logo RUBRIQUE

  • Enseignement
  • Lu dans la presse
  • - Conventions
  • - Petits mots du pasteur
  • - Magazine "Résurrection"
  • - Actions communautaires
  • - Actions missionnaires
  • - Enfants
  • - Jeunes
  • - Vie d’église
  • Liens et Ressources
  • - Annonces hebdomadaires
  •  

    Zoom Arrière

    logo ARTICLE 513ISRAËL : actualité essentielle novembre 2011
    Faits importants de l’actualité concernant Israël.
    logo ARTICLE 783Paradoxes divins juillet 2012
    Grégoire de Nazianze, père de l’Eglise, exprime avec des mots simples des faits singuliers et apparemment contradictoires, qui heurtent ainsi le sens commun et interpellent le lecteur.

    Dans la même rubrique

    Soyons comme Dieu le veut !

     | Apocalypse 2 : 8 à 11
     

    L’avoir et l’être

    Ce qui compte aux yeux de Dieu ce n’est pas ce que nous avons mais ce que nous sommes. Ce que nous avons, Dieu nous l’a donné. Rien ne nous appartient. Nous sommes nés sans rien et nous quitterons cette terre sans rien. Tout vient de Dieu. Ce qui importe, ce n’est donc pas notre avoir mais notre être. Comment devons-nous être ? Ouvrons la concordance au verbe “être”. Notons les textes comprenant “sois”, “soyons”, “soyez” pour y découvrir comment Dieu veut que nous soyons.

    Premièrement nous sommes invités à être "transformés par le renouvellement de l’intelligence". C’est l’œuvre de Dieu. Nous ne pouvons pas nous transformer nous-mêmes. Par contre Dieu transforme.

    Nous devons aussi être saints dans toute notre conduite, séparés du mal. Dieu nous laisse là où nous sommes, à notre travail, dans notre famille, dans notre quotidien. Il nous invite à y être purs dans toute notre conduite, dans tous les aspects de notre vie. Veillons donc sur nos yeux, notre langue, nos oreilles, notre maison, notre couple, notre littérature, notre ordinateur.

    Une autre exhortation de la Bible est : « Sois baptisé. » L’Écriture nous rapporte la conversion de l’apôtre Paul sur le chemin de Damas. Saul est alors l’ennemi de la foi et du Christ. Il est l’adversaire des chrétiens et des églises. Immédiatement après sa conversion Paul se fait baptiser (Actes 9:19). Si nous sommes nés de nouveau, Dieu veut que nous soyons baptisés. Certains ont été "aspergés" étant bébé. La Bible enseigne le baptême par immersion. Si tu es enfant de Dieu, converti mais non baptisé, que tardes-tu ? Pourquoi n’obéis-tu pas à cet ordre du Seigneur ?

    La fidélité doit se retrouver en fait dans tous les compartiments de notre vie, chaque jour.

    La Bible nous dit aussi : « Sois fidèle. » (Apocalypse 2:10). Ce mot représente plusieurs qualités : tenir ses promesses, respecter ses engagements, rester attaché, être constant et fiable. Mais ce qualificatif “fidèle” est aussi un nom utilisé pour parler des chrétiens. La fidélité est une des premières qualités du chrétien. C’est devenu son nom. En écrivant sa lettre aux Ephésiens, Paul s’adresse « aux fidèles qui sont à Ephèse. » (Ephésiens 1:1).

    Le chrétien doit être fidèle et tenir les promesses faites à Dieu et aux hommes. Nous avons des engagements à respecter devant le Seigneur : le suivre, lui obéir, le servir, l’aimer. Le diable ne cherche qu’à nous décourager, nous écarter de la voie que Dieu nous a préparée. Restons donc attachés à notre Seigneur, à notre travail, à notre église, à notre fonction.

    Le chrétien fidèle et persévérant est fiable. On peut compter sur lui chaque fois que cela est nécessaire. Jésus nous dit : « Sois fidèle. »

    La fidélité est aussi d’application envers notre patron. Nous avons pris l’engagement de travailler pour lui, d’être sérieux, honnête, correct, assidu. Le patron doit pouvoir compter sur nous et notre fidélité. C’est notre témoignage. Dans notre société, notre entreprise, nous devons avoir cette réputation d’agent fidèle, sur qui on peut compter. Et inversement le patron doit respecter ses engagements envers son personnel.

    Tel est l’Évangile. La fidélité doit se retrouver en fait dans tous les compartiments de notre vie, chaque jour. Nous devons aussi être fidèles à la promesse faite le jour de notre mariage : “je promets de t’aimer dans les bons et les mauvais jours, dans la santé et la maladie, dans l’abondance et dans la pauvreté, de te rester fidèle pour que rien ne nous sépare jusqu’à la mort.”

    La fidélité est le plus beau cadeau de mariage que l’on peut offrir. C’est le plus cher, le plus rare, celui qui nous coûte le plus. Nous devons aussi bien entendu être fidèles au Seigneur.

    Le mot grec “fidélité” est le même que le mot “foi”. Selon le contexte dans lequel le mot se trouve, il se traduit par “fidélité” ou “foi”. Ces deux traductions ne se contredisent pas. Elles vont de pair. Celui qui a la foi est fidèle. Celui qui est fidèle, c’est parce qu’il a la foi. Foi et fidélité ne font qu’un. « Que chacun soit trouvé fidèle. » (1 Corinthiens 4:2). L’Éternel dit de Moïse : « Il est fidèle dans toute ma maison. » (Nombres 12:7). Et l’auteur de l’épître aux Hébreux rappelle cette qualité (Hébreux 3:5). Le Seigneur peut-il aussi dire cela de chacun de nous ? Les accusateurs du prophète Daniel « ne purent trouver aucune occasion, ni aucune chose à reprendre, parce qu’il était fidèle, et qu’on n’apercevait chez lui ni faute, ni rien de mauvais. » (Daniel 6:4). Nos collègues de travail peuvent-ils dire de telles choses de nous ?

    Ce n’est pas seulement dans le périmètre de l’église que les chrétiens doivent être remplis de l’Esprit.

    De nombreux collaborateurs de Paul ont été qualifiés de “fidèles” à maintes reprises. Et Jésus a été fidèle à son Père. Le Seigneur nous demande d’être fidèles. Chacun doit donc se poser cette question utile : “Suis-je fidèle ?” Chacun doit faire la volonté de Dieu, et donc notamment être fidèle. Es-tu fidèle dans ton travail, dans ta maison, dans ton foyer, dans tes amitiés, dans tes promesses ? Peut-on compter sur toi tout le temps ? Peut-on te faire confiance ? Es-tu fidèle à ton église, à ton ministère, à ton service ? Les plus vieux chrétiens, parfois aux cheveux blancs, éprouvés par la vie et plusieurs déceptions profondes restent malgré tout fidèles et sont des exemples pour les plus jeunes. Sois donc fidèle jusqu’à la mort.

    Une autre exhortation de la Bible est : « Soyez remplis du Saint-Esprit. » (Ephésiens 5:18). Quand quelqu’un se convertit, il reçoit beaucoup de choses. Dieu lui donne alors le pardon de ses péchés, le statut d’enfant de Dieu, la vie éternelle. Le nouveau converti est baptisé dans le Saint-Esprit pour former l’Eglise universelle, le corps de Jésus-Christ (1 Corinthiens 12:13). Le nouveau-né reçoit aussi à sa conversion l’Esprit de Dieu qui vient alors habiter en lui. Et dès ce moment cette exhortation « Soyez remplis de l’Esprit. » s’applique à chaque enfant de Dieu. Ce commandement s’adresse à chaque chrétien ainsi invité à rechercher la plénitude du Saint-Esprit. Cette exhortation n’est donc pas réservée à une élite particulière ou à certains chrétiens remplissant des ministères spécifiques. Elle s’adresse avec force à chaque croyant, né de nouveau. Paul insiste et dit : « ... Comprenez quelle est la volonté du Seigneur. Soyez remplis de l’Esprit. » (Ephésiens 5:17).

    La volonté de Dieu pour chacun est que nous soyons remplis de l’Esprit de Dieu. C’est un ordre, un impératif passif. L’Écriture ne dit pas “Remplissez-vous de l’Esprit.” mais « Soyez remplis. » Cela ne dépend pas seulement de nous mais aussi de Dieu. Cette plénitude de l’Esprit résulte de la communion de deux volontés. D’une part, Dieu veut nous remplir chacun, mais d’autre part, c’est à chacun de nous à désirer cette plénitude du Saint-Esprit. Dieu ne nous remplira pas si nous ne voulons pas vraiment cette plénitude. On ne peut se remplir soi-même de l’Esprit. C’est l’œuvre de Dieu. C’est une communion, une harmonie entre le Père et son enfant. Dieu veut nous remplir du Saint-Esprit pour pouvoir accomplir pleinement ce qu’Il veut. A chacun de nous de le vouloir, de le désirer. C’est pourquoi Paul nous invite avant cette exhortation à nous "vider", nous débarrasser de toute une série de péchés afin que la place soit propre et libre pour l’Esprit remplir notre vie.

    Pour accueillir un tel invité, la maison doit être propre. L’Esprit ne peut remplir un cœur occupé par l’excès de vin, l’amertume, l’immoralité, la pornographie, la jalousie, l’avarice, la haine, les plaisanteries malsaines. Dieu veut occuper notre maison mais elle doit être prête et propre pour l’accueillir. C’est donc une question de volonté réciproque. Dieu attend. Il est prêt. Le sommes-nous ?

    Notons deux remarques au sujet de cette interpellation de l’apôtre. D’abord une question : que se passe-t-il quand un chrétien est rempli du Saint-Esprit ? Il porte le fruit du Saint-Esprit. La sève de Dieu abonde en lui. De même que nos arbres remplis de sève portent de bons fruits en abondance, les chrétiens remplis du Saint-Esprit portent l’amour, la paix, la joie, la patience, la douceur, la fidélité, la maîtrise de soi.

    Ensuite une seconde remarque : n’enfermons pas cette doctrine dans le cadre de l’église. Ce n’est pas dans ce périmètre seulement que les chrétiens doivent être remplis de l’Esprit. Nous devons être remplis de l’Esprit chaque jour, le matin au lever, la journée au travail, pendant les occupations ménagères, en faisant les achats dans les grandes surfaces, dans la vie quotidienne de notre couple. Prenons garde de ne pas réserver cette doctrine à la vie religieuse. Il n’y a pas de vie religieuse, il y a une vie, la vie de tous les jours, que Dieu veut remplir de son Esprit.

    Quelle richesse d’avoir un instituteur, un avocat, un entrepreneur, un maçon, un chauffagiste, une étudiante, un commerçant rempli du Saint-Esprit : il y a quelque chose de différent, il y a quelque chose de Dieu. C’est la plénitude du Saint-Esprit.

    Où que nous soyons, quoi que nous fassions, soyons donc transformés, saints, baptisés, fidèles et remplis du Saint-Esprit !

    Post-scriptum

    Message du 12/12/2004 de Philippe Hubinon - Résumé par Jean-Pierre Baudouin.

    Copyright © 2005 Eglise Protestante Evangélique de Charleroi. Tous droits réservés.
    Ce site a été créé par Ginger-Nut et est géré avec SPIP + EVA-Web