logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 663Le prophète Daniel : dans le monde, et pourtant entièrement consacré (1/2) août 2010
    PRÉDICATION | en 4 volets | • C’est durant la jeunesse que tout être humain pose les fondements de la vie. De mauvaises racines ne peuvent donner de bons fruits.
    logo ARTICLE 349Conserver l’unité de l’Esprit juin 1997
    PRÉDICATION • Dans l’Evangile de Jean, chapitre 17, Jésus parle de l’unité. Il prie pour l’unité des chrétiens. Mais la question est de savoir dans quel sens Jésus a prié pour l’unité.

    Dans la même rubrique

    Lavage de cerveau, robots humains

     | Daniel 1 : 1-21 - Romains 12 : 1-21 - Jean 2 : 15-17
     

    Voir aussi cet article.

    Avec Daniel et ses amis, nous sommes au 6e siècle avant Jésus-Christ. Jérusalem a été conquise par les Babyloniens. Daniel, ses amis et d’autres encore sont déportés dans la capitale babylonienne, une ville énorme, splendide, séduisante et réputée imprenable.

    Daniel y arrive en tant qu’otage voire qu’esclave. C’est un jeune homme d’une vingtaine d’années. Il est loin de Jérusalem qui se trouve en effet à plus de 1.000 km de là.

    Un homme règne à Babylone. C’est un dictateur. Le roi Nebucadnetsar eut un règne de 43 ans. Babylone est le symbole d’un monde ennemi de Dieu et son roi est un type de l’antichrist. Ce roi projette de faire de ces captifs des robots humains.

    Il commence par organiser une sélection. Faire une sélection c’est choisir. Il faut des jeunes gens beaux, forts, intelligents, instruits, de sang royal, de race noble. Nébucadnetsar ne veut pas n’importe qui, mais l’élite, la crème des enfants d’Israël. Hitler, autre dictateur de sinistre mémoire, suivit la même philosophie élitiste. Il ne fut donc pas le seul à choisir l’élite, mais il le fit en exterminant les autres !

    Comment programme-t-on des robots ?

    1ère étape. Il faut gaver des hommes, car « ventre affamé n’a point d’oreilles » (proverbe latin attribué à Platon). Le roi veut soigner le ventre pour bien disposer l’esprit. Un proverbe chinois dit que “Le véritable chemin pour toucher le cœur d’un homme passe par son estomac.”

    2ème étape. Il faut changer les noms. Les noms hébreux de Daniel et ses amis étaient liés à la culture juive. Les nouveaux noms qui leur sont donnés glorifient les idoles de Babylone. Il se passe la même chose de nos jours : les Européens qui partent pour le djihad reçoivent un autre nom. Les dictateurs gardent le même principe pour déconstruire, détruire la personnalité, les racines, l’identité. C’est de l’assimilation et de l’intégration forcée.

    3ème étape. Il faut leur apprendre une nouvelle langue. Trois années de cours intensifs sont nécessaires. C’est du lavage de cerveau. Le « lavage de cerveau » est la même méthode utilisée dans les systèmes totalitaires : Hitler, Staline, Mao Tsé Tung... D’après Soljenitsyne, c’est dans les goulags et les hôpitaux psychiatriques que l’on voulait imprimer une idéologie de contrainte (voir son livre “L’archipel du goulag”).

    Aujourd’hui la plus grande machine à laver le cerveau est la télévision. On ne devrait plus demander : « Qu’as-tu regardé à la télé ? », mais « Qu’as-tu regardé sur la machine à laver le cerveau ? ». C’est la machine la plus sournoise. Elle est plus dangereuse que tous les goulags et hôpitaux psychiatriques de l’ex-URSS. Pourquoi ? Parce que la télévision agit sans contrainte sur des millions de personnes et à domicile où il n’y a pas de bourreaux, pas de gardes.

    Je ne prêche pas contre la télévision, mais je prêche pour encourager à la vigilance, pour avertir. C’est le rôle du pasteur d’avertir, car il est une sentinelle pour les enfants de Dieu.

    Voici quelques principes bibliques qui agissent comme des filtres, des tamis, des antivirus.

     1 Thessaloniciens 5.21 dit : « Examinez toutes choses et retenez ce qui est bon. » Est-ce bon de voir meurtres, crimes, violence, armes, orgueil, adultères, mensonges,... sur nos écrans ?

     1 Corinthiens 6.12 déclare : « Tout m’est permis, mais je ne me laisserai asservir par quoi que ce soit. » La télé, le PC, le GSM, le Smartphone peuvent être de bons outils, de bons serviteurs, mais ils sont de mauvais maîtres. Ne soyons pas leurs esclaves ! Nous avons été libérés par Jésus et nous sommes vraiment libres. N’ayons pas d’addiction à l’alcool, à la drogue, ni au Smartphone,...

