logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 398Toi, suis-moi novembre 2007
    Si le monde te hait, te maltraite ou t’enchaîne, Sauras-tu malgré tout maintenir haut ta foi ?
    logo ARTICLE 270Ted Kennedy : face à la maladie mars 2010
    Victime d’un malaise, Ted Kennedy est hospitalisé le 17 mai 2008 à Boston. Les examens révèlent une tumeur maligne au cerveau. Malgré la maladie, il se rendra le 25 août à la Convention démocrate à Denver.

    Dans la même rubrique

    De crise en crise jusqu’à l’anti-Christ

     | Daniel 2 : 31-45 - 2 Thessaloniciens 2 : 1-12 - Apocalypse 13
     

    Le monde actuel est secoué par des crises qui n’en finissent pas :

    Ceci ressemble à une gigantesque crise de confiance que nous vivons aujourd’hui dans le monde entier, une crise de “foi”. Quelle doit être l’attitude du chrétien, quels commentaires pouvons-nous faire suite à ces évènements ? La Bible nous permet de nous plonger dans l’actualité. Notre génération voit que les prophéties deviennent “Histoire”. Les textes bibliques ont rejoint l’actualité. Les crises successives poussent l’Histoire vers l’accomplissement des prophéties, c’est-à-dire le plan de Dieu. Voici pourquoi ce titre “De crise en crise jusqu’à l’anti-Christ”. Nous ne devons pas nous étonner des évènements qui secouent notre monde. Toutes ces choses ne sont pas des accidents qui prendront Dieu au dépourvu ! Cela fait partie de son dessein. Nous trouvons dans les prophéties des traces de l’actualité.

    Daniel le prophète est à la cour du roi Nabuchodonosor. Il interprète le rêve de celui-ci, mais en lui affirmant que cette explication lui « vient du Dieu des cieux qui va révéler ce qui arrivera à la fin des temps. » Cette statue immense vue dans son rêve représente les 4 empires qui vont succéder à ce roi : l’Empire de Babylone, l’Empire perse, l’Empire grec et enfin l’Empire romain :

    « Une petite pierre se détache de la montagne et vient frapper les pieds de la statue, fait voler en éclats la statue entière ; apparaît alors un immense royaume qui deviendra un royaume éternel. » Le quatrième royaume retient l’attention de Daniel et aussi la nôtre. Cette petite pierre représente le Royaume de Dieu, le retour de Jésus-Christ, la fin de l’Histoire. C’est alors que Dieu crée de « nouveaux cieux, une nouvelle terre » (Apocalypse 21.1), où la justice habitera (2 Pierre 3.13), où il n’y aura plus aucun tort (Esdras 11.9), où la mort ne sera plus (Apocalypse 21.4) et où le Seigneur règnera pour toujours.

    Ce quatrième empire renaît aujourd’hui sous les traits de l’Europe. Ce ne sont pas seulement les chrétiens qui font cette comparaison, puisque même des journalistes et des historiens discernent la résurgence de l’Empire romain sous la forme de l’Europe :

    Etonnant, ces gens qui sans avoir aucun contact avec la Bible, reconnaissent ces faits. Ils rejoignent avec précision les prophéties de Daniel. C’est incroyable de voir l’accomplissement des prophéties sous nos yeux.

    Les crises et les problèmes que l’Europe connaît sont annoncés depuis 2.700 ans par Daniel (2.41-43). Le Seigneur précise que « les pieds et les orteils de la statue sont faits d’argile et de fer », deux matières qui ne se mélangent pas. « De même ce royaume divisé sera en partie fort et faible, ils feront des alliances toutes humaines, cependant, ils ne seront pas vraiment unis l’un à l’autre. »

