logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 596Henry Dunant • La Croix-Rouge février 2011
    La création de la Croix-Rouge trouve ses racines dans la pensée et l’engagement chrétiens de son fondateur, Henry Dunant (1828-1910).
    logo ARTICLE 364Qui a dressé la croix de Jésus ? juillet 2007
    Lorsque Rembrandt mourut en 1669, le notaire qui inventoria ses biens inscrivit : « Le seul livre qu’on ait trouvé dans sa maison est une Bible ».

    Dans la même rubrique

    Le jour de la Pentecôte

     | Actes des apôtres 2.22-40
     

    Cette prédication du 31-5-2009
    peut aussi être écoutée, en MP3.

    Durée : 41’ 40
    Cliquez sur le lien ci-dessus ou en bas de page.
    Écouter en direct : clic gauche.
    Télécharger : clic droit, puis "Enregistrer la cible sous..."

    La “Pentecôte” est l’un des grands rendez-vous de l’Eglise. C’est “l’anniversaire” de la venue du Saint-Esprit. Chaque année, les églises et les chrétiens célèbrent cette fête qui est pourtant oubliée par beaucoup de personnes autour de nous.

    Le mot “Pentecôte” veut dire “cinquantième”. Cette fête vient 50 jours après Pâques, 50 jours après la résurrection de Jésus-Christ. Mais la Pentecôte était déjà une fête avant la venue de Jésus-Christ. C’était une fête de l’Ancien Testament. Pour cette raison, les juifs étaient venus nombreux à Jérusalem afin de célébrer la Pentecôte appelée aussi fête de la moisson. C’est une fête joyeuse (Exode 23.16 ; Lévitique 23). Dieu a un plan. Il sait ce qu’il fait. Il fait coïncider cette fête avec les évènements du Nouveau Testament. La fête de Pâques de l’Ancien Testament coïncide avec Pâques du Nouveau Testament. Dieu possède la maîtrise absolue de l’Histoire.

    La Pentecôte nous rappelle aussi que Dieu est le Maître du monde. C’est lui qui conduit les nations là où il l’a voulu et au moment opportun. Personne ne pourra se dresser contre le plan de Dieu. Dieu est souverain, il est le maître de l’Histoire. On peut ainsi voir sa grandeur car il peut annoncer les évènements du futur.

    Aujourd’hui encore, Dieu conduit les évènements en vue du retour de Jésus-Christ. Tout cela est dans sa main. Nous ne comprenons pas toujours les évènements qui arrivent mais nous savons que tout va coïncider selon ce que les prophètes ont dit.

    Le jour de la Pentecôte à Jérusalem, est une grande moisson d’âmes. La Bible nous dit que 3000 personnes vont se convertir et se tourner vers le Messie. L’apôtre Pierre rempli du Saint-Esprit a prêché : une prédication, 3000 conversions ! On comprend aussi la Parole de Jésus aux apôtres : « Vous ferez de plus grandes œuvres que celles que j’ai faites. »

    Certains pensent que l’action de l’Esprit est vague. Le Saint-Esprit devient alors un tiroir où l’on range tout ce qui n’est pas dans la Bible. C’est comme si l’Esprit était au-dessus ou à côté de la Parole. Quelle erreur ! Dans la Bible, il y a la doctrine du Saint-Esprit, comme il y a la doctrine de Jésus-Christ, la doctrine du baptême, la doctrine de la Sainte Cène. La Bible est précise sur le sujet. Si on s’éloigne du texte biblique, on dérape et ceux qui ont connu ces dérapages en ont souffert.

