logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 804Alfred Kuen (1921-) décembre 2013
    Auteur prolifique de livres d’étude chrétiens, il a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, ainsi que directeur des Editions Emmaüs. Avec d’autres, il est à l’origine de la traduction de la Bible dite "Bible du Semeur".
    logo ARTICLE 350Faire taire les critiques février 2011
    Nous pouvons résister aux moqueries si nous avons la conviction de faire la volonté de Dieu.

    Dans la même rubrique

    Changer le monde

     | Romains 12.1 et 2 - Ezéchiel 18.32
     

    Tout le monde souhaite du changement. En période électorale, les leaders politiques promettent du changement, un monde nouveau. Selon eux, ils vont tout transformer. Le monde est malade. Chacun dit : “Il faut tout changer.”

    Mais qui doit changer ? Les ouvriers affirment : “Les patrons doivent changer.” Par contre les responsables d’entreprises disent : “Les ouvriers doivent changer.” Les jeunes sont catégoriques : “Les aînés doivent changer.” Mais ces mêmes aînés rétorquent : “Ce sont les jeunes qui doivent changer !” Les étudiants pensent que les professeurs doivent changer. Et les enseignants eux sont convaincus que les élèves doivent changer. Au sein de la famille, les enfants soutiennent que les parents doivent changer. De leur côté les adultes ne cessent de répéter que les jeunes doivent changer. Dans les foyers, le mari dira : “ma femme doit changer.” Evidemment l’épouse s’exprimera en disant : “mon mari doit changer.” Ainsi tout le monde veut que ça change, mais on souhaite en fait que ... les autres changent !

    Bien des chanteurs expriment leur désir de voir le monde changer et devenir meilleur. Certains artistes disent vouloir faire de ce monde un monde meilleur. Quel orgueil ! Parler ainsi, c’est exprimer la prétention de vouloir faire mieux que Dieu. Cela revient à prendre la place de l’Eternel et accuser Dieu d’incompétence, ou encore se considérer plus sage et plus intelligent que Dieu. C’est surtout oublier que le monde ne veut pas changer.

    Allez demander à l’I.R.A. de modifier leurs procédés sanguinaires. Allez demander aux bandes rivales qui déchirent la Somalie de déposer les armes. En Yougoslavie, allez demander aux différents belligérants de respecter le cessez-le-feu. Allez demander à ce proxénète s’il accepte de renoncer à ses activités honteuses. Allez demander à la mafia de revenir sur le bon chemin et de cesser ses actes criminels. Allez demander aux responsables politiques de gérer les affaires avec honnêteté, désintéressement, en refusant les pots-de-vin. Allez demander au fumeur de ne plus toucher de cigarette. Allez demander au planteur de coca en Bolivie de cultiver des cacahuètes. Allez demander à cet armateur véreux de ne plus mettre sur l’océan des poubelles flottantes. Etc.

    Ces changements et d’autres encore, le monde ne les veut pas. Jésus à dit : « ... La lumière étant venue dans le monde, mais les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses œuvres ne soient dévoilées. » (Jean 3.19-20). On entend parfois la réflexion : “Ah ! le monde est mal fait.”

    Il en est même certains qui voudraient que Dieu change ! Changer Dieu ! Certains le souhaiteraient moins exigeant, moins “pointilleux” en ce qui concerne les questions relatives au péché. D’autres voudraient qu’il donne davantage et demande moins.

    La Bible nous apprend que lui aussi, Dieu, veut que les choses changent. Il n’est pas satisfait en voyant tout ce qui se passe dans notre monde. Nous savons que Dieu a raison et ce n’est pas à lui de changer. Nous voulons que les autres changent, mais Dieu nous regarde chacun dans le blanc des yeux et nous dit : “Tu dois changer.” Sommes-nous prêts à nous laisser changer, à changer “notre monde” ?

    Comment reconnaître l’œuvre du Saint-Esprit dans une vie ? Lorsque quelqu’un prétend croire ? Ou vient à l’Eglise ? Ou encore déclare être d’accord avec le sermon du pasteur ? On discerne l’action de l’Esprit quand la conduite et les comportements se modifient. Ces changements sont la preuve de l’œuvre du Saint-Esprit dans la vie d’un chrétien. L’apôtre Paul écrit : « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5.17).