    Pas besoin d’être un génie de la politique pour reconnaître l’Europe, qui veut être unie, mais qui est à la fois divisée par 27 langues, les cultures, les chefs d’Etat, les économies, les systèmes bancaires, 27 armées et 2 ou 3 monnaies puisque tous n’ont pas l’euro. La Bible parle d’argile et de fer, de faible et de fort et d’alliances toutes humaines ! Ces accomplissements prophétiques introduisent aussi une autre prophétie qui concerne un personnage que la Bible appelle « l’Anti-Christ, l’homme de péché, le fils de perdition ». Il est aussi appelé « l’adversaire, la bête, le dévastateur, l’impie, le sans loi ». Il est opposé à tout ce que fait le Christ. Le CHRIST, c’est Dieu fait homme. L’ANTI-CHRIST, c’est l’homme qui veut se faire Dieu. Le CHRIST, c’est la douceur, l’humilité. L’ANTI-CHRIST, c’est l’arrogance, l’orgueil. Les comparaisons que nous voyons dans la Bible nous font comprendre que celui-ci monte de l’abîme.

    Tous les hommes qui ne veulent pas du Christ, préparent la venue de l’anti-Christ. Voilà pourquoi le titre de la prédication. Il se présentera comme l’homme providentiel, il séduira beaucoup de monde, il proposera des solutions illusoires. Les crises que le monde connaît vont accélérer la nécessaire venue d’un pseudo sauveur qui trompera l’humanité. L’Histoire avance vers le grand dénouement final. L’anti-Christ viendra avant le retour de Jésus-Christ et Celui-ci le détruira par le souffle de sa bouche. Le but visé par cet homme sera l’adoration universelle. Ses champs d’activités ne seront pas seulement politiques et économiques, mais aussi religieux.

    Religieux : L’anti-Christ ne sera pas un athée. Les religions auront leur place dans son projet. Son but ultime sera à caractère religieux, il visera le pouvoir sur tous les peuples et les nations, par des alliances et par la séduction. Il sera à l’image de son maître le diable et utilisera d’abord le charme pour tromper puis dans une deuxième étape, la violence et la force. (Apocalypse 13.3-4) « Toute la terre était dans l’admiration devant la bête en disant : qui est semblable à la bête ? (v8) Et tous les habitants de la terre l’adoreront, ceux dont le nom n’a pas été inscrit dès avant la fondation du monde dans le livre de vie de l’agneau qui a été immolé. » L’apôtre Paul évoquera aussi la venue de ce personnage dans 2 Thessaloniciens 2.4. Le Saint-Esprit note avec beaucoup de force, l’aspect religieux de la personnalité de l’anti-Christ.

    Économique : Son objectif est le contrôle de l’économie à l’échelle de la planète. Il pourra contrôler le commerce, les finances et pour cela il aura besoin d’argent. La Bible nous annonce que viendra un temps où l’économie, le commerce mondial seront entre les mains d’un seul homme. (Apocalypse 13.17) « Personne ne pût acheter ni vendre sans avoir la marque de la bête. » On commence déjà à penser à une monnaie unique pour le monde.

    Politique : l’orgueil de ce personnage voudra dominer le monde. Son ascension sera “démocratique” (Apocalypse 13.4) « Toute la terre était en admiration derrière la bête. » Le paradoxe est étonnant : « L’Europe se construit pour éviter que des nations se déchirent à nouveau. En agissant ainsi, elle ne sait pas qu’elle se prépare à quelque chose de pire. »

    Tout cela nous dit que nous approchons du grand rendez-vous avec le Seigneur. L’Histoire est conduite par Dieu pour la gloire de Jésus-Christ. La prophétie est comme une horloge, c’est le chronomètre de Dieu. La prophétie est aussi un encouragement pour notre foi. Nous voyons que Dieu conduit l’Histoire, il est le Maître des nations et accomplit son plan.

    Cela nous appelle à la vigilance et surtout qu’il est temps pour nous de se consacrer. Quand Jésus parle de la fin des temps, il dit : « Quand vous verrez ces choses arriver, levez vos têtes car votre délivrance est proche. » 

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 6-11-2011 par Philippe HUBINON et résumée par Odette GALANTE et Marie-Rose GERARD - Publiée au bulletin “Résurrection” de septembre-octobre 2012.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web