logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    Les idées août 2005
    Le fondement théologique de l’église de Charleroi n’a pas varié. Par contre, l’organisation ecclésiastique a fortement évolué pendant la période qui encadra plus ou moins la reconstruction du temple.
    La référence à une direction centrale fut progressivement abandonnée. Les postes les plus « mûrs », en particulier l’église de Charleroi, se séparèrent du tronc central de la M.E.B. en 1962. Ils formèrent un essaim d’Eglises Libres à organisation congrégationaliste, simplement fédérés en un organisme représentatif.
    La propriété du (...)
    logo ARTICLE 231Iran : position face au Christianisme juin 2006
    Le président iranien Ahmadinejah a non seulement exigé publiquement qu’Israël soit rayé de la carte, mais aussi, ce que l’on sait moins, « qu’il soit mis un terme à tout accroissement du christianisme ».
    Peu de temps après, le pasteur évangélique Tourani était enlevé par des inconnus et torturé à mort. Plus tard, son cadavre ensanglanté était jeté devant la porte de la maison où habitaient sa femme et sa fille de 4 ans. Appel de minuit - (...)

    Dans la même rubrique

    Longs manches et ventres vides

     

    Les Hassidim sont un mouvement religieux juif né en Europe de l’Est au 17e siècle. Leur tradition abonde en histoires et paraboles, toutes plus merveilleuses les unes que les autres. Il y a une vieille histoire hassidique concernant un rabbin qui eut une discussion avec Dieu au sujet du ciel et de l’enfer.

    — "Je vais te montrer l’enfer", dit le Seigneur, et il conduisit le rabbin dans une pièce contenant un groupe de gens affamés, désespérés, assis autour d’une grande table circulaire. Au centre de la table reposait un énorme pot de ragoût, plus que suffisant pour tout le monde. L’odeur du ragoût était délicieuse et le rabbin en avait l’eau à la bouche. Pourtant, personne ne mangeait. Chaque convive à table tenait une cuillère à soupe de ragoût, mais trop longue pour porter la nourriture à la bouche. Le rabbin a vu que leur souffrance était en effet terrible et il baissa la tête avec compassion.

    — "Maintenant, je vais te montrer le ciel", dit le Seigneur, et ils entrèrent dans une autre pièce, identique à la première — même table large et ronde, même énorme marmite de ragoût, mêmes cuillères à long manche. Pourtant, il y avait de la gaieté dans l’air : tout le monde semblait bien nourri, dodu, et exubérant. Le rabbin ne comprenait pas et il se tourna vers le Seigneur. "C’est simple, dit le Seigneur, mais cela nécessite une certaine habileté. Tu vois, les gens dans cette salle ont appris à se nourrir les uns les autres ! "

    Tiré d’un ouvrage du Dr. Irvin D. Yalom (Books, New York, 1975)

    Post-scriptum

    In bulletin “Résurrection” de mars 1995.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web