    Il est important de rappeler que Dieu ne change pas. Cette promesse doit nous rassurer : « Je suis l’Eternel, Je ne change pas. » (Malachie 3.6). D’autre part, la Bible affirme : « Il n’y a en Dieu ni changement ni ombre de variation. » (Jacques 1.17). L’auteur de l’épître aux Hébreux nous dit : « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui et éternellement. » (Hébreux 13.8). Dieu n’a pas changé. Il est parfait, saint, juste. Devant le buisson ardent, Moïse entendait ces paroles de l’Eternel : « Je suis celui qui suis. » (Exode 3.14). L’amour de Dieu ne change pas, ni sa sainteté, ni sa bonté. Sa Parole est immuable. Celui qui nous tient dans sa main ne changera pas.

    Voyons comment la vie de quelques personnages, qui ont rencontré Jésus, a changé.

    NICODÈME

    Cet homme pratique sa religion. Il connaît le “catéchisme” au bout des doigts. Il jeûne deux fois par semaine et donne dix pour cent de tous ses revenus. Il passe beaucoup de temps dans la prière et la lecture de la Bible. Il fait beaucoup de bien autour de lui et a une excellente réputation. Nicodème est un homme remarquable. Chaque église aujourd’hui serait fière de compter un tel membre dans ses rangs. Et pourtant Jésus lui dit : “Quelque chose ne va pas chez toi.”, malgré toutes ses qualités. Selon le Seigneur, il faut que Nicodème change. Jésus dit : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu. » (Jean 3.3). Il faut se convertir. Il faut recevoir le Christ. Dieu veut changer notre vie. Ces vérités doivent être enseignées non pas seulement dans l’Eglise. Il est évident que certains, dans l’Eglise, n’ont jamais changé. Comme Nicodème, ils n’ont rien changé dans leur vie. On peut dire que Nicodème est un “homme d’Eglise”, un habitué du dimanche, un bon vieux protestant qui chante des cantiques, lit sa Bible, et fait sa prière chaque soir. Il est actif dans l’Eglise. Toutefois, il n’a jamais rencontré Jésus-Christ et sa vie n’a jamais été changée. Ni son épouse, ni ses enfants, ni ses voisins, ni ses collègues de bureau n’ont vu de changement dans sa vie. Il n’est pas né de nouveau et n’a jamais été transformé par la puissance de Dieu. Dans l’Eglise aujourd’hui, le Seigneur sait qu’il y a encore des “Nicodème”, qui ne sont pas sauvés, nés de nouveau, régénérés par la grâce de Dieu. Nous pensons facilement et si souvent que ceux qui doivent changer sont assis dans les bistrots, enfermés dans les prisons pour vols, bagarres ou crimes, égarés dans la drogue. C’est vrai, ces gens ont besoin de changer. Mais également ceux qui vont à l’Eglise régulièrement. Le grand projet de Dieu consiste à sauver tout homme d’abord, et ensuite à le transformer en lui donnant un autre cœur.

    L’APÔTRE PAUL est aussi dans ce cas. Avant sa conversion, cet homme voulait changer le monde. Il voulait changer les gens par la contrainte, la force. Il persécutait les chrétiens (Actes 9.1, 1 Corinthiens 15.9) jusqu’au jour où, en chemin vers Damas (Actes 9.3), il rencontre le Seigneur. Toute sa vie va changer. Tout le monde verra ce changement et constatera que cet ancien persécuteur prêche maintenant l’Evangile. Paul est transformé. C’est un nouvel homme.

    JOHN WESLEY

    Au 18" siècle, grand prédicateur, il fut l’instrument du réveil en Angleterre. Doué, intelligent, né dans une famille protestante, pasteur à 22 ans, il prêche dans les églises. A 32 ans, il prend le navire pour aller évangéliser les nouvelles tribus découvertes en Amérique. Il veut ainsi gagner des âmes à Jésus-Christ. Là-bas, il rencontre un pasteur qui lui dit : “Mon frère, avant toute chose, je vous poserai une ou deux questions. Possédez-vous en vous-même le témoignage de Dieu ? L’Esprit de Dieu rend-t-il témoignage à votre esprit que vous êtes Enfant de Dieu ?” WESLEY est troublé. Cette expérience, il ne la connaît pas. Son interlocuteur avait en fait décelé qu’il n’y avait pas de conversion chez le pasteur WESLEY, malgré ses diplômes en théologie. WESLEY, à ce moment, n’a pas le Christ, il n’a pas la Vie. Sa vie n’a jamais été transformée. Quelques mois plus tard, il revient en Angleterre. Ses campagnes d’évangélisation en Amérique sont un échec. Il rentre déçu. Un soir il entre dans une petite église. “Dans la soirée, je me rendis à contrecœur à une petite réunion. Là j’entends lire l’introduction de LUTHER à l’épître aux Romains. En entendant la description du changement que Dieu opère dans le cœur par la foi en Christ, je sentis que mon cœur se réchauffait étrangement. Je sentis que je me confiais en Christ seul pour mon salut, et je reçus l’assurance qu’il m’avait ôté mes péchés, qu’il me sauvait de la loi du péché et de la mort. Je me mis alors à prier de toutes mes forces pour ceux qui m’avaient le plus outragé et persécuté. Puis je rendis témoignage ouvertement devant les personnes présentes de ce que j’éprouvais en mon cœur pour le première fois.”

