logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 804Alfred Kuen (1921-) décembre 2013
    Auteur prolifique de livres d’étude chrétiens, il a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, ainsi que directeur des Editions Emmaüs. Avec d’autres, il est à l’origine de la traduction de la Bible dite "Bible du Semeur".
    logo ARTICLE 350Faire taire les critiques février 2011
    Nous pouvons résister aux moqueries si nous avons la conviction de faire la volonté de Dieu.

    Dans la même rubrique

    Nouvelle année, nouveaux combats, nouveaux projets

    | 1 Timothée 1.18-19 ; 4.8-10 - 2 Timothée 4.7-8 - Ephésiens 6.10-18
     

    Nous entrons dans une année nouvelle sans savoir ce qu’elle nous réserve. Des naissances ? Des mariages ? Des présentations ? Des conversions, des baptêmes... ? Un de nos cantiques (“Sur les ailes de la foi” 270) dit : « Je ne sais quelle est la mesure - De joie et de douleur - Que pour moi, faible créature - Réserve mon Sauveur ».

    Mais nous savons que nous abordons une nouvelle année de combats et de luttes. D’où le titre de la prédication. Il est important de rappeler que la vie chrétienne est un combat. Les verbes combattre/lutter apparaissent souvent dans la Bible. Voici les versets les plus connus : « Combats le bon combat de la foi. » (1 Timothée 6.12), « Je vous exhorte à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. » (Jude 3), « Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, les autorités, les princes de ce monde des ténèbres. » (Éphésiens 6.12).

    Soulignons les prépositions qui accompagnent le verbe “combattre”, c’est-à-dire POUR, CONTRE, AVEC et l’adverbe ENSEMBLE.

    COMBATTRE POUR L’ÉVANGILE

    Nous devons nous battre pour distribuer des Bibles de maison en maison, pour le Christ, pour la Croix, pour la vérité. Car, plus que jamais, l’Évangile est attaqué : attaques frontales ou indirectes et sournoises. Par exemple le Parlement européen a refusé d’inscrire le mot « christianisme » dans le texte de la Constitution européenne. On a agi d’une façon sournoise en changeant les mots utilisés pour parler des vacances scolaires. Ce ne sont plus les congés de Noël, mais les congés d’hiver. On gomme la naissance de Jésus. Ce ne sont plus les vacances de Pâques, mais les vacances de printemps. On biffe la résurrection de Jésus. Par contre, on maintient les congés de Toussaint et de Carnaval ! Dans beaucoup d’écoles on fête Halloween ! Avec la participation joyeuse et volontaire des enseignants.

    J’ai déjà évoqué la fumeuse et hypothétique théorie de l’évolution qui est une attaque sournoise contre l’Évangile et qui ravage même les milieux évangéliques. Si l’homme est le produit du hasard, il n’y a plus de Dieu, plus de péché, plus de jugement, plus de Sauveur, plus de Croix, plus d’Évangile.

    La théorie du genre qui vise à supprimer la différence homme/femme, masculin/féminin, veut détruire le modèle biblique de la famille. Nous devons combattre pour l’Évangile et témoigner de notre foi en offrant la Parole de Dieu, des traités, des CD, des calendriers, en soutenant les missions,... C’est un combat positif : POUR. Paul dit dans Romains 1.16 : « Je n’ai point honte de l’Évangile du Christ. » Il dit à Timothée dans 2 Timothée 2.8 : « N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur. » et il déclare dans 2 Corinthiens 2.2 : « Je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous, autre chose que Jésus-Christ et Jésus-Christ crucifié. » Quant à Pierre il déclare : « Sanctifiez dans vos cœurs le Seigneur Dieu, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect devant quiconque nous demande raison de l’espérance qui est en nous. »

    LE BON COMBAT CONTRE LE PÉCHÉ

    Dans Hébreux 12.4, il est dit : « Vous n’avez pas encore résisté jusqu’au sang en luttant CONTRE le péché. » Le péché est l’ennemi n°1 de l’être humain, car il détruit la vie, le couple, la famille, l’Église, les nations, la planète. La vie chrétienne n’est pas facile car elle est un défi face au monde. Beaucoup de personnes pensent qu’on devient chrétien pour fuir les difficultés de la vie, se réfugier dans un monde de rêve, de facilité et planer sur un nuage. Au contraire. Nous faisons face à la réalité, pour nous battre CONTRE le péché, le mal, contre soi-même. Parfois, le péché s’appelle orgueil. C’est le livre des chroniques et la vie des rois d’Israël qui illustrent le péché d’orgueil.

    Il faut combattre aussi contre l’immoralité. Dans toute l’Histoire de l’Humanité, jamais l’immoralité n’a atteint de tels sommets que maintenant ! Rappelons Sodome et Gomorrhe, les Grecs, les Romains, la dynastie des Borgia, etc. Mais rien de pareil à ce que notre génération connaît ! Nous sommes inondés d’images provocatrices et la corruption de la sexualité imprègne notre société. Dans l’Histoire de l’Humanité, aucune civilisation n’est allée aussi loin, n’est descendue aussi bas. C’est un rude combat que tout chrétien doit livrer. La dimension nouvelle rend notre combat plus difficile par l’accessibilité de l’immoralité et de la démocratisation de l’impureté. C’est vrai qu’il y a toujours eu certains milieux pervers. Le danger vient de la banalisation des faits et de leur généralisation. On fait publiquement l’éloge de la perversion. On applaudit celui qui tient le discours le plus osé et grivois. Une autre raison rend notre combat difficile. Les responsables politiques, les institutions d’Etat lâchent de plus en plus de lest et négligent les contrôles. Illustration. Les programmes de TV donnent une cote morale et renseignent « Interdits aux enfants de 10, 11, 12,... ans et aux jeunes. Avec le signe « -10 ans », moi, qui ai 66 ans, je dois couper le programme parce que celui-ci troublerait mes pensées ! Imaginez alors l’esprit d’un enfant de 10 ans ! Les services de la censure de l’audio-visuel ne censurent plus rien. Il n’y a plus aucune barrière, aucun frein, aucune protection.

    Au milieu de cette perversion, le chrétien combat. Dans 1 Corinthiens 6.18, Paul dit : « Fuyez l’impudicité. » (« pornéa » en grec). Il est clair que l’impudicité désigne des actes contraires à la morale sexuelle. Paul dit dans Éphésiens 5.3 « Que l’impudicité ... ne soit même pas nommée parmi vous. » et il dit à Timothée dans 1 Timothée 5.22 « Toi-même, conserve-toi pur. » Quelle victoire de se garder pur et quel beau projet ! Dieu veut nous y aider. Nous ne sommes pas seuls dans le combat. Le Seigneur nous donne son Saint-Esprit. La vie chrétienne demeure un combat mais quelle joie et quelle satisfaction lorsque l’on remporte des victoires sur l’immoralité !

    Nous connaissons tous des moments de découragement pour différentes raisons : problèmes de santé, d’argent, de famille, avec les enfants, les parents, problèmes de boulot, déception amoureuse, etc. Les hommes de Dieu ne sont pas épargnés. Exemple : Moïse, Elie, Luther, Billy Graham, ... Le découragement est une des armes les plus puissantes de l’ennemi.

    Catherine Booth, l’épouse de William Booth, fondateur de l’Armée du Salut, a dit : “Le découragement vient de Satan.” C’est un vrai combat qu’il faut livrer CONTRE le découragement pour ne pas baisser les bras, renoncer, capituler, ralentir, s’arrêter.

    Tous, sans doute, nous avons entendu la voix de l’adversaire disant : « Cela ne sert à rien », ou « Cela ne vaut pas la peine », ou « Cela change-t-il quelque chose ? » Oui, le culte, la réunion de prières, les visites, l’Ecole du Dimanche pour les enfants, le club des jeunes, l’école chrétienne, l’étude de la Bible, les camps,... Oui, tout cela sert à quelque chose. Nous devons aller de l’avant, nous battre. La foi est un combat : il faut lutter CONTRE les puissances des ténèbres. Rappelons le texte d’Éphésiens 6.12 : « Nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » Le véritable combat est spirituel. La Bible nous révèle qu’il y a un autre monde au-delà de ce que nous voyons.

    COMBATTRE AVEC

    Il faut combattre AVEC persévérance et fidélité, AVEC zèle et enthousiasme. Le combat chrétien est quelque chose d’enthousiasmant ! Le chrétien n’est pas assis sur un nuage, mais debout sur un champ de bataille. Un bon soldat ne monte pas au front avec des souliers de plomb. Parfois la fatigue nous surprend, mais jamais pour nous arrêter. Juges 8.4 dit des enfants d’Israël « ...fatigués, mais poursuivant toujours ». C’est l’épisode de Gédéon luttant contre les Madianites et l’idolâtrie. Lui et ses hommes étaient fatigués, mais ils continuèrent à poursuivre l’ennemi, engagèrent le combat et gagnèrent. De la fatigue, il y en a ! Que Dieu fasse que cela ne nous arrête pas ! Pour tenir ferme contre les ruses du diable, il faut revêtir toutes les armes de Dieu (Éphésiens 6.11, 14-17) : la vérité, la justice, le zèle, la foi, le salut, la Parole de Dieu.

    Dans Juges 6.14, Dieu dit à Gédéon : « Va avec cette force que tu as. » Verset encourageant qui est une parole pour ceux et celles qui ont un ministère et ne se sentent pas à la hauteur et pensent que d’autres feraient mieux.

    COMBATTRE ENSEMBLE

    Dans Philippiens 1.27 Paul dit : « Conduisez-vous d’une manière digne de l’Évangile du Christ ... combattant d’une même âme pour la foi de l’Évangile. » C’est-à-dire ENSEMBLE, comme le dit un cantique : « Tous ensemble nous serons plus forts - Tous ensemble nous serons bénis ! »

    Maintenant, pourquoi combattre ? 1 Timothée 4.10 dit : « Nous travaillons en effet, et nous combattons, PARCE QUE nous mettons notre espérance dans le Dieu vivant, qui est le Sauveur de tous les hommes ! »

    Chrétiens, debout pour le combat ! ■

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 4-1-2015 par Philippe HUBINON et résumée par Marie-Rose GERARD

    Publiée au bulletin “Résurrection” de janvier-février 2016


    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web