    La Bible est inspirée par le Saint-Esprit et il ne s’oppose pas à la Parole de Dieu. Pour connaître l’Esprit de Dieu, il faut étudier la Bible qui nous permet de discerner ce qui est de l’Esprit et ce qui ne l’est pas. Les chrétiens de Bérée (Actes 17) vérifiaient au jour le jour les Ecritures pour voir si ce que l’on enseignait était exact. Le réformateur Jean Calvin plaidait avec force et courage pour le retour à la Parole de Dieu. Il écrit : “Si l’on vous apporte sous le titre de l’Esprit quelque chose qui ne soit pas contenu dans les Evangiles, ne le croyons pas.” C’est la Parole qui a autorité même sur les choses de l’Esprit de Dieu. Soyons vigilants pour ne pas nous laisser emporter par des doctrines trompeuses. Rappelons ces paroles de l’apôtre : « Bien-aimés, n’ajoutez pas foi à tout esprit, éprouvez les esprits pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs faux prophètes sont venus dans le monde. » (1 Jean 4.1). Comment le faire si ce n’est par le moyen des Ecritures. La Parole de Dieu peut nous préserver de tout extrémisme, de toute doctrine ne venant pas de Dieu. A la lumière de l’Ecriture on éprouve ce que nous vivons, ce que nous ressentons.

    Voici donc le jour de la Pentecôte à Jérusalem, c’est la fête de la moisson et c’est en même temps une fête à caractère politique. C’est pour cela que beaucoup de juifs se rendent à Jérusalem. Ce jour-là, les disciples sont réunis à la capitale, 50 jours après Pâques. Ils attendent, car le Seigneur Jésus, le jour de l’Ascension, leur a donné l’ordre d’attendre ce que le Père leur avait promis : la venue du Saint-Esprit. Pourtant, le Saint-Esprit est là de toute éternité. Déjà dans les premières pages de la Bible nous lisons : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, la terre était informe et vide et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » Bien sûr, l’Esprit est là de toute éternité. Il agit, il inspire les Ecritures. Il a inspiré les prophètes Moïse et Esaïe. C’est lui qui vient sur Samson pour lui donner la force de combattre les Philistins. C’est l’Esprit qui vient sur Elie pour qu’il accomplisse des miracles. C’est l’Esprit qui vient sur Marie pour la conception miraculeuse du Christ. C’est l’Esprit qui remplissait Jean-Baptiste de force et de courage pour dire au roi Hérode qu’il ne lui est pas permis d’avoir la femme de son frère.

    Oui, l’Esprit était bien là avant la Pentecôte. Mais alors, qu’est-ce qui va changer ? Le Saint-Esprit vient pour habiter dans les cœurs, voilà la grande nouveauté de la Pentecôte. La maison du Saint-Esprit c’est notre cœur. Les chrétiens de Corinthe l’avaient oublié. Ils croyaient qu’ils étaient libres de faire ce qu’ils voulaient de leur corps. Ils avaient oublié que le corps du chrétien est le temple du Saint-Esprit. Voilà la différence entre l’ancienne et la nouvelle alliance. Jésus a dit : « Le Saint-Esprit est avec vous, mais il sera en vous. » (Jean 14.17). Moïse n’a jamais connu cela. Il était conduit, dirigé. L’Esprit venait sur lui, mais il n’était pas habité par l’Esprit. Pareil pour David, Elie et Esaïe.

    Les disciples devaient attendre en ce jour de Pentecôte, la promesse du Seigneur Jésus.

    Pour nous, ce n’est plus pareil. Il n’y a plus à attendre. Dieu nous a donné son Fils, l’Esprit Saint et la Parole. Aujourd’hui, nous devons aller témoigner, parler, inviter, offrir, annoncer la Bonne Nouvelle, dire l’amour de Dieu, son pardon. Dès que nous nous convertissons, nous recevons le Saint-Esprit dans notre cœur et nous devenons témoins de Jésus-Christ. (Actes 1.8) L’apôtre Paul dit très clairement : « Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ, il ne lui appartient pas. » (Romains 8.9).

    Nous, chrétiens, tenons notre place de témoins de Jésus-Christ ; si nous nous taisons, qui annoncera la Bonne Nouvelle du salut par Jésus-Christ ? A Jérusalem, quand l’Esprit vient, l’Eglise témoigne, Pierre se lève, et parle. Le Saint-Esprit est la force du chrétien et de l’Eglise. 

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 31 mai 2009 par Philippe HUBINON et résumée par Odette GALANTE et Marie-Rose GERARD - Bulletin “Résurrection” de mai-juin 2011.

    Documents

    logo DOCUMENT 685, 21 novembre 2011, MP3 19 Mo
    LE JOUR DE LA PENTECÔTE


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web