    Voilà le changement que Dieu opère dans le cœur. Dieu veut que cela change dans votre vie si vous êtes encore éloignés de Jésus-Christ. Tous vos efforts sont vains. Ce doit être le Christ qui nous change par la foi en lui, par la décision de Le recevoir comme Sauveur et comme Seigneur.

    Des vies transformées, voilà la preuve de l’œuvre de Dieu. Si rien ne se voit, c’est qu’aucun changement ne s’opère ... !

    ZACHÉE

    Si Nicodème était ce qu’on appelle communément de nos jours un “brave gars”, par contre Zachée était un “sale type”. C’est un collaborateur. Il travaille avec l’occupant contre son propre peuple. Il est mal vu par ses concitoyens. Quand il perçoit les impôts, il en prend une partie pour lui. Il s’enrichit ainsi et est haï dans tout le pays. Quand Zachée rencontre Jésus, sa vie est transformée. Jésus dira : « Aujourd’hui, le salut est entré dans cette maison. » (Luc 19.9). En effet, ce jour là le changement a marqué la vie de Zachée.

    L’APÔTRE PIERRE

    Cet ouvrier impulsif, sans beaucoup de culture, a lui aussi rendez-vous avec le Seigneur. Sa vie sera alors transformée. Dieu veut nous convertir et changer notre cœur. L’Éternel dit : « Ce que je veux, ce n’est pas la mort du pécheur. C’est qu’il change de conduite et qu’il vive. » (Ezéchiel 18.23).

    Le réveil dans une Eglise se manifeste lorsque chacun se laisse transformer par Jésus-Christ. Tant que nous reportons ces changements sur les autres, rien ne bouge. Mais dès que quelques uns se laissent transformer par Jésus-Christ ; alors ça commence réellement à bouger.

    Nous ne pouvons pas changer le monde, mais nous pouvons certainement changer notre monde, notre conduite. Peut-être fais-tu partie des maris qui devraient changer : aimer leur épouse, l’aider au lieu de crier, de l’insulter ou de la frapper !! Peut-être es-tu une épouse qui devrait changer : te soumettre à ton mari sans constamment contester son autorité, le respecter, lui donner ce à quoi il à droit, ne plus crier sur lui et ne plus l’insulter ... Les enfants et les adolescents devraient aussi changer : honorer leurs parents, obéir. Certains sont baptisés, et cependant leurs parents n’ont encore jamais remarqué aucun changement. Il faut arrêter d’être grossier, de répondre à maman de façon méchante. Les parents doivent aussi changer et rechercher l’équilibre dans l’éducation des enfants. Certains sont laxistes, ne sont pas assez sévères. D’autres le sont trop et irritent leurs enfants au lieu de les “instruire selon le Seigneur”, en montrant d’abord l’exemple eux-mêmes. Quels sont les parents qui prennent du temps pour enseigner leurs enfants dans la connaissance de Jésus-Christ, pour prier avec eux, lire un texte de l’Ecriture ? Ne devez-vous pas changer ?

    Peut-être es-tu un patron qui doit changer et cesser de menacer les ouvriers ? Peut-être d’autres occupent-ils un poste hiérarchique et ne traitent-ils pas leur personnel avec respect ? Ne devez-vous pas changer en donnant à ces travailleurs un juste salaire sans les exploiter ? De même les salariés et les appointés doivent aussi changer, cesser de tricher avec le patron, en ajoutant des heures non prestées sur leur feuille de pointage ou en présentant des kilomètres imaginaires sur leur note de frais de déplacements. Mille exemples pourraient être ajoutés.

    ES-TU PRET À TE LAISSER CHANGER PAR LE SEIGNEUR ?

    Que le Saint-Esprit applique à nos cœurs ce qui nous concerne, chacun et chacune, et si nous entendons sa voix, n’endurcissons pas notre cœur.

    Post-scriptum

    Prédication de Philippe Hubinon, résumée par Jean-Pierre Baudouin - Bulletin “Résurrection” d’octobre 1993.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web