     1 Corinthiens 10.23 affirme : « Tout est permis mais tout n’est pas utile. » Illustration : une conversation au téléphone : « Comment ça va ? / Ça va et toi ? / Oui. T’es où ? / Dans la rue. T’as vu hier à la télé ? / Oui, super ! / Tu t’es couché à quelle heure ? / 11h, et toi ? / Minuit ! , bla bla bla, ... » Est-ce vraiment utile ?

     Philippiens 4.8 dit : « Que tout ce qui est vrai, honorable, juste, pur, aimable, mérite l’approbation, que tout ce qui est vertueux et digne de louange soit l’objet de vos pensées. »

    Attention ! Un virus peut envahir votre PC. Il faut protéger votre appareil avec un antivirus. Notre ordinateur central, c’est-à-dire notre cœur, nos pensées doivent disposer d’un antivirus pour ne pas tout laisser passer. Il faut donc lire et relire la Parole de Dieu, car celle-ci est le meilleur antivirus.

    Quand on le jette dans la machine à laver le cerveau, à Babylone, que fait Daniel ? Il fait IMMEDIATEMENT le choix de la fidélité à son Dieu et à sa loi. Il faut souligner que c’est tout de suite que Daniel a résolu dans son cœur de ne pas se souiller par les mets du roi et par le vin dont le roi boit. Il n’attend pas 10 ans, 20 ans ou 50 ans de captivité pour décider. Il n’attend pas d’être vieux. Il commence tout de suite et ne calcule pas le prix de l’obéissance : Non seulement il est utile de se convertir, d’appartenir à Christ, d’être lavé dans le sang de Christ, d’acquérir la vie éternelle quand on est jeune, mais il faut aussi se consacrer, ne pas clocher des deux pieds, avoir un pied dans l’Église et un pied dans le monde (cf. Romains 12.1-2 ; 1 Jean 2.15-17).

    Bien des gens attendent trop longtemps avant de se convertir et le regrette ensuite. Bien des chrétiens convertis attendent trop longtemps avant de se consacrer et le regrettent aussi. Ecclésiaste 12.1 dit « Souviens-toi de ton créateur pendant le temps de ta jeunesse, avant que les jours mauvais arrivent et que les années approchent où tu diras : je n’y prends point de plaisir. »

    Samson est le type du chrétien charnel. Il connaît Dieu, il a beaucoup de dons mais n’est pas consacré. Il rate sa vie et la perd tristement. Daniel est le type du chrétien spirituel qui connaît Dieu, est consacré et réussit dans tout ce qu’il entreprend.

    Chers parents et grands-parents, prions pour que nos enfants et nos jeunes non seulement se convertissent mais aussi qu’ils se consacrent à Dieu dès leur jeune âge.

    C’est MAINTENANT que tout ado, tout jeune homme, toute jeune fille doit se convertir, poser les fondements de sa vie, s’enraciner dans la consécration et étendre ses racines. De mauvaises racines ne peuvent pas donner de bons fruits. Paul a dit à Timothée dans sa Première lettre (4.12) : « Sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en esprit, en foi et en pureté. » Il n’y a rien de plus beau qu’un jeune consacré à Dieu. Pourquoi se consacrer quand on est jeune ?

    Sept raisons peuvent être avancées :

    1) Pour entraîner derrière soi d’autres jeunes. Exemple de Daniel et ses amis.

    2) Pour encourager beaucoup de plus âgés qui auront la joie de voir la relève pour l’armée de Jésus-Christ.

    3) Pour s’épargner beaucoup de blessures. Jeune homme, jeune fille, consacre-toi avant les « Hélas », avant de voir ton mariage détruit, ta vie brisée, avant de connaître les regrets, les larmes, l’amertume, les « Ah, si j’avais su », « Si je pouvais recommencer »,... Repense au fils prodigue de Luc ch.15.

    4) Parce que la jeunesse est le meilleur moment pour prendre une décision, car le cœur est encore malléable. Avec le temps, il devient difficile, si pas impossible de changer, car le cœur devient dur, insensible, rebelle. Les croûtes du péché collent au cœur !

    5) Pour que la vie ne se complique pas inutilement. Elle sera déjà compliquée comme ça.

    6) Pour offrir le meilleur à Dieu. Il ne faut pas Lui laisser seulement des miettes, les « restes » de la vie. Illustration. Le chanteur américain Johnny Cash (1932-2003) s’est converti à Jésus-Christ en 1967 après avoir consommé de l’alcool, des drogues et avoir voulu mourir. Que de temps perdu ! Il a dit lors d’une campagne d’évangélisation de Billy Graham : “Nous donnons notre chair au diable et nos os à Dieu.”

    7) Pour que toutes nos décisions soient conditionnées par ce que nous offrons à Dieu. Il n’attend pas seulement des conversions, mais aussi des consécrations.

    Retenons l’exemple de Daniel qui résolut de ne pas se souiller dans le monde babylonien ! ■

    Post-scriptum

    Prédication apportée le 17 janvier 2016 par Philippe HUBINON et résumée par Marie-Rose GERARD - Publiée au bulletin “Résurrection” de septembre-octobre 2016

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web