logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 804Alfred Kuen (1921-) décembre 2013
    Auteur prolifique de livres d’étude chrétiens, il a été professeur à l’Institut biblique et missionnaire Emmaüs, ainsi que directeur des Editions Emmaüs. Avec d’autres, il est à l’origine de la traduction de la Bible dite "Bible du Semeur".
    logo ARTICLE 350Faire taire les critiques février 2011
    Nous pouvons résister aux moqueries si nous avons la conviction de faire la volonté de Dieu.

    Dans la même rubrique

    Que personne ne vous séduise 4/4

    La bête de l’antisémitisme

     | Romains 11 : 1 et 28 à 36 / 9 : 1 à 5 / 10 : 1
     
    Depuis plusieurs années nous constatons une montée virulente de la haine du Juif : croix gammées, profanation des cimetières juifs, agressions de rabbins, graffitis anti-juifs sont évoqués par la presse écrite et télévisuelle.

    L’Europe est à la pointe de l’antisémitisme. Il s’agit d’Israël, la nation juive, la descendance d’Abraham. C’est le peuple par lequel Dieu nous a donné la Bible et le Messie, Jésus-Christ. Dieu a choisi par le peuple juif d’apporter le salut au monde entier par son Fils Jésus-Christ.

    Les premières pages de la Bible expliquent comment Dieu a créé ce peuple, à partir de l’appel (Genèse 12:1) adressé à Abraham dans le pays d’Ur en Chaldée (aujourd’hui l’Irak) : «  Va dans le pays que je te montrerai. ». Ainsi commence l’histoire du peuple d’Israël. Dieu a décidé d’agir par l’intermédiaire de ce peuple. C’est un choix souverain de Dieu. De là vient la haine de beaucoup de nations contre Israël. Cette animosité est en fait d’ordre métaphysique, spirituel. Le cardinal français Lustigier d’origine juive disait : « La haine des hommes contre le peuple juif est l’expression de la haine des hommes contre Dieu ».

    Les Juifs n’ont cessé d’être faussement accusés. Toute l’histoire de ce peuple se résume à une persécution permanente : horreurs, ghettos, pogroms, et de camps d’extermination. Le plus odieux est que toute l’Europe et les gouvernements connaissaient l’existence de ces camps. Le Vatican savait aussi. Les associations juives ont supplié nos gouvernements afin qu’ils interviennent et bombardent les voies ferrées qui menaient aux camps de la mort. Aucun gouvernement n’a répondu aux cris suppliants d’un peuple qu’on voulait exterminer. Mais personne n’a bougé. Au contraire, les banquiers européens remplissaient leurs coffres. Les sociétés ferroviaires s’enrichissaient en facturant le voyage de ces populations déportées vers les camps de la mort. L’Europe est le plus grand cimetière juif de toute l’Histoire. Après la guerre est apparue cette formule lapidaire : « Plus jamais ça ». Mais « ça » recommence.

    L’Europe est le plus grand cimetière juif de toute l’Histoire.

    La nation d’Israël, l’Etat juif sont à nouveau persécutés et même diabolisés. Ils sont à nouveau accusés, condamnés, persécutés. Tous les médias les accusent et utilisent les techniques classiques de la séduction : l’utilisation de certains mots charmeurs et de phrases trompeuses qui cachent la vérité. Ne nous laissons pas séduire. On entend parler "d’activistes" pour désigner des terroristes assassins. On entend les termes de "kamikazes" pour parler des hommes, des femmes et des enfants bombes envoyés pour se faire exploser. Selon certaines théories, un bon Juif est un Juif mort. C’est un soldat qui se jette sur d’autres soldats en temps de guerre (1944-1945). Le terme kamikaze est donc impropre pour désigner un civil qui assassine et mutile d’autres civils.

    La presse est tendancieuse et malhonnête. Elle ne montre pas les habitants de Gaza qui jouent au football avec la tête tranchée d’un jeune soldat israélien. Par contre, si Israël érige un mur pour se protéger des assassins et ainsi sauver des vies, la communauté internationale crie au scandale. La Cour Internationale de Justice et le Conseil de Sécurité de l’ONU condamnent l’État juif. Cela revient à interdire à Israël de protéger la vie de ses enfants contre la haine meurtrière des terroristes. Aucune nation au monde n’accepterait cela, mais le Juif n’a pas le droit de se protéger ! Le mur érigé en Israël n’est pas le mur de la honte, mais le mur de la vie. Il a déjà permis de sauver des centaines de vies. Mais cette réalité ne sera jamais expliquée de façon claire et objective. On nous cache la vérité pour séduire. Les statistiques démontrent que depuis la construction de ce mur de protection le nombre des attentats s’est fortement réduit et que des centaines de vies ont été sauvées. Et on ne dira non plus jamais que ce mur ne représente que 3 % des frontières d’Israël avec ses ennemis. Les 97 % restants ne sont constitués que d’un grillage dont on ne parle évidemment jamais. C’est de la désinformation, de la pure manipulation.

    Ne nous laissons pas séduire quand nous entendons parler de Jérusalem, le troisième lieu saint de l’islam. Jamais Jérusalem n’a été un lieu saint de l’islam et Mahomet n’a jamais rien dit en ce sens. Le nom de cette ville n’apparaît pas une seule fois dans le Coran. Par contre Jérusalem est mentionnée des dizaines de fois dans l’Ancien et le Nouveau Testament. C’est là qu’Abraham a offert son fils Isaac sur le mont Morija. C’est à Jérusalem que Salomon a construit le temple. C’est là que tout Juif pieux montait une fois par an pour la fête de Pâque. C’est la capitale de David. C’est la ville où Jésus a été crucifié, où Il est ressuscité et monté au ciel et où Il reviendra.

    Ne nous laissons pas séduire par la désinformation constante des médias. Les Juifs ont été accusés d’un complot mondial pour gouverner le monde. Mais aujourd’hui tout le monde reconnaît que le document « Les protocoles des Juifs de Sion » est un faux. Cet alibi a longtemps servi pour persécuter le peuple juif. L’antisémitisme, cette bête immonde, remonte à nouveau des égouts de la méchanceté du cœur humain. « Ca » revient. Le monde s’enflamme contre Israël. L’Europe a choisi son camp. Elle est contre Israël. Cette remarque ne concerne pas le domaine politique mais nous met face à la réalité et aux implications de l’Évangile.

    Le Conseil de Sécurité de l’ONU ne cesse de voter des résolutions contre Israël mais aucun vote ne sanctionne la barbarie de ses ennemis. Jean-Claude Miller, professeur à l’Université de Paris VII, a écrit un livre intitulé « Les penchants criminels de l’Europe démocratique ». Dans une interview relative à son ouvrage, ce professeur (non-juif) dit : « Aujourd’hui l’Européen moyen pense en gros que l’Etat d’Israël n’aurait jamais dû voir le jour ». Bien des chefs d’Etats pensent aussi cela.

    La Communauté Européenne envoie chaque mois aux ennemis d’Israël des centaines de millions d’euros, sans en contrôler l’utilisation. Ne nous laissons pas séduire. Les ennemis de l’État d’Israël ne cherchent pas la paix mais bien l’extermination du Juif et la destruction de cet État. Golda Meir, Premier Ministre d’Israël de 1969 à 1974 a dit : « Nous sommes le seul peuple au monde dont nos voisins annoncent ouvertement qu’ils ne veulent pas de nous dans la région et ils ne renonceront pas à se battre. Ils ne mettront pas fin à la guerre tant que nous vivrons. C’est le fond du problème. Ils ne veulent rien obtenir de nous. Ils nous veulent morts. Et nous, nous voulons rester en vie. Entre la vie et la mort, je ne connais pas de compromis. C’est pourquoi nous n’avons pas d’autre choix que de lutter ».

    L’Église doit donc tenir son rôle de sentinelle et annoncer le danger.

    La haine contre Israël se répand de plus en plus dans le monde entier. Le monde est en opposition avec l’enseignement de la Bible. C’est pourquoi cela nous concerne. Ce n’est pas seulement une haine contre Israël ou contre les Juifs mais cette hostilité viendra aussi contre les chrétiens et la Parole de Dieu. Les chrétiens vont ainsi se retrouver davantage marginalisés par rapport à la pensée unique du monde. Nous devons nous y préparer et savoir que notre entourage sera de plus en plus en opposition avec la Bible. Le drame d’Israël est que cet état affronte des adversaires de plus en plus barbares, soutenus par le monde civilisé.

    Les chrétiens ne peuvent plus se taire parce que cela concerne les fondements de l’Écriture et de la foi. L’Église doit donc tenir son rôle de sentinelle et annoncer le danger. Retenons cette promesse faite par l’Éternel à Abraham : «  Je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront. » (Genèse 12:3). Cette parole nous concerne.

    Ne nous laissons pas séduire. Point n’est question d’idolâtrer Israël, ni d’approuver tout ce que ce peuple fait. Mais ce peuple élu par Dieu doit accomplir une mission. Tous les prophètes ont dénoncé le péché d’Israël en montrant que ce peuple choisi n’est pas meilleur que les autres. Israël : peuple élu, oui ; peuple parfait, non ! Mais il ne doit pas pour autant être exterminé ! Et aujourd’hui il est question d’anéantissement et d’extermination.

    L’ancien Empire Romain (sorte de Pré Europe) a déjà fait beaucoup de mal à Israël. L’Europe est contre Israël. De cette Europe, ancien Empire Romain reconstitué, sortira l’antéchrist, le dernier ennemi d’Israël, le plus redoutable, le plus séduisant.

    Ne nous laissons donc pas séduire !

    Post-scriptum


    Résumé par Jean-Pierre Baudouin

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web