logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    Les idées août 2005
    Le fondement théologique de l’église de Charleroi n’a pas varié. Par contre, l’organisation ecclésiastique a fortement évolué pendant la période qui encadra plus ou moins la reconstruction du temple.
    La référence à une direction centrale fut progressivement abandonnée. Les postes les plus « mûrs », en particulier l’église de Charleroi, se séparèrent du tronc central de la M.E.B. en 1962. Ils formèrent un essaim d’Eglises Libres à organisation congrégationaliste, simplement fédérés en un organisme représentatif.
    La propriété du (...)
    logo ARTICLE 231Iran : position face au Christianisme juin 2006
    Le président iranien Ahmadinejah a non seulement exigé publiquement qu’Israël soit rayé de la carte, mais aussi, ce que l’on sait moins, « qu’il soit mis un terme à tout accroissement du christianisme ».
    Peu de temps après, le pasteur évangélique Tourani était enlevé par des inconnus et torturé à mort. Plus tard, son cadavre ensanglanté était jeté devant la porte de la maison où habitaient sa femme et sa fille de 4 ans. Appel de minuit - (...)

    Dans la même rubrique

    Divorce ?

     

    Un jeune couple alla voir un rabbin pour divorcer. Chez les chrétiens, les gens vont voir le pasteur ou le prêtre uniquement pour les mariages, mais dans le judaïsme, il faut un rabbin aussi pour les divorces.

    Le rabbin étonné répondit : “Je vous ai mariés il y a un an et vous sembliez tant vous aimer. Pourquoi voulez-vous divorcer maintenant ?”

    La femme répondit : “Ne perdons pas de temps. Une réconciliation est inutile. Contentez-vous de procéder aux formalités. C’est tout ce que nous voulons. Au point où nous en sommes, il est inutile de parler.”

    Mais le rabbin insista : “Répondez-moi au moins pour satisfaire ma curiosité. Que s’est-il passé ? Quelle est la raison de ce divorce ?”

    L’homme répondit : “Nous avons eu un enfant, un fils.”
    — “Cela n’est pas une raison pour divorcer.”
    — “Oui, c’en est une, car nous n’arrivons pas à nous entendre sur le nom à lui donner.”
    — “Quel nom avez-vous choisi ?”
    — “J’ai choisi « NAHUM ».”, répondit-il.
    — “Très bien, c’est le nom d’un prophète. Mais pourquoi avez-vous choisi ce nom-là ?”
    — “Parce que c’est le nom de mon père.”
    — “C’est encore mieux. Vous voulez honorer vos parents.”

    Le rabbin se tourna ensuite vers la femme : “Quel nom voulez-vous donner à votre fils ?”

    Elle répondit : « Nahum ».

    Surpris, le rabbin demanda : “Pourquoi avez-vous choisi ce nom ?”
    — “Mon père s’appelait aussi « NAHUM ».”

    Le rabbin ne put s’empêcher de demander étonné : “Si vous voulez le même nom pour la même raison, pourquoi vous querellez-vous ?”

    L’homme répondit : “Ma femme est rusée. Je veux l’appeler Nahum pour mon père et elle pour le sien. Mais son père était voleur de chevaux et le mien était un sage.”

    C’est l’impression que je retire des chicaneries religieuses entre chrétiens. Tous les chrétiens veulent glorifier le nom de Dieu, œuvrer pour l’avènement de son royaume, répandre l’Evangile et le message de son amour et d’autres choses encore. Aimons-nous donc les uns les autres !

    Le rabbin donna au couple le conseil suivant : “Appelez-le Nahum du nom du prophète. Vivez ensuite heureux ensemble pendant une vingtaine d’années. A ce moment-là, si votre fils devient rabbin ou voleur, vous saurez de quel parent il porte le nom. Pourquoi commencer à vous quereller maintenant ?”

    Richard Wurmbrand
    Extrait de “Détresse et victoire”

    Post-scriptum

    In bulletin “Résurrection” d’avril 1994.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web