logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 711Touche pas à ma foi ! (4) janvier 2011
    PRÉDICATION | en 8 volets | • Nous considérons quelques critiques dirigées contre l’Evangile et la foi des chrétiens.
    logo ARTICLE 753Jérôme Savonarole (1452-1498) septembre 2011
    Frère dominicain, prédicateur et réformateur italien, mort sur le bûcher à Florence.

    Dans la même rubrique

    L’Holocauste à travers un regard juif

     

    Un nouveau musée de l’Holocauste
    à Yad Vashem

    Des chefs d’Etats de 40 pays ainsi que le Secrétaire des Nations Unies, Kofi Annan, se sont joints aux officiels israéliens et à des survivants de l’Holocauste pour l’inauguration du nouveau musée.

    Plutôt que d’utiliser un support photographique pour documenter ce terrible événement, ce nouvel emplacement a été conçu de manière à fournir à chaque visiteur un "face à face personnel avec les victimes de l’Holocauste."

    Avant les cérémonies publiques, le Président Moïse Katsav coupa le ruban selon la tradition, tandis que l’ancien Grand Rabbin Meir Lau, survivant de l’Holocauste, apposait une mezouza au poteau de la porte d’entrée du musée.

    De tous les dignitaires étrangers qui s’exprimèrent lors de cette inauguration, l’allocation du Ministre allemand des Affaires étrangères, Joschka Fischer, fut parmi les plus mémorables. “Cet instant est une commémoration pour les six millions d’êtres humains assassinés par l’Allemagne nazie. Bien sûr, l’Allemagne étant mon pays, il est de ma responsabilité historique et morale de ne jamais oublier ce qui s’est passé et d’admettre la responsabilité de l’Allemagne pour la Shoah.” déclara-t-il en utilisant le mot hébreu pour Holocauste.

    M. Fischer fit encore d’autres commentaires, parmi lesquels : "L’Holocauste pose un gros problème à mon pays... L’Allemagne ne parvient pas à se débarrasser de sa responsabilité dans l’Holocauste... L’Allemagne a une dette envers l’Etat d’Israël... Yad Vashem est un rappel des meurtres barbares perpétrés durant l’Holocauste."

    La construction du nouveau musée a duré 10 ans. Le premier musée présentait essentiellement une collection de photographies et d’archives des nazis et de leurs collaborateurs. Le nouveau bâtiment est quatre fois plus grand et permet aux visiteurs de comprendre un tant soit peu ce qui s’est passé à travers le regard de personnes juives. Le coût de cet édifice s’est monté à 56 millions de dollars US. 26 millions ont été offerts par la Pologne. Selon Avner Shalev, conservateur du nouveau musée, un des faits qui a motivé cette construction fut de réaliser que "la société israélienne allait entrer bientôt dans une ère où tous les survivants de l’Holocauste auront disparu." En 1950, ils étaient 700.000 à être venus s’établir en Israël, aujourd’hui on en compte à peine 200.000.

    Cette rencontre internationale à Jérusalem fut la plus importante depuis les funérailles d’Ytzak Rabin, en 1995. Le journaliste Herb Keinon, de Jérusalem, écrivait que "les dirigeants de 40 nations montèrent à Jérusalem comme s’ils accomplissaient une prophétie biblique." Un autre releva : "Durant deux jours, Jérusalem fut la capitale du monde."

    A.M.I. - Au cœur d’Israël - Mai 2005


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web