logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 60Pourquoi nous ne sommes pas
    catholiques...
    avril 2005
    PRÉDICATION (MP3 et lecture) • Beaucoup de protestants et de catholiques prétendent qu’il n’y a plus de différence. Affirmer le contraire est très mal vu.
    logo ARTICLE 575Pas fatigué pour te servir !... novembre 2009
    Le célèbre évangéliste anglais George Whitefield, qui vécut de 1714 à 1770, était usé, à bout de forces. Un ami lui dit qu’il ferait mieux de se mettre au lit que de monter en chaire...

    Dans la même rubrique

     It is well, with my soul

    Horatio SPAFFORD

     

    C’est mademoiselle Amélie HUMBERT (1851-1936) qui a écrit le célèbre cantique : “Quel repos céleste !”. Sa version se rapproche autant que cela se peut, de l’original d’Horatio SPAFFORD. Elle n’en a cependant pas la saisissante beauté, ni l’envolée magnifique. C’est un chant de tranquille confiance, celui du croyant dans l’affliction, qui sait trouver sa consolation.

    SPAFFORD était avocat à Chicago. Lors de l’incendie qui détruisit cette ville, en 1871, il perdit tout ce qu’il possédait. Il se remit au travail pour rétablir sa situation, tandis que sa femme et ses enfants allaient vivre chez des parents en Europe, jusqu’à ce que les circonstances permettent leur retour.

    Mme SPAFFORD et les quatre enfants s’étaient embarqués sur le paquebot “Ville du Havre”. Le navire entra en collision avec un voilier et sombra en plein océan. Dans la panique générale, Mme SPAFFORD avait gardé tout son calme et elle avait amené ses enfants sur le pont ; là, elle s’était mise à genoux, suppliant Dieu soit de les sauver, soit de leur accorder à tous une mort paisible.

    En un quart d’heure, le vaisseau avait coulé ; mère et enfants avaient été précipités dans le gouffre. Elle fut recueillie évanouie dans un canot, mais les enfants avaient disparu.

    Au débarquement, à Cardiff, la malheureuse femme télégraphiait à son mari : “Sauvée seule.

    Il fallait vraiment la confiance de Job pour accepter avec soumission cette nouvelle épreuve. SPAFFORD en reçut la grâce et c’est dans cette affliction qui lui fut donné de composer le chant qui a apporté la consolation à tant d’affligés :

    Quel repos céleste, Jésus, d’être à Toi,
    A Toi, pour la mort et la vie,
    Dans les jours mauvais de chanter avec foi :
    Tout est bien ! Ma paix est infinie.
    Quel repos ! Quel céleste repos !

    Gustave Isely
    Extrait de “Ainsi sont nés nos cantiques”

    Paroles d’origine, en anglais

    When peace, like a river, attendeth my way,
    When sorrows like sea billows roll ;
    Whatever my lot, Thou has taught me to say,
    It is well, it is well, with my soul.

    Refrain

    It is well, with my soul,
    It is well, with my soul,
    It is well, it is well, with my soul.

    Though Satan should buffet, though trials should come,
    Let this blest assurance control,
    That Christ has regarded my helpless estate,
    And hath shed His own blood for my soul.

    Refrain

    My sin-oh, the bliss of this glorious thought-
    My sin-not in part but the whole,
    Is nailed to the cross, and I bear it no more,
    Praise the Lord, praise the Lord, O my soul !

    Refrain

    For me, be it Christ, be it Christ hence to live :
    If Jordan above me shall roll,
    No pang shall be mine, for in death as in life
    Thou wilt whisper Thy peace to my soul.

    Refrain

    But, Lord, ‘tis for Thee, for Thy coming we wait,
    The sky, not the grave, is our goal ;
    Oh trump of the angel ! Oh voice of the Lord !
    Blessèd hope, blessèd rest of my soul !

    Refrain

    And Lord, haste the day when my faith shall be sight,
    The clouds be rolled back as a scroll ;
    The trump shall resound, and the Lord shall descend,
    Even so-it is well with my soul.

    Voir en ligne : Historique (en anglais) et musique (midi)

    Post-scriptum

    In bulletin “Résurrection” de janvier 1995.
    Histoire du paquebot VILLE DU HAVRE

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web