samson.

    Samson est descendu, a vu et a été vaincu ! Son cœur s’est mis à battre et pour lui, plus rien d’autre ne comptait ! L’adversaire utilise les émotions et les sentiments comme arme de choix pour vaincre un chrétien. Ce ne sont pas les femmes qui ont amené la perte de Samson, mais la faiblesse de son cœur. C’est effectivement du cœur que vient le problème. Jésus a dit que la cause de l’adultère ne réside pas dans l’existence des femmes mais parce qu’elle trouve sa source dans notre cœur. « C’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies. » (Matthieu 15.19).

    Samson n’est pas vaincu par les femmes mais bien par son propre cœur qui commande tout dans sa vie, alors que ce devrait être Dieu. Samson a de gros biceps, mais un tout petit cœur. Il réussit à tuer le lion à mains nues mais il ne peut dominer son cœur.

    Proverbes 4.23 enseigne : « Garde ton cœur plus que tout autre chose, car de lui viennent les sources de la vie. » De plus, Proverbes 16.32 dit : « Celui qui est maître de son cœur est plus grand que celui qui prend des villes. » Samson n’a pas su garder son cœur, il va en perdre la vie ! Il n’a pas su maîtriser ses émotions ni ses sentiments et il va ainsi rencontrer l’échec, la frustration, l’humiliation, le supplice, le malheur et la mort.

    Pour notre bien, notre bonheur, notre environnement, Dieu veut régner en maître sur notre vie, sur nos pensées, nos émotions, notre volonté, notre intelligence, notre corps. Le cœur de Samson va s’affoler devant Dalila, qui le voit, et qui le sait ! Cette fois, dira-t-elle, « Il m’a ouvert son cœur. » (Juges 16.18). Pauvre Samson ! Qu’a-t-il pensé ? Au lieu d’ouvrir son cœur à Dieu, il le livre à Dalila !

    L’Ecriture dit : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta pensée. » (Matthieu 22.37). Pourquoi ouvrir tout notre cœur à Dieu ? Mais parce que lui nous a ouvert tout son cœur. Jean écrivait : « Nous aimons Dieu parce qu’il nous a aimés le premier. » (1 Jean 4.19).

    Qu’en est-il de toi ? Qui conduit ta vie, tes décisions, tes choix ? Vas-tu gâcher ta vie comme Samson, vas-tu la conduire dans l’honneur comme l’apôtre Paul ? Jésus veut contrôler ton cœur, et de cette façon guider toute ta vie, pour ton plus grand bonheur et pour sa gloire. ■

    Post-scriptum

    Prédication apportée par Philippe HUBINON et résumée par Jean-Pierre BAUDOUIN - Bulletin “Résurrection” d’août 1991.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web