logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 650Je veux des preuves ! mars 1999
    PRÉDICATION EN MP3 • La raison demande des preuves solides avant de se rallier au message de l’Evangile. Encore faut-il que le cœur soit disposé à s’incliner devant l’accumulation des preuves...
    logo ARTICLE 706Le bénévole, une espèce en voie de disparition mars 2011
    Fable, d’une actualité brûlante !

    Dans la même rubrique

    Les réunions de prière

     
    Voir aussi cet article

    La stratégie de Satan

    Un des grands hommes de Dieu du passé, Samuel Chadwick, enseignait que l’un des plus grands objectifs de Satan était de détruire notre vie de prière. Satan ne se préoccupe pas de nos réunions ou du travail accompli sans prière .... Mais il tremble lorsque nous prions.

    Si Chadwick a raison, nous vivons alors au sein d’une grande crise. S’il existe un aspect de la vie de notre église qui semble être en état de crise, c’est bien la part que nous consacrons à la prière. Où en sommes-nous ? Dans un grand nombre d’églises, il n’existe plus de réunion de prières, et ceci pour toutes sortes de raisons pratiques.

    En exerçant mon ministère dans des milliers d’églises au cours des vingt dernières années, je n’ai jamais cessé d’être fortement étonné par l’absence pure et simple dans les milieux évangéliques de la prière véritable, sincère, celle qui vient du cœur. Il y a, bien sûr, de merveilleuses exceptions mais elles sont très rares.

    J’ai la conviction qu’un message sur la prière n’aura que peu d’effets et cette seule raison m’a souvent retenu d’écrire cet article. Nous ne manquons pas de livres sur la prière. La plupart des pasteurs prêchent sur ce sujet de temps en temps.

    L’heure est venue de prier. Remettons la prière au programme de la vie de l’église !

    Le besoin de changement

    Pour que les choses changent, il doit tout d’abord y avoir une révolution à la fois spirituelle et pratique. Il faudra de l’action, de la discipline, de la persévérance, accompagné de beaucoup d’amour, de patience et de réalité spirituelle. Les pasteurs passent souvent des heures à préparer un sermon. Mais qu’en est-il du temps consacré à la préparation de la réunion de prière ? De plus, il faut mentionner la tendance générale (ou le compromis) de transformer la réunion de prière en une “Réunion de prière et d’étude biblique”. Le temps d’étude de la Parole est suivi d’un moment où l’on expose toutes sortes de requêtes et l’on consacre généralement dix à vingt minutes à la fin de la réunion à la véritable prière.

    Certains croient sans doute que cela vaut mieux que rien mais plusieurs autres décident que “rien” est finalement ce qu’il y a de mieux et ... ils restent chez eux.

    Les réunions de prière sont possibles

    Certaines églises ont des réunions de prière vivantes et puissantes malgré un contexte d’activisme, de luxe et de débauche ... Toute l’église locale peut faire cette expérience. J’ai visité des communautés qui ont dissocié les réunions de prière des études bibliques afin de consacrer plus de temps à chacune. D’autres organisent ces rencontres au même moment mais veillent à consacrer au moins une heure à la prière ! D’autres encore se réunissent dans les foyers pour prier : ces rencontres-là deviennent des moments de communion fraternelle. Ces réunions, quoiqu’excellentes, ne devraient pas supplanter au moins une bonne réunion par semaine de l’assemblée toute entière, lorsqu’une grande partie de la congrégation est unie dans l’esprit, comme raconté dans le livre des Actes (Actes 1.14).

    Le défi

    Nous devrions être désireux et faire tout ce qui est en notre pouvoir pour promouvoir la création d’une réunion de prière hebdomadaire. L’absence et la négligence de telles réunions sont, à mon avis, un bien plus grand mal que le libéralisme et l’ensemble des sectes religieuses qui troublent le monde. En fait, une étude stricte de 1 Corinthiens 10.4-7, nous montre que la prière est la seule alternative par laquelle nous pouvons tenir fermes devant l’ennemi, quelle que soit sa tactique. On nous prendra pour de véritables aveugles face à la nature du combat spirituel si nous croyons qu’après avoir assisté à notre culte du dimanche, nous avons fait ce qu’il fallait. Serait-il possible - comme le dit Apocalypse 3.1 - que nous portions un beau nom qui fait référence à quelque chose de vivant mais qu’en réalité nous soyons morts ? Bien évidemment, la réunion de prière devrait reprendre sa place au sein de la vie de l’église. Remettons-la donc à la place qui lui revient mais, auparavant, remettons Christ à la place qui lui revient en tant que Seigneur de nos vies.

    George Verwer

    Fondateur et directeur de “Opération Mobilisation”

    Post-scriptum

    In bulletin “Résurrection” de décembre 1994.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web