logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 512Amour des Êtres et des Choses mai 2017
    Page d’anthologie extraite de “Le tailleur de pierres de Saint-Point”, d’Alphonse de Lamartine (1790-1869)
    logo ARTICLE 782Auteurs divers octobre 2017
    Citations sur des sujets très divers.

    Dans la même rubrique

    L’Eglise, c’est comme...

    | Marc 10 : 46-53 / Jean 3 : 1-11 / Actes 13 1-4 / Matthieu 28 : 19-20 ; 11 : 28-30
     

    Nous avons fêté cette année le neuvième anniversaire de notre nouveau bâtiment. Nous sommes dans la joie, la reconnaissance et les louanges. Merci au Seigneur et à ceux qui ont prié, donné et travaillé à la construction.

    Notre Église soutient beaucoup d’œuvres missionnaires chrétiennes. Elle a accueilli le groupe de soutien « A tes côtés », un « Interclub de jeunes ». Quant aux applications du Congrès Willow Creek, elles sont très appréciées parmi nous. Notre Église prête ses locaux à l’école « Les Perles », et elle envisage beaucoup d’autres projets.

    Beaucoup d’Églises n’évangélisent plus, mais accordent toutes leurs attentions à la louange qui est devenue une mode. Si l’on vous demande « Avez-vous un groupe de louanges », nous répondrons « Non » ; mais par contre nous avons un groupe d’évangélisation « Pour gagner des âmes à Jésus-Christ ». Le Seigneur n’a pas dit « Allez et louez », mais « Allez ... et faites des disciples. » (Matthieu 28.19-20). L’Église de Jésus-Christ est composée de personnes : hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, enfants.

    Je vous propose cinq comparaisons pour nous aider à comprendre ce qu’est une Église.

    1. L’ÉGLISE, C’EST COMME UNE MATERNITÉ

    C’est là qu’il y a des nouvelles naissances, des conversions. On ne nait pas chrétien. On le devient (Jean 3.1-13). Jésus a dit : « Il faut que vous naissiez de nouveau. Si un homme ne passe pas par la nouvelle naissance, il ne peut entrer dans le Royaume de Dieu. » (versets 3,5 et 7). La conversion est donc comparable à une naissance mais c’est Dieu qui donne une vie nouvelle et éternelle (Actes 2.47).

    Nos parents nous ont transmis la vie. Nous avons tous une date de naissance. Mais tous les chrétiens ont une seconde date de naissance : celle de leur conversion, quand ils ont reçu Jésus-Christ comme Sauveur. C’est la vie éternelle que Dieu nous a promise. Cette vie est dans la foi en son Fils. 1 Jean 5.12 déclare : « Celui qui a le Fils, a la vie, celui qui n’a pas le Fils n’a pas la vie. » L’Église qui n’est pas une maternité va mourir, car s’il n’y a plus de vies nouvelles, plus de conversions, il n’y a plus de vie du tout. Ce n’est pas suffisant de venir au culte le dimanche. Il faut avant tout demander pardon pour ses péchés et accepter Jésus comme Sauveur personnel. Dieu ne demande pas si l’on est catholique, protestant, orthodoxe, pentecôtiste, baptiste,... Il demande si l’on a reçu son Fils.

    2. L’ÉGLISE C’EST COMME UNE ÉCOLE

    C’est un lieu pour apprendre, étudier, découvrir, réfléchir. Jésus a dit aux siens : « Allez ... faites des disciples, bâtissez et enseignez. » (Matthieu 28.19-20).

    Un jour les disciples demandèrent : « Seigneur, enseigne-nous à prier. » (Luc 11.1). Il y a beaucoup de choses à apprendre : choses de la vie et choses spirituelles. Dieu nous a donné un magnifique manuel : la Bible et non pas un livre de religion. Luther a dit : “La Bible ne contient pas des mots à lire, mais des mots à vivre.” Le rôle de l’Église, c’est de transmettre l’enseignement de Jésus, communiquer la matière biblique. De la première Église fondée à Jérusalem, il est dit dans Actes 2.42 : « Ils persévéraient dans l’enseignement des apôtres, dans la communion fraternelle, dans la fraction du pain et dans la prière. » Paul a dit à Tite (Tite 2.6-8) : « Exhorte ... donnant un enseignement pur et digne. » et à Timothée (1 Timothée 5.17) : « Que les anciens qui dirigent bien ... surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement ... » et encore (2 Timothée 3.10) : « Pour toi, tu as suivi de près mon enseignement ... »

    Etre chrétien c’est être à l’école du Christ, apprendre du Maître. Venir au culte chaque dimanche, c’est bien, mais il faudrait aussi ajouter dans son agenda l’étude biblique parce qu’on y vient pour apprendre. Il est important de lire la Bible chaque jour. Moody, le grand prédicateur américain a dit : “Beaucoup de personnes lisent la Bible, mais peu l’étudient.”

    3. L’ÉGLISE, C’EST COMME UNE CASERNE

    Plusieurs versets comparent le chrétien à un soldat. 1 Timothée 6.12 dit : « Combats le bon combat de la foi. » et 2 Timothée 2.3 : « Souffre avec moi comme un bon soldat de Jésus-Christ. » Romains 13.13 recommande : « Revêtons les armes de lumière. » et Ephésiens 6.11-13 : « Prenez toutes les armes de Dieu. » ; 2 Corinthiens 10.4 : « Les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles. » Ce ne sont pas des fusils, des canons, des bombes, des ceintures explosives ! Dans 2 Timothée 2.4, nous lisons : « Il n’est pas de soldat qui s’embarrasse des affaires de la vie courante s’il veut plaire à celui qui l’a recruté. »

    L’Église est une caserne ou nous apprenons à nous battre, à nous défendre contre les traits enflammés du diable, à manier l’épée du Saint-Esprit qui est la Parole de Dieu, à préparer nos tactiques pour passer à l’assaut et organiser par exemple une opération de distribution de Bibles. L’Église est comme une armée. Elle a sa caserne, ses chefs, sous-chefs, soldats d’élite pour les missions délicates. Elle demande discipline, obéissance, courage et volonté.

    4. L’ÉGLISE EST COMME UN HÔPITAL

    C’est un lieu où l’on soigne les blessés de la vie. Cette dernière n’est pas un long fleuve tranquille : il y a des embûches, des fractures, des blessures, des coupures, des brûlures, des déceptions, des trahisons. Nous sommes tous malades de quelque chose et nous avons tous besoin de soins. La Bible évoque les maladies de l’âme et de la vie. L’Église doit être un lieu d’accueil, un hôpital donnant des soins d’urgence ou de longue durée. Chacun doit pouvoir y trouver des soins adéquats. Certains ont besoin d’une transfusion de sang neuf, d’énergie, d’un Baxter d’antibiotiques pour purifier leur âme de leurs péchés (1 Jean 1.7) de désinfectant et d’un bandage sur une blessure non refermée (Esaïe 1.6 et 30.26), d’une attelle pour redresser une jambe, car ils boitent et marchent à cloche-pied (1 Thessaloniciens 4.1), d’une crème pour un eczéma car ils ont la démangeaison d’entendre des choses agréables (2 Timothée 4.3), d’un collyre car ils sont myopes et ne voient pas plus loin que le bout de leur nez (2 Pierre 1.9), d’une minerve ou de bas de contention car ils sont enflés d’orgueil et ont la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots (1 Timothée 6 ;4). Ils ont besoin d’un traitement en urgence parce qu’ils ont entendu des paroles blessantes et sont rongés comme par une gangrène (2 Timothée 2.17). Ils haïssent leur frère et marchent dans les ténèbres, car la haine a aveuglé leurs yeux (1 Jean 2.11). Ils ont la maladie d’Alzheimer spirituelle et des pertes de mémoire, car ils ont oublié la purification de leurs anciens péchés (2 Pierre 1.9). Ils ont des maux partout, car ils sont touchés par l’amour de l’argent qui est la racine de tous les maux (1 Timothée 6.10). Ils sont infectés parce que dans leur cœur pousse la racine de l’amertume (Hébreux 12.15). Ils ont une faiblesse générale (l’asthénie) (Hébreux 4.15).

    Toutes ces maladies existent dans toutes les Églises. Oui, il y a des soins à donner. Laissons-nous soigner par la Parole et le Saint-Esprit. Le pire n’est pas d’être malade, mais de ne pas vouloir guérir. Comme dans un hôpital, il y a à l’intérieur des médecins et des infirmières qui soignent en vue de guérir, mais dans l’entrée, des malades fument du poison qui conduit à la mort. A l’aveugle de Jéricho Jésus demanda : « Que veux-tu que je te fasse ? » (Marc 10.46-53). « Rabbouni (= Maître) » répondit l’homme, « Que je recouvre la vue ! » Pourquoi Jésus posa-t-il cette question ? Parce que certains malades ne veulent pas guérir. Dans certains milieux chrétiens, on donne la priorité à la guérison du corps. Mais la Bible met surtout l’accent sur la guérison de l’âme. Hébreux 13.17 dit : « Vos conducteurs veillent sur vos âmes. »

    5. L’ÉGLISE EST COMME UNE USINE, COMME UNE ENTREPRISE OU UNE RUCHE, UNE FOURMILIÈRE.

    Nous sommes ouvriers avec Dieu (1 Corinthiens 3.9 - Matthieu 9.37-38). Il y a différents groupes dans l’Église. ±30 dans la nôtre, ce qui fait ±120 personnes actives toute l’année depuis de nombreuses années (accueil, librairie, musiciens, secrétariat, entretien, travaux, garderie, École du dimanche, jeunes, visites, site Web, prières, enregistrements, etc.). Et nous recrutons encore parce qu’il y a encore de la place. Il faut compléter et parfaire ce qui existe déjà.

    Gloire à Jésus car il bâtit son Église. ■

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 27-1-2013 par Philippe HUBINON et résumée par Marie-Rose GERARD — Publiée au bulletin “Résurrection de juillet-août 2